[Test] LittleBigPlanet sur PS Vita


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , , ,

Comme tout acheteur de la première heure de la Vita, force est de constater qu’on est sans cesse en attente de nouveaux jeux. Une si belle console, si peu exploitée, cela me rend triste jour après jour. Certains crieront qu’il existe déjà de nombreux jeux, mais en ce qui me concerne, je n’ai pas acheté la Vita pour jouer à des rééditions de jeu existant (PSP, PSone que je possède déjà) ou jouer aux même jeux (à l’identique) que l’on retrouve aujourd’hui sur PS3 : acheter les jeux en double, très peu pour moi !

C’est dans ce contexte assez dur pour la nouvelle portable de Sony que Sackboy, notre petit héros laineux au grand cœur (qui s’est illustré par deux fois sur Playstation 3 déjà), va tenter une opération de sauvetage pour empêcher la PS Vita de sombrer dans l’oubli et au passage me redonner le sourire. La tâche est rude mais LittleBigPlanet a su s’imposer comme un jeu de plateforme de référence sur console Sony, en apportant un nouveau souffle et crédo au genre : « Play, create, share » (jouer, créer et partager en français).

 La PS Vita ou le pouvoir au bout des doigts.

On prend le même et on recommence.

Faisons semblant de n’avoir jamais joué à LittleBigPlanet sur Playstation 3 (inspiration, expiration). Le principe est simple, il s’agit d’un jeu de plateforme jouable sur trois plans de profondeur où le but est d’arriver à la fin du niveau en amassant un maximum de points. Sackboy (notre héros) est capable de sauter, jeu de plateforme oblige, de s’accrocher à divers objets (mouvant ou non), de pousser/tirer des tas de trucs et d’utiliser des objets plus ou moins incongrus : jet-pack, bazooka, pistolet à mousse et autre skateboard géant.

Bien sûr, Media Molecule qui a développé la franchise à la base, ne s’est pas contenté de ça. Le jeu possède un éditeur de niveau ultra puissant et performant permettant à tout un chacun de laisser libre cours à son esprit créatif. En publiant les niveaux sur internet, les joueurs lambda pourront profiter de vos niveaux (plus ou moins loufoques) et si jamais ils apprécient, ils pourront vous faire part de leur amour via un système de notation et de commentaires.

Cette fois-ci Sackboy qui est devenu une figure emblématique de Sony, s’attaque à la Vita.

De la manette analogique aux fonctions tactiles.

Même si j’évoquais Media Molecule quelques lignes auparavant, c’est en fait plusieurs autres studios un peu moins connus qui sont responsables de la version PS Vita du jeu : Tarsier Studios et Double Eleven. Et ces petits malins de développeurs ont pensé à y inclure des nouveautés en terme de gameplay, mettant en avant les fonctionnalités de la Vita : l’écran tactile, son pavé tactile à l’arrière ainsi que les fonctions gyroscopiques.

Tout d’abord, toutes les fonctionnalités de création et de personnalisation sont compatibles avec l’écran tactile de la console. Comme sur votre smartphone ou votre tablette, vous naviguez dans la garde-robe de Sackboy (ou Sackgirl, je n’oublie pas les demoiselles) au doigt : ça n’a jamais été aussi simple et intuitif, même si quelques touches restent un peu trop petites à mon goût (mais là je pinaille). De la même façon en progressant dans le jeu, vous remarquerez très vite qu‘il est indispensable d’utiliser votre doigt sur l’écran ou l’arrière de la console pour avancer dans certains niveaux.

Préparez-vous à faire travailler votre index, votre pouce quant à lui pourra se reposer un petit peu.

Nous n’avons pas testé le multijoueur, mais celui-ci est bien présent ! Pas d’inquiétudes pour ceux qui aiment partager une bonne tranche de rigolade entre amis (et débloquer certains bonus cachés souvent inaccessibles en solo).

Et la personnalité du jeu dans tout ça ?

Après cette alternance réussie entre gameplay « classique » et « tactile », reste le problème de l’absence de ses géniteurs (Media Molecule) : l’esprit LBP est-il bien présent dans le jeu au final ? La réponse est oui, le travail fourni par les deux studios est remarquable, tant du côté technique (le jeu n’a rien a envier aux épisodes PS3) que du côté de l’ambiance globale, loufoque à souhait, digne de l’univers décalé et déjanté d’où est issu notre Sackboy adoré. Le focus sur les matériaux et objets qui servent de décors est toujours d’actualité et l’animation est au poil !

On se retrouve donc à sauter dans tous les sens pour éviter les dangers mais aussi de temps en temps, dans des moments un peu plus calmes, il faudra utiliser son cerveau et son doigt pour résoudre des puzzles en mettant des pièces au bon endroit (je vous rassure, rien d’insurmontable). Parfois il faudra aussi user de différents outils mis à votre disposition pour vous en sortir : grappin, gant de force (clin d’œil à Zelda), le lance roquette frontal (comprenne qui pourra) etc…  Sans parler des nombreux mini-jeux qui agrémentent le mode histoire tout au long de l’aventure allant du scrolling vertical, au jeu de course de voiture futuriste où il faut éviter des obstacles (pensez à prendre votre Vita à la verticale, ça marche mieux).

Les décors sont variés et bien pensés. Et surtout complètement délirant !

Roulez jeunesse !

En conclusion :

Ces petits changements qui rafraichissent un gameplay déjà connu aujourd’hui (ça y est c’est terminé, je ne fais plus semblant de ne pas connaitre LBP), donnent un maximum de légitimité à cet épisode Vita. Loin d’être un simple remake ou une réédition, ce nouvel opus peut se targuer d’être un des meilleurs jeux sortis sur Vita à l’heure actuelle (les mauvaises langues diront : « c’est facile il n’y a que trois jeux qui se battent en duel). Néanmoins malgré mes inquiétudes, précisées en début d’article, je dois avouer que plus on se rapproche du mois de décembre, plus des jeux de qualité font surface sur ma chère PS Vita.

Du fun, du fun et encore du fun. C’est ce que représente l’univers de LittleBigPlanet pour moi. D’autant que Sackboy est toujours aussi attachant même sur console portable. Les PNJ ajoutent un charme certain au jeu en solo et le multijoueur efficace est toujours présent. A posséder absolument quand on a une PS Vita !

L’info en plus : Si vous n’avez pas encore acheté le jeu, vous pouvez commander LittleBigPlanet (Vita) sur Amazon pour environ 33€ (à ce prix là c’est donné !). A noter qu’un prochain DLC sera disponible pour profiter des fonctions « cross-play », vous pourrez utiliser la Vita comme manette pour jouer sur la version console de LBP. Une façon pour Sony de répliquer face à la nouvelle console de Nintendo mais ça c’est une autre histoire.

 




Vous en voulez encore ?


Laisser un commentaire