[Test] Metal Gear Solid HD Collection sur PS Vita


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , , ,

Tout comme la 3DS autrefois, la PS Vita subit de plein fouet une crise dans son catalogue de jeux. Toutefois quelques petites perles sortent leur épingle du jeu, je pense notament à Gravity Rush sorti il y a peu et plus récemment encore : Metal Gear Solid HD Collection. Vraiment à la mode, ces compilations fleurissent dans tous les sens de façon plus ou moins cohérente. Comme cette version Vita qui se voit retirer un des titres désormais phare de la série : Metal Gear Solid Peace Walker (alors qu’il est présent dans la version PS3 et Xbox360), mais passons, cette compil’ contient deux des meilleurs jeux de tous les temps, à savoir Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty et Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

Soyons illogique et défions la chronologie de l’histoire (MGS 3 se passe avant MGS 2 dans le temps), nous sommes dix ans en arrière sur le pont Georges Washington. Un homme seul marche sous la pluie, cigarette à la bouche, il échange quelques mots avec son acolyte de toujours puis s’élance. Ce dernier active son camouflage optique et saute dans le vide pour atterir sur un cargo, Snake soigne ses entrées et je dois avouer que même dix ans après, mon excitation est toujours à son comble. Avec l’aide son lifting (HD oblige), le jeu n’a pas pris une ride, ce qui est fou quand on voit à quelle vitesse avance la technologie.

 A Hideo Kojima game…


Impossible de rester de marbre quand je parle de Snake. Cette saga m’a fait prendre conscience qu’il existait dans le jeu vidéo une infinité de possibilités et tout autant de concepts différents. Un souci dans le détail inégalé, une manière de jouer bien spécifique et une narration cinématographique qui ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui, influenaçant grandement mon gout pour le jeu vidéo. Je pense que beaucoup se reconnaitront dans ce paragraphe tant ce jeu m’a marqué au fer rouge. Metal Gear Solid m’avait déjà scotché à l’époque de la Playstation, Metal Gear Solid 2 pousse le bouchon encore plus loin cette fois-ci.

Je devais avoir 15 ans et des brouettes, assis devant ma PS2 et vibrant de tout mon corps. Je découvrais avec bonheur toutes les idées que monsieur Hideo Kojima et ses équipes avaient parsemées dans le jeu. Je me retrouve à planquer des soldats assomés dans les vestiaires, à tirer sur les lampes pour plonger mes poursuivants dans la pénombre, à viser les talkie walkie pour couper les communications etc… et à prendre un malin plaisir à évoluer en tant que joueur et découvrir les subtilités du jeu (comme braquer les gardes pour récuperer les dogtags et surtout fouiller tous les casiers pour trouver les photos olé olé).

Là où cet épisode commence, le George Washington Bridge…

Bon on va pas non plus se refaire l’épopé de MGS 2 et 3 ensemble sur le blog, parlons plutôt de ces versions PS Vita. Impossible de me taire plus longtemps : je ne lâche plus ma Vita depuis que j’ai cette compil’. Pour ceux qui ont aujourd’hui une PS Vita, elle constitue une bénédiction ! Le superbe écran de la console permet de profiter pleinement de cette version HD de Metal Gear Solid 2 & 3, mettez-vous dans le noir et prenez une claque qui a dix ans d’âge. Sans oublier nos oreilles, car la musique de monsieur Harry Gregson-Williams est juste somptueuse.

Certes les ronchons vous diront que les developpeurs auraient pu ajouter plus de nouveautés dans cette compilation, ce qui n’est pas faux puisqu’on a droit au service minimum. Malgré tout, je reste persuadé que cette version est juste ce qu’il nous fallait sans tomber dans le « fruit ninja » où l’objectif est de rayer et secouer sa console comme un idiot juste pour le plaisir de le faire. On compense l’absence de secondes gachettes (L2 et R2) par l’écran tactile, il suffit de tapoter une fois dessus pour s’équiper rapidement (objets et armes) et de maintenir appuyé pour changer d’équipements. De la même façon la zone tactile permettra à Snake (ou Raiden, c’est bon ça fait dix ans, ne criez pas au spoil) de jeter un coup d’oeil sur le côté ou même se mouvoir lorsqu’il est suspendu.

Bon je pense que dix ans après il y a prescription. Et oui vous controlerez Raiden :p qu’on attend d’ailleurs de pied ferme dans Metal Gear Rising Revengeance.

Quand à MGS 3 : Snake Eater, ce dernier renouvellait un peu la série, s’éloignant un poil de l’infiltration pour donner la part belle à la survie. Fini le radar qui vous indique où sont vos ennemis à 300 mètres à la ronde, il faudra compter uniquement sur votre sens de l’observation et un detecteur de bruit (quand même). Introduisant des notions comme le camouflage, la faim, la maladie ou les blessures, il fallait vraiment chouchouter son Snake et lui donner à manger correctement pour être efficace à 100%.

Il est important de savoir que cet épisode se passe bien avant MGS, MGS 2 et MGS 4. L’action se déroule dans les années 60 pendant la Guerre Froide (loin du Metal Gear Ray de MGS 2), on y contrôle Naked Snake (alias Big Boss) qui se lance dans une opération ultra secrète (comme d’hab). Je ne vais pas m’étendre dessus mais cette préquelle est un indispensable si l’on veut essayer de résoudre l’intrigue façon puzzle de la saga Metal Gear. Un bonus non négligeable se trouve dans Snake Eater, vous aurez la possibilité de refaire Metal Gear 1 et 2, les premiers épisodes sortis sur MSX puis NES à l’époque.

La survie est un ajout de taille dans cet épisode. Il faudra surveiller ses blessures et adapter son camouflage au type de terrain sur lequel on évolue.

Bon alors attention, là ça pique un peu les yeux :)

En conclusion je suis bien conscient qu’on peut être déçu par l’absence de Peace Walker dans cette compilation mais je vous avouerais que c’est surtout l’absence du premier épisode de la saga qui me fout en rogne, même si je comprends tout à fait qu’on doit faire face à des problèmes de droits et d’exclusivités (PSP pour Peace Walker, PsOne pour MGS et GameCube pour son remake MGS Twin Snake). En dehors de ça (et de quelques fautes de frappes et de traduction) cette compilation est un véritable bijou que tous possesseurs de PS Vita se doit d’avoir dans sa ludothèque, alors n’attendez plus et commandez votre exemplaire de Metal Gear Solid HD Collection (disponible sur Amazon à 29,99€).

En attendant un éventuel épisode propre à la Vita, profitons avec joie de ce remake HD sur PS Vita.

L’info en plus : N’oubliez pas que si vous possédez cette compilation sur PS3, vous pourrez bénéficier du Transfarring (annoncé il y a déjà plusieurs mois par Hideo Kojima lui même) et commencer votre partie sur PS3 et la poursuivre via la Vita (ou vice versa) grâce à vos sauvegardes qui sont synchronisées sur le CLOUD. 




Vous en voulez encore ?


1 commentaire sur “[Test] Metal Gear Solid HD Collection sur PS Vita”

  1. kenjibakuryu 12 juillet 2012 at 11:20 #

    Il faudrait faire toujours des remakes de MGS premier du nom, tellement il est bon !


Laisser un commentaire