[Test] Romance of the Three Kingdom XI


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes :

Comme vous l’avez remarqué, pas de checkpoint cette semaine. Désormais ce sera une fois toutes les deux semaines car finalement j’avais pas grand chose à dire dedans et si jamais il y a des news vraiment croustillantes, je publierai des flash info comme l’annonce de Tales of Vesperia sur PS3 il y a quelque jours par exemple. Un petit changement aussi concerne le rythme de parution, essayer de faire un article par jour était une utopie (on se retrouve à écrire parce qu’il faut écrire et le résultat en pâtit), je vais donc opter pour un article tout les deux jours sauf exceptions. Ah oui je vous parle un peu aussi avant les articles mais finalement quoi de plus normal puisque certes « ici ce n’est pas ailleurs » mais ici c’est surtout mon blog après tout et un peu de contact avec vous lecteurs/lectrices ne fera qu’accentuer le côté chaleureux de mon petit univers.

ROTKXI.JPG

Romance of the Three Kingdoms est un jeu de stratégie toujours édité par KOEI (ils ont les droits et en profitent). Déjà présente à l’époque de la NES (et même peut être avant) la série en est aujourd’hui à son onzième volet. Comme Dynasty Warriors, la différence est minime entre chaque épisode, elle se situe surtout dans l’interface graphique, comprend quelques améliorations mais suit toujours la même histoire (en même temps c’est comme les jeux de foot en somme). Si DW se basait sur le côté « bourrin » des bataille, ici on est plutôt du côté de la simulation et de la gestion de son armée. ROTK XI est sorti uniquement sur PC et PS2, bien entendu l’Europe a été oublié (seul le VIII est sorti chez nous, allez savoir pourquoi).


Romance of the Three Kingdoms XI Intro

Graphiquement le jeu est très joli, le cell shading rend très bien. Bien sûr il n’y a pas trop de détails, la vue se situant loin de l’action, mais en même temps c’est normal pour un jeu de gestion/stratégie. Le principe du jeu est simple, vous choisissez un des seigneurs de guerre et vous devez conquérir la Chine tout simplement. Il faudra pour cela développer ses villes, ressembler une armée, faire la guerre, créer des alliances etc…. Les possibilités sont nombreuses, propagation de rumeurs, trahisons, pot de vin, tout y est. Au niveau des batailles il faudra gérer vos troupes, vos différents types d’unités et capacités spéciales ainsi que votre stock de nourriture etc… Il sera possible de provoquer le général adverse en duel afin de l’abattre ou de réduire le moral de ses troupes ce qui lance un mini jeu de combat au tour par tour. Au menu des nouveautés aussi: les joutes verbales, les duels entre généraux moins forts mais bien plus intelligents.

Vous aurez la possibilité de créer votre propre personnage et partir à la conquête de la Chine si l’envie vous en prend (j’avoue avoir assouvi mes tendances à la mégalomanie). Bien entendu selon le général choisi, le jeu est plus ou moins dur, on pense notamment à Cao Cao qui dispose de la plus grande armée avec de nombreux officiers de qualités. Il sera possible au départ de choisir entre deux modes différents : fiction ou historique. La fiction permettant de réaliser ses rêves les plus fous comme recruter Zhuge Liang avec Cao Cao et former ainsi une armée de rêve (avec Sima Yi et Zhuge Liang côte à côte ils seraient parti à la conquête du monde mdr). Le mode historique permet de respecter les dates de morts des personnages et bien sûr le respect de l’appartenance des généraux présent dans les différentes armées.

rotkxi2.jpg

J’oublie certainement d’autres fonctionnalités mais en conclusion ROTK est un très bon jeu de gestion et de stratégie. Il faudra trouver de nouveaux officiers, faire attention à leur caractéristiques et même organiser des mariages (sisi je vous jure). Amoureux des chiffres, de Civilization ou autres du genre (et oui j’oubliais, ROTK est un jeu de stratégie au tour par tour, ce n’est pas un jeu en temps réel donc aucun rapport avec Starcraft par exemple), essayez et vous ne serez pas déçu, à condition d’avoir du temps devant soi, beaucoup de temps devant soi.
Romance of The Three Kingdoms XI : C’est validé !!!

L’info en plus : Vous pouvez aussi créer des généraux qui seront sous vos ordre, leur écrire une biographie, établir des liens de parenté ou amoureux qui influenceront leurs statistiques en combat. A noter la possibilité de jouer à plusieurs chacun son tour, prévoyez une bonne semaine de libre néanmoins.

Bonus : Trois autres personnages parmi les plus important : les stratégistes.

Sima_Yi.jpg Sima Yi, considéré comme le rival de Zhuge Liang. Stratégiste de Cao Cao et donc du Wei, il complote pour prendre le pouvoir à son seigneur ce qu’il arrivera à faire après la mort de ce dernier.

Zhuge_Liang.jpg Zhuge Liang, surnommé le « dragon endormi » est sans doute l’homme le plus intelligent de cette période. Stratégiste hors pair du Shu, à la mort de Liu Bei il portera sur ses épaules le destin (trop lourd) du Shu.

Zhou_Yu.jpg Zhou Yu, aussi talentueux en stratégie qu’à l’épée au service de Sun Jian, Sun Ce puis Sun Quan. Il souhaitait se débarrasser de Zhuge Liang lors de la bataille de Chibi malgré l’alliance qui les unissait, craignant qu’il ne devienne une nuisance. Ne parvenant pas à effleurer l’intelligence du dragon endormi, il mourra de maladie.





1 commentaire sur “[Test] Romance of the Three Kingdom XI”

  1. David 8 avril 2009 at 09:07 #

    j’ai du déjà en entendre pareler quelque part parceque le nom me dit quelque chose. En tout cas, ça a l’air pas mal du tout.


Laisser un commentaire