[Test] Resident Evil 5 Gold Edition (PS3 et Xbox360)


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , , , ,

Aujourd’hui on va revenir sur Resident Evil 5, qui est récemment ressorti dans un version « complète » appelé Gold Edition. Resident Evil 5 a beaucoup fait parler de lui avant et lors de sa sortie, au travers de polémiques plus ou moins justifiées et de déceptions parmi les fans de la première heure.

Il n’en reste néanmoins un succès pour Capcom et une fois que l’on fait abstraction de ces quelques trivialités, l’on peut enfin (comme moi) apprécier le jeu à sa juste valeur : soit un excellent jeu d’action ! RE5 nous revient donc, accompagné de ses 2 chapitres supplémentaires : « Perdu dans les cauchemars » et « Fuite désespérée ». Je vais donc essayer, dans les quelques lignes qui suivent de vous présenter cette version en « doré » du jeu.

ResidentEvil5_Gold-Edition_jaquette_lowDéjà la jaquette en jette un max !


Oui la jaquette est belle, mais on n’achète pas un jeu juste pour sa couverture (sauf certains fous… comme moi). Le jeu comprend donc la version originale de Resident Evil 5, les deux extensions, des nouveaux costumes, le mode Versus et un nouveau mode mercenaire. Ce qui, pour un total de 40€ vaut franchement le coup pour tous ceux qui sont passés à côté du titre (il faut savoir que chaque élément vendu séparément coute beaucoup plus cher).

Autant vous le dire tout de suite, le système de jeu ainsi que les graphismes n’ont pas bougé d’un iota. Le jeu est tel qu’il l’était à sa sortie en Mars 2009 et heureusement pour lui il a plutôt bien vieilli. En effet même plus d’un an après, je trouve le jeu toujours aussi beau, faut dire qu’ils avaient fait du bon boulot dessus à l’époque. Niveau gameplay, on aime ou on aime pas, pas grand chose à faire là dessus. Oui je sais le personnage doit être immobile pour tirer, on en a déjà débattu pendant des lustres, inutile donc de continuer.

Lost_in_nightmare_screen_lowJe pense que les plus nostalgique d’entre-vous verserons une petite larme pour la « Sonate au clair de Lune »


Lost in Nightmare, nous plonge donc dans le flashback que l’on peut voir dans l’histoire principale, où Chris Redfield et Jill Valentine infiltrent le manoir de Spencer. Clairement fait pour les premiers fans de la série, les références y sont nombreuses comme le manoir, les différents mécanismes (manivelle, clés, codes), les répliques (« le bon vieux temps »). On notera aussi la possibilité de basculer sur un gameplay identique au premier Resident Evil, en examinant trois fois la porte d’entrée pour jouer ce chapitre à l’ancienne. Malheureusement quelques éléments viennent gâcher le tableau. Et la plus marquante sera la présence d’un type d’ennemi unique.

Et oui vous avez bien compris, pas de zombies ! L’ennemi (qui ressemble à un bourreau avec de l’acide) apparaitra certes en plusieurs exemplaires à différents endroits, mais cela limitera grandement l’expérience de jeu, en terme d’action j’entends bien. Il vous suffira d’ailleurs (à l’exception de la dernière zone) de vider vos chargeurs sur lui/eux sans vous soucier du stock pour les terrasser (inutile de faire du stock, votre équipement disparait en cours de route). Seul la présence du boss final, en l’occurrence Albert Wesker, rajoutera un peu de piquant en terme de combat pur sur ce chapitre. Voici d’ailleurs la vidéo de gameplay maison, comme d’habitude sur les titres qui me plaisent :


Resident Evil 5 Gold Edition testé par Uriel


Dans Desperate Escape, vous incarnerez Josh (le capitaine de l’équipe Delta) et Jill qui tentent de s’enfuir et de rejoindre ensemble Chris et Sheeva pour le combat final. Contrairement au premier chapitre, on vous jette ici des tonnes et des tonnes de Majinis armés jusqu’au dents. En effet ce chapitre est clairement un mode survival à peine camouflé pour les plus courageux d’entre-vous. Vous verrez sur la dernière partie, coincé en haut d’un toit, vous devrez faire face à plusieurs mini-boss en même temps qui seront un peu plus costaud que ceux qu’on rencontre habituellement dans le jeu.

Le rythme est, comme le nom du titre l’indique, bien plus rapide et fait la part belle à l’action plutôt que la réflexion, ce qui n’est pas pour me déplaire (RE5 est un jeu d’action, un point c’est tout !). Cette fois-ci il faudra bien gérer son inventaire et réagir rapidement en fonction du monstre auquel vous êtes envoyés en pâture. Vous trouverez comme je le disais au début d’autres bonus sur le disque, le mode Versus (multijoueur en ligne), un mode mercenaire refait (avec Barry et Rebecca en perso jouables), les costumes bonus (qui sont payantes sinon), des figurines exclusives à acheter et collectionner dans le jeu.

Desperate_Escape_screen_lowRah les Majinis à tronçonneuse, dans un espace clos… vive les sueurs :p


En conclusion, je vous recommande vivement cette Edition Gold. J’avais vraiment accroché RE5 et c’est avec plaisir que j’ai replongé dedans via cette version complète du jeu. Je ne le répèterais jamais assez, mais ne vous attendez pas à jouer à un survival horror, Resident Evil 4 avait amorcé un changement et Resident Evil 5 en est le résultat. Pour un prix qu’on peut qualifier de rikiki, vous en aurez largement pour votre argent, en terme de rapport qualité/temps de jeu et prix. Et en tant que fanboy, le fait de pouvoir jouer Jill… c’est déjà validé !

Resident Evil 5 Gold Edition sur PS3 et Xbox360 : C’est validé !

4aLes 2 chapitres bonus sont complémentaires et très agréables à jouer !


L’info en plus : Ce soir, un aperçu d’Halo Reach !





8 commentaires sur “[Test] Resident Evil 5 Gold Edition (PS3 et Xbox360)”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Stephane You. Stephane You said: Nouveau billet: [Test] Resident Evil 5 Gold Edition (PS3 et Xbox360) http://bit.ly/9vz0QV […]

  2. David 23 avril 2010 at 11:45 #

    Personellement, je ne l’ai pas encore fait. Autant l' »immobilisme » ne me gênait pas dans les précédents, autant là, ça me cause problème. Mais bon, peut-être qu’un jour, je tenterai le coup.

  3. maspalio 23 avril 2010 at 19:58 #

    possédant déjà la version simple j’hésite à me le procurer….je verrais bien si je le trouve à petit prix dans qq temps.
    Très bonne vidéo ;)

  4. Trollyz 23 avril 2010 at 20:28 #

    Très bon article !

  5. will 24 avril 2010 at 09:45 #

    Yo Uriel,
    bon boulot concernant le test. ça fait un bout de temps que j’ai envie de m’acheter le RE5. Je savais pas ce que contenait la version Gold. Ton reportage a répondu à mes premières questions. cet opus déchire carrément. Moi aussi je suis fanboy.

    Par contre ma plateforme, c’est le PC, et on ne peut acheter que le RE5 tout court. Sais-tu si on pourra upgrader par la suite en téléchargeant un patch ?

    Merci encore et beau travail!
    will

  6. Uriel 24 avril 2010 at 13:13 #

    @David : Disons que c’est l’une des rares choses qui reste de Resident Evil dedans :D
    Et je suis sur que tu franchiras le cap :p

    @Maspalio : Merci ! J’ai essayé de faire un peu plus sophistiqué que d’habitude :D Si on a deja le jeu, la question de le racheter se pose ou pas :D

    @Trollyz : Très bon commentaire.

    @Will : Tout d’abord merci et bienvenue ! Ravi d’avoir pu te renseigner sur le contenu :D
    Sinon pour une eventuelle version Pc je vais me renseigner et je te tiens au courrant, a très vite !

  7. Kazuki 24 avril 2010 at 21:34 #

    Très bonne vidéo. J’ai justement fait ces deux extensions il y a deux semaines avec un ami, j’ai particulièrement aimé le manoir Spencer, le côté nostalgique en effet, et le début c’est vraiment presque copie conforme. J’étais pas au courant du petit « bonus à l’ancienne », c’est cool qu’ils ont pensé à faire ça, ça me donne envie de refaire cette partie comme ça xD

    La deuxième extension est pas mal aussi pour le côté « co-op/action » assez poussé.

    J’suis d’accord que pour 40€, c’est vraiment une excellente affaire !

  8. Uriel 4 mai 2010 at 19:59 #

    @Kazuki : Merci Kaz’ (ça me fait penser à Kaz Hirai… trop fanboy inside). Par contre pour le bonus, j’ai essayé, c’est vraiment injouable quand on a gouté au nouveau mode de jeu. Après je vois certains se plaindre, j’ai remis mon Resident Evil 1, et ben je me suis fait éclater rapidement :p

    Oui la deuxième c’est surtout bling bling, ça pète de partout, des ennemis et des boss à foison : du grand art de chez Capcom quoi :)

    Pour ceux qui ont pas le jeu, oui c’est vraiment une affaire !


Laisser un commentaire