[Test] Tomb Raider Underworld


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , ,

Commençons la semaine avec l’ambassadrice des héroïnes de jeux vidéos : Lara Croft. Belle, riche et aventurière, toutes les femmes rêveraient d’être elle (enfin je crois). Bref nous allons donc parler de Tomb Raider Underworld, premier épisode next-gen sur la PS3.

Petit rappel, Lara est l’héritière de la grande famille des Croft. Elle possède un manoir en Angleterre, qui vaut bien la Bat-cave, technologiquement parlant. C’est une aventurière qui parcourt le monde à la recherche de trésors ou d’artefact. Au dernières nouvelles elle était sur les traces de sa mère qui avait disparu sans laisser de traces… Même si au départ c’est sa plastique qui a fait sa renommé, Tomb Raider est rapidement devenu une référence pour tout fan de jeux d’action/plateforme/enigme. Puis côté aventurière on avait pas droit à grand chose, grâce à Lara, les femmes ont de quoi damé le pion à Indy.

Graphiquement le jeu est très joli, Lara est très bien modélisé (rappelez-vous de l’époque de la Psone), les proportions de la belle sont d’ailleurs moins « anormales » que d’habitude. Les environnements sont bien détaillés et variés, que l’on soit en mer, dans une grotte ou même divers temples incas ou indiens. En sommes la réalisation est de qualité, et c’est ce qu’on attendait après un Tomb Raider Legend très bien réussi.

Au niveau du scénario, il s’agit de la suite directe du Legend, Lara est toujours à la recherche de sa mère cependant cette quête la mènera à vouloir atteindre la terre des Dieux nordiques. Elle se mettra donc en route, à la recherche de divers artefacts qui lui permettront d’atteindre cette terre. Honnêtement, rien de vraiment passionnant (je ne l’ai pas terminé mais pour le moment je suis pas captivé par l’histoire).

Au niveau des nouveautés, à savoir que Lara est devenue une gymnaste accomplie (peut-être est-ce due au fait qu’Alison Caroll soit le modèle humain de Lara Croft (ancienne gymnaste)), elle enchaine des figures (salto, flip flap, demi lune au sol etc… je suis vraiment pas sûr pour les noms mdr). Un genre de « bullet time » (Max Payne, Matrix et autres) a été ajouté pour rendre les combats aux flingues un peu plus aisés et intéressant même si franchement il est possible de s’en passer.
Par contre au niveau de la plateforme, rien a vraiment changé. Lara est très très capricieuse au niveau des sauts, ils sont calculés au millimètre près, une seule petite erreur et c’est la mort assurée (merci David, rigide, c’est le mot que je cherchais !).

La belle Alisson Carroll, égérie vivante de Lara Croft version TR : underworld (que j’ai eu la chance de voir en vrai d’ailleurs).

Je vais conclure rapidement car finalement ce Tomb Raider n’a rien de particulier. Il est plutôt beau, mais sans réelle âme ou magie qui a fait les beaux jours de la saga. En résumé même si Underworld n’a rien de catastrophique (souvenez vous de l’épisode PS2, l’Ange des ténèbres) il n’en est pas moins trop banal. Retrouver Lara sur PS3 est un plaisir qui sera sans doute de courte durée pour la plupart. Le manque de renouveau dans la saga, font que la série s’enlise dans ses acquis, c’est dommage de retomber dans le médiocre après l’excellentissime Tomb Raider Legend (PS2 et XBOX360). Je vous conseille davantage le Uncharted : Drake’s fortune qui lui est vraiment très bon.
Tomb Raider Underworld : C’est validé pour les courageux, et les inconditionnels amoureux de Lara Croft.

L’info en plus : Deux films sont sortis reprenant l’univers de Tomb Raider. C’est Angelina Jolie qui joue le rôle de l’aventurière et rien que pour cela ça vaut le coup d’aller les voir (même si objectivement, ils ne sont pas si terrible que ça ^^; ).





1 commentaire sur “[Test] Tomb Raider Underworld”

  1. David 10 mars 2009 at 09:47 #

    Je l’ai fini est franchement, c’est vrai que le scénario n’est pas super captivant (d’ailleurs je serais pas capable d’en dire plus que ce que tu a dit).
    Sinon, j’ai trouvé les mouvements très rigide aussi mais ça vient peut-être du fais que j’y ai joué après avoir fini Prince of Persia.
    Les énigmes sont bien casse tête par contre, j’en ai bien chier des fois.
    Sympa mais pas transcendant.


Laisser un commentaire