[Test] Une épée divine ?


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes :

Heavenly Sword Jaquette

Continuons notre voyage à la découverte de jeux qui valent leur pesant de cacahuètes. Tantôt annoncé comme le messie, aussitôt descendu par les esprits critiques, Heavenly Sword n’en reste pas moins un très bon jeu.

L’histoire est on ne peut plus simple, pour sauver son clan (et l’humanité) la belle Nariko a sorti Heavenly Sword de son fourreau, cette épée étant magique/interdite, il ne lui reste que 48H à vivre et c’est durant ce court laps de temps que vous devrez faire tomber la tête de votre ennemi : le tyrannique roi Bohan.

Après une petite installation on est directement plongé dans le feu de l’action, encerclé par l’armée ennemi. On a un peu l’impression de se retrouver dans un Dynasty Warriors like à ce moment là.

Le jeu est beau et (j’ai l’impression que je me répète au fil des tests) les personnages sont bien modélisés (mention spéciale pour Nariko) et que dire des décors… Haut en couleurs, vastes, impressionnants voilà tout.

Bon c’est beau mais ce n’est pas tout, manette à la main on se retrouve accroché à l’aventure de Nariko. On a droit à un God of War au féminin, sisi. Notre amazone est très douée l’arme à la main, il existe une panoplie de combos et finish (une super technique à déclencher une fois la barre pleine). Projections, contres, enchainement en l’air, au sol, on se régale niveau gameplay. A noter la présence de QTE (quick time event, je vous ai déjà expliquer ce que ça voulait dire non ?) pendant certaines phases de sauts et lorsque l’on donne le coup final aux boss.

Le petit plus est l’utilisation de la Sixaxis lorsqu’on tire au bazooka ou à l’arc, à la manière des films chinois la camera se fixe derrière le projectile et on le contrôle en penchant la manette. Il est vrai que c’est déroutant au début, mais jouissif après avoir pris le coup de main.

L’histoire est bien ficelée et très bien racontée, j’avais oublié de le préciser pour Uncharted mais c’est la même chose ici, on à l’impression de vivre un film. Il faut être honnête le jeu a quand même des défauts, des boss peu stylés voir ridicules parfois et une durée de vie minimaliste (environ 6/8h).

Mais bon au vu de son prix actuel, à savoir 30€ neuf et une dizaine d’euro en occasion (soit une place de cinéma) je ne peux que vous inciter à vous jeter dessus les yeux fermés !

heavenly sword

L’info en plus : Il existe une série d’animation de 5 mini OAVs disponible sur le Store gratuitement (je ne sais pas si ça l’est encore) racontant l’histoire de Nariko et son père. J’ai aussi le regret de vous annoncer qu’aucune suite n’est prévue pour le moment -_- hélas…





2 commentaires sur “[Test] Une épée divine ?”

  1. David 20 décembre 2008 at 11:06 #

    J’ai été un peu déçu, moi, par ce « Heavenly Sword ». Il y a des scènes que j’ai pas du tout aimé (genre les parties avec Kai à l’arbalète) . Il est bon mais je trouve qu’il lui manque un petit quelque chose pour en faire un très bon jeu.

    Sinon, aucun rapport avec l’article mais pour Rise of the argonauts, après quelques heures de jeu :
    – Graphiquement, c’est loin d’être au niveau next-gen, et l’aliasing pique aux yeux (pourtant habituellement, j’ai rien contre l’aliasing, mais là y en a beaucoup trop).
    – Le son est un peu bizarre, par instant on a l’impression que les personnages ont une voix étouffés. Problème de compression du son surement.
    – Et pourtant, j’ai accroché, le système de dialogue à choix multiple est bien foutu et le fais que le jeu fonctionne sur un système de point d’XP (mais ils appellent pas ça comme ça) qui force à faire les quêtes annexes.
    Pour l’instant, je dirai que c’est bon jeu qui peut être intéressant en occase.

  2. Uriel 21 décembre 2008 at 04:13 #

    Oui c’est sûr HS n’est pas le jeu qui marquera les chaumières mais bon ca reste un bon petit jeu très sympa et agréable à jouer.

    Pour Rise je me doutais un peu que ce serait une déception, mais il est vrai qu’il faut laisser leur chance à certains jeux pour en découvrir leur charme. Si tu me dis que tu as accroché c’est que ya quand même quelque chose à tirer du jeu.


Laisser un commentaire