[Test] Metro 2033 sur Xbox360


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , ,

Et voilà, je vous en avais parlé ici lors d’une rapide preview (non aucun rapport avec la RATP). Rappel rapide des faits, dans un monde post-apolyptique (guerre nucléaire), le peuple (les survivants) de Moscou se retrouvent contraint de vivre dans les profondeurs de leur métro.

L’histoire est tiré du roman de Dmitry Glukhovsky qui a eu un succès fou, Metro 2033 le roman, s’est écoulé à plus d’un demi million d’exemplaires (et oui une joli façon de dire 500 000) en Russie et a débarqué depuis en Europe occidentale. On se retrouve ici donc avec un FPS (*first person shooter) qui s’inspire du roman, sorti uniquement sur PC et Xbox 360.

Metro2033_jaquetteEncore des gens traumatisés par les grèves incessantes de la RATP.

Dans un premier temps, l’œil critique du joueur prendra le dessus. On remarquera tout ces petits défauts, en faisant bien attention de ne pas raté la moindre petite bébête destiné à dénigrer un peu plus le jeu. Et après tout quoi de plus normal, on est en France on a ça dans le sang (cf : la critique), dit-il en étant d’origine chinoise. Graphiquement plutôt banal, des animations douteuses, des monstres au design trop « classique ». Enfin bref rien qui ne justifie de s’attarder sur le jeu, du moins au départ…

Malgré les portes, dont les poignées se tournent sans les mains, en poussant un peu plus loin on découvre un peu mieux les richesses… disons plutôt la non-pauvreté de ce que peut nous offrir le jeu. Pour commencer, un gameplay des plus classique mais qui a l’avantage de fonctionner à merveille et malgré ce que le jeu veut vous faire croire (cf : infiltration), on est dans un jeu des plus bourrins qu’il soit.

metro-2033-screen04Vous je sais pas, mais lui c’est un bourrin, inutile de faire dans la finesse.

Outre les mutants que vous rencontrerez à travers votre quête, qu’on vous a donné au départ (qui est juste un prétexte pour vous, d’aller voir le monde… enfin les autres stations de métro), vous devrez aussi vous frayer un chemin parmi des camps de communistes et fascistes récalcitrant : et oui les hommes préfèrent se battre entre eux plutôt que de faire face à une menace commune.

Pour vous aider, vous allez avoir un petit arsenal pas négligeable, allant du couteau de lancé (Altaïr ?) jusque la Kalashnikov (plus connu sous l’appellation AK47) sans oublier des petites grenades bien pratiques. Pour profiter pleinement de vos armes, il faudra apprendre à gérer vos munitions, qui se divisent en deux catégorie : les munitions du pauvre, qui servent donc à trouer la peau de vos ennemis et les munitions militaires (dit de luxe) qui servent de monnaie pour faire vos emplettes dans l’abri du coin ou en dernier recourt à tuer des monstres trop coriaces (celles-ci étant plus puissantes).

metro-2033-screen03Vous aurez aussi une dynamo portable, qu’il faudra charger en spammant la gâchette, pour avoir un maximum d’énergie dans sa lampe torche.

Finalement le jeu se révèle moins mauvais qu’à première vue, et c’est là que les petits gars de chez 4A Games (ne pas confondre avec le format A4) vous prennent à revers. Bien sûr le jeu est plutôt sombre, on déambule dans des tunnels c’est bien normal, la pression se fait ressentir surtout que les monstres surgissent de nulle part. Et c’est là que le jeu dévoile un aspect survival-horror non négligeable en ajoutant des fantômes et autres esprits qui rendent l’ambiance encore plus sombre et glauque qu’elle ne l’était déjà.

Je vous rassure, on est pas dans du Fear, mais les flashback, les apparitions et les visions donnent un cachet en plus au jeu qui m’a en tout cas envouté en quelques sortes. Un type banal qui part dans une quête épique pour se transformer en élu, ça a beau rester classique, ça marche du tonnerre. Comme je le disais, les graphismes ne sont pas époustouflants, mais les passages en extérieurs montrent à quel point les décors sont soignés. Même si courir dans l’enfer du froid nucléaire, avec une gargouille au fesses, ne laisse que peu de temps pour apprécier le paysage.

metro-2033-screen01A chaque passage en extérieur il faudra se munir d’un masque à gaz. Surveillez bien le filtre et gare à ne pas casser le masque à force de prendre des coups !

En conclusion, je dirais que malgré une immersion difficile au début (le temps de se faire aux défauts du jeu), Metro 2033 se révèle être une très bonne surprise, avec un univers soignée et un scénario assez intéressant et vous savez à quel point c’est rare dans le monde du FPS. Les amateurs d’actions intenses et de gros frissons en auront pour leur argent c’est certain. Malgré l’absence d’un mode multijoueur, le jeu vous tiendra en haleine une bonne dizaine d’heure ce qui est un peu plus que la moyenne en terme de durée de vie pour le genre.

Metro 2033 sur Xbox360 et PC : C’est validé !

4aAction soutenue et frisson garanti !

metro-2033-screen02Un conseil, n’allez pas vers la lumière…

L’info en plus : Finalement ça m’aura pris plus longtemps que prévu, mes les travaux sont presque terminés, avec juste une semaine en retard :p





6 commentaires sur “[Test] Metro 2033 sur Xbox360”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Stephane You. Stephane You said: Nouveau billet: [Test] Metro 2033 sur Xbox360 http://bit.ly/bSkeHi […]

  2. David 15 mai 2010 at 01:02 #

    Un jeu qui arrive à « cacher » un gameplay de base assez classique derrière une bonne ambiance, c’est toujours bon à prendre pour moi. Je donne beaucoup d’importance à l’ambiance dans un jeu, d’où le fait que j’ai adoré FEAR (ou comment te faire flipper en ne montrant quasiment rien, du grand art^^) ou encore Condemned 2 (pas pu faire le 1…).
    Ça me fait un peu penser à ce que j’ai pu lire d’Alan Wake d’ailleurs. Je vérifierais tout ça en temps voulus (plus par mon compte en banque que par moi d’ailleurs)

  3. maspalio 15 mai 2010 at 06:57 #

    Merci pour ton test Uriel .Ce jeu est franchement une bonne surprise au niveau de son ambiance rare dans les FPS

  4. Darkangex 15 mai 2010 at 17:48 #

    Oui voila je crois que c’est surtout son ambiance qui fait que c’est un bon jeu le reste est classique.

  5. Ymeric 16 mai 2010 at 12:18 #

    J’y ai touché sur PC, uniquement, et j’ai vraiment apprécié. Des frissons et de l’action, ca résume bien le truc. J’approuve le test ; )
    Ymeric

  6. Kazuki 17 mai 2010 at 11:35 #

    En lisant ton test, ce jeu me fait pas mal penser à Stalker que j’ai bien aimé. Enfin c’est pas pour autant que je me prendrais par contre ^^


Laisser un commentaire