[Test] The Bureau : XCOM Declassified (PS3, Xbox 360 et PC)


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , ,

Aujourd’hui je vous propose de plonger dans l’un des derniers TPS (jeu de tir à la 3ème personne) de cette génération, qui en plus est issu d’un univers que j’affectionne particulièrement : XCOM. J’avais découvert le jeu lors de mon passage à l’E3 2010 (à l’époque il s’agissait d’un FPS) mais il a fallu plusieurs retards et un changement d’orientation au niveau du gameplay pour le voir finalement débarquer sur consoles et PC.

Contrairement à la série d’origine, il s’agit bel et bien d’un jeu d’action (avec une pointe de stratégie) permettant d’en savoir un peu plus sur la formation du bureau XCOM, un groupe d’hommes et de femmes qui défendent la Terre contre la menace extra-terrestre.

The bureau xcom declassified jaquette PS3

Test réalisé sur la version PS3 du jeu.

Un début chaotique

Vous êtes dans la peau de l’agent Carter et votre mission consiste à protéger une simple mallette dont le contenu est top secret. Comme les choses ne sont jamais aussi simples, c’est à ce moment que les aliens décident d’attaquer la Terre. Nous sommes dans les années 60 et l’humanité est loin d’être prête à affronter cette nouvelle menace qui dispose d’une technologie bien plus avancée. Carter est laissé pour mort, sa mission a échoué et la plupart des états majors ont disparus. Les Etats-Unis sont au bord de la destruction mais heureusement il reste encore un peu d’espoir.

Seuls certains membres du gouvernement, passant pour une bande d’illuminés, avaient prévu cette attaque. Un quartier général avait donc été construit, rassemblant quelques élites de la race humaine, des hommes et des femmes capables d’assurer une contre offensive pour chasser les forces extra-terrestres de la Terre. Malgré cela, il est impossible de ne pas ressentir un manque de « puissance technologique » qui est assez frustrant au départ, car on passe bien quelques missions à se battre au pistolet et à la mitrailleuses contre des ennemis équipés de fusils laser et autre boucliers énergétiques.

The Bureau XCOM sectoid

On retrouve certaines figures emblématiques dans le camp ennemis. Ici les ennemis de base, les sectoids qui sont au bas de l’échelle mais redoutables quand même !

Third person shooter ? Pas seulement !

Heureusement The Bureau conserve de nombreuses mécaniques de jeu pas forcément présentes dans les shooters classiques, dont la montée en level du personnage. Après quelques missions « d’échauffements » vous découvrirez avec joie les nouvelles aptitudes spéciales de l’agent Carter qui aident pas mal sur certains combats. Au delà du simple fait de se cacher derrière des abris en dézinguant les aliens, vous pourrez aussi utiliser la concentration tactique (ça y est  le mot est lâché !).

Une fois activée, la concentration tactique vous permettra de faire usage de pouvoirs surnaturels acquis alors que vous frôliez la mort (je n’en dis pas plus, #nospoil). Il faudra ensuite vous spécialiser dans un domaine (arbre de talent), en sachant que les aptitudes sont diverses et variées : faire léviter un ennemi, soigner, invoquer des unités alliés etc… Pour couronner le tout, tant que vous êtes en mode concentration tactique, le temps est drastiquement ralenti : no stress !

The Bureau XCOM competences

Dès le grade 2 vous aurez accès à la lévitation, que le carnage commence !

Oui mon commandant !

Et la stratégie dans tout ça ? Pas de panique, avant de partir en mission il faudra choisir deux compagnons qui iront à la mort sans sourciller si cela est un ordre émanant de vous. Là encore on retrouve des éléments hérités de la saga XCOM : classe de personnages, aptitudes spécifiques et … mort définitive. Vos hommes sont dirigeables via la concentration tactique et il faudra leurs donner les bons ordres (déplacement, à couvert, techniques spéciales) afin d’assurer la survie du groupe.

Bien qu’ils ne disposent pas d’aptitudes aussi puissantes que celles de Carter, les tirs à la tête, mini-tourelles et autres joyeusetés vous sortiront plus d’une fois d’un mauvais pas. Et si vous êtes, comme moi, un afficionados du « personne ne meurt sous mes ordres » , il faudra réellement la jouer finement sous peine de devoir recharger la partie assez souvent. Gardez votre sort de soin pour les urgences, couvrez-vous mutuellement et ne foncez-pas bêtement dans le tas (synonyme de mort assurée).

The Bureau XCOM a couvert

Lorsque vous donnez un ordre, la concentration tactique vous indique si l’abri est sûr ou pas. Une manière de prendre moins de dégât que lorsque vous êtes à découvert.

The Bureau XCOM carte

Le bureau XCOM, c’est ici que les interventions sont décidées. A vous de choisir entre les missions annexes et celles qui font avancer l’histoire.

Des combats mais pas que.

Ce que j’ai surtout apprécié dans ce jeu au delà de l’aspect stratégie, c’est son univers : les années 60, ce côté kitsch et retro en même temps tout en faisant face à une menace tout droit sortie d’un Mass Effect (les similitudes sont assez nombreuses). Les humains apprennent petit à petit à se défendre contre l’envahisseur au fil de l’histoire. Se balader dans le bureau du XCOM en parlant à tout le monde entre chaque opération, nouer des liens avec les personnages principaux, interroger les prisonniers puis décoller à la rescousse de scientifiques coincés dans un campus : tel est le quotidien d’un agent du XCOM et j’adore ça !

Quand aux amateurs d’action, ils seront servis ! Les ennemis sont en nombres et tentent différentes approches selon la situation (contournement, charge ou même planqué) mais ce n’est rien face à certains ennemis dotés de pouvoirs ou pire encore, les machines de guerres. Il faudra alors sans cesse jongler entre les ordres, les pouvoirs, tout en mettant quelques headshots bien placés sans oublier de garder un œil sur vos hommes cela va sans dire. La difficulté est bien dosée même s’il m’a fallu recommencer pas mal de fois sur certains passages bien corsés.

The Bureau XCOM agent blessé

En cas de blessures grave, vous aurez le temps de ranimer un membre de votre équipe avant qu’il ne perde tout son sang. Ne jouez pas trop avec le feu car vous risqueriez de perdre un bon soldat.

The Bureau XCOM sectopod

Face aux Goliath ou autres Sectopod, évitez l’affrontement direct si vous voulez éviter le suicide.

Debriefing

Je dois avouer qu’il faut un temps avant d’être complètement immergé dans The Bureau XCOM Declassified, la faute à la narration (le temps de poser le scenario) et aussi au manque de puissance des forces humaines dès le départ. Mais après quelques missions, le côté stratégique et action effréné prennent rapidement le dessus pour dévoiler le potentiel du jeu. Et même si certains pourront comparer certains aspects du jeu à la série des Mass Effect, il n’en est rien puisque le jeu dispose bien de sa propre identité et d’un univers bien connu des PCistes (sans parler du gameplay qui est bien plus axé tactique).

Ce jeu s’adresse avant tout aux fans d’action qui veulent un peu plus qu’un simple shooter bourrin puisque la bonne gestion de votre équipe via la concentration tactique est juste indispensable pour avancer dans le jeu. Certains pourraient trouver les graphismes et les couleurs un peu ternes mais je trouve que cela donne un certain cachet au jeu (et puis ça colle bien aux années 60) mais en ce qui me concerne je regrette simplement que ça se finisse alors qu’on en voudrait encore plus !

4a

4/5 Même si le jeu met un certain temps à se mettre en place, les amateurs d’action et de stratégie en auront pour leur argent. Rien à redire côté scénario et durée de vie, seuls l’aspect technique pêche un peu mais cela n’enlève rien au charme de ce XCOM !

L’info en plus : The Bureau XCOM Declassified est maintenant disponible à petit prix (~30€), alors si vous n’êtes pas pressé de passer à la next-gen, je ne peux que vous conseiller de le prendre ou de le mettre sur votre liste de Noel !




Vous en voulez encore ?

  • 6 décembre 2012 [Test] XCom Enemy Unknown – PC, PS3, Xbox 360 Le retour des extra-terrestres. S’il y a bien un jeu typiquement PC auquel j’ai particulièrement accroché ces quelques dernières semaines c’est bien XCom Enemy Unknown. Sorti à la base […]
  • 2 septembre 2010 [GamesCom2010] Du côté de chez 2K Games : Bioshock Infinite ! Pendant mon périple allemand à la GamesCom, j'ai eu la chance de faire un détour dû côté de chez 2K Games, mais côté business (ce qui n'était pas du tout prévu au départ, un grand merci à […]
  • 26 août 2011 [Compte rendu] Lancement Deus Ex Human Revolution Hier Square Enix nous avait convié à une soirée de lancement en grande pompe pour la sortie de Deus Ex Human Revolution. Avec une surprise de taille, la présence de David Anfossi […]

1 commentaire sur “[Test] The Bureau : XCOM Declassified (PS3, Xbox 360 et PC)”

  1. NeoDandy 26 novembre 2013 at 00:27 #

    Son malheur aura d’avoir été proposé à plus de 60€. Des qualités bien présentes, mais un lot de défauts qui ont entravé une hypothétique conquête du grand public.


Laisser un commentaire