[Test] Little Big Planet Karting


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , ,

Quand United Front Games sort en 2010 ModNation Racers, tout le monde le décrivait comme étant un « Little Big Planet mais en jeu de course ». On s’attendait bien du coup à voir débarquer un jour un véritable jeu de kart se déroulant dans l’univers poétique des Sackboys.

Mais face à un concurrent qui avait su plaire au public et à un adversaire relativement sérieux sorti également en novembre (Sonic & All Stars Racing Transformed), comment s’en sortent donc nos petites poupées de laine qu’on aime tant dans ce Little Big Planet Karting ?

Let’s go !

A vos Sack, prêt, partez !

LBP oblige, les courses sont ancrées dans un mode histoire où les Sackboys devront tenter d’arrêter les Stockeurs, un gang de pilleurs de déplaçant en kart. Plutôt simple certes, mais ce scénario a tout de même le mérite d’être là même si sur le fond il n’est pas tellement utile (mais c’est LPB donc c’est mignon). Votre petit pilote de tissu devra alors parcourir 7 planètes, comme d’habitude avec chacune une ambiance bien particulière faite de mousse, de coton et autres boutons décoratifs.

Pour dynamiser le jeu, des niveaux défis (ou combat) seront proposés en plus des circuits traditionnels où il faudra par exemple réaliser le plus d’attaques possibles en un temps imparti ou encore garder un objet en sa possession un certain moment. Ces défis sont plutôt sympas et évite effectivement de tomber dans une certaine lassitude puisque les courses quant à elles, manquent un peu de mouvements.

Combien de temps pourrez-vous garder cet œuf avec vous ? (on dirait un œuf de Yoshi non ?)

On retrouve des éléments de gameplay familiers tels que le grappin.

On appuie sur le champignon

A l’image de ses concurrents, LBP Karting propose des armes spéciales à attraper en chemin (un éclair foudroyant ou un missile par exemple) afin de dégommer vos adversaires mais aussi des boosts ou des objets permettant de repasser en bonne position. Les armes vous servent bien entendu d’attaque mais vous pouvez choisir de les utiliser en défense en les lançant sur un éventuel obus arrivant dans votre direction quitte à vous retrouver ensuite les mains vides. Malgré ces interactions, les courses en elle-même paraissent un peu mollassonnes et même si les mondes sont visuellement agréables, l’impression de vitesse n’est pas vraiment convaincante et nous fait plutôt croire à une petite balade champêtre.

En plus de tenter de décrocher la première place il faudra aussi ramasser en chemin le plus de sphères de points possible, comme pour Little Big Planet, ainsi que diverses récompenses qui vous donneront droit à de nouvelles déco et de nouveaux autocollants pour votre pod ou de nouvelles tenues pour votre Sackboy/girl. De quoi augmenter un peu la rejouabilité du jeu puisqu’il est relativement difficile de récupérer toutes les sphères et de finir premier en un seul parcours (j’ai déjà personnellement recommencer plusieurs courses pour obtenir les récompenses manquantes). L’intérêt des courses se trouve donc un peu plus dans le scoring qu’autre chose.

Attrapez un maximum de sphères pour gagner des points !

Un rocket arrive, faut-il le détruire en lui lançant un objet ou se le prendre de plein fouet ?

Peinture et finitions

Comme a l’accoutumée, le charme de LBP réside dans la personnalisation de votre personnage et dans la création de niveaux. Ici, on vous donne carte blanche sur une lune entière en partant de rien ou de thèmes prédéfinis. La création est assez intuitive et simple…une fois qu’on a visionné les didacticiels (et y en a une montagne, je comprends pourquoi il y a un trophée pour les avoir tous regardé) donc c’est un coup à prendre car tout n’est pas super évident si vous voulez faire une course un peu fantaisiste (les gadgets sans fil etc).

Une fois fini, vous pouvez partager votre niveau online et découvrir les mondes créés par les autres membres de la communauté et ainsi faire des parties multi-joueurs (attention, pass online obligatoire…) avec votre kart joliment personnalisé (vous pouvez changer les roues, le volants ou encore le son du klaxon). La création offre donc encore une fois pas mal de possibilités et laisse place à l’imagination. Pour le multi, pas forcément besoin d’être en ligne car le jeu est entièrement jouable à 4 en écran splitté.

Faites un Sackboy et un kart selon vos envies !

Le coup de la panne

Pour récapituler, Little Big Planet Karting est un jeu agréable surtout si on aime l’univers de base de LBP. Cependant, les courses manquent de rythme et ne sont pas spécialement prenantes. Malheureusement pour la série, j’ai passé un bon moment chasser les Stockeurs toute seule mais s’il fallait sortir un jeu de course pour une soirée entre amis, mon choix ne se porterait pas sur celui-ci.

Ce qui est fort dommage puisque le jeu était prometteur mais la concurrence fait rage dans le domaine et LPB Karting n’arrive pas suffisamment à se démarquer (quel dommage quand on pense au jeu un peu foufou qu’ils auraient pu nous faire). Jeu dédié donc plutôt aux fans de la franchise et à ceux qui ont des idées plein la tête pour faire des courses inventives.

La note d’elhyel : 2,5/5 – L’univers me charme toujours autant mais ce LPB Karting n’est pas à la hauteur des attentes, on lui préfèrera son prédécesseur et rival ModNation Racers ou encore un bon vieux Mario Kart.

L’info en plus : A bien y réfléchir, une sortie sur PS Vita aurait pu être judicieuse, le format console portable correspondrait plus au style du jeu d’autant plus que la Vita n’est pas débordée de titres en ce moment.




Vous en voulez encore ?

  • 22 janvier 2013 [Test] Sonic & All Stars Racing Transformed (Wii U) Alors que je me plains du nombre de jeux sur Vita, la nouvelle console de Nintendo n'affiche pas un catalogue vraiment plus fourni. Néanmoins la Wii U dispose de l'excuse de son jeune âge […]
  • 15 juin 2011 [Preview] Dungeon Siege III sur Xbox360 Il y a déjà quelques temps j'avais été invité par Square Enix et Microsoft (dans leur locaux à Issy-les-Moulineaux comme d'hab') pour tester le prochain Hack and Slash bien sympa dont je […]
  • 17 mai 2011 [Compte rendu] Fanday Brink au campus Microsoft Hello à tous, la semaine dernière on a fait un détour chez Microsoft pour y tester le nouveau FPS de chez Bethesda, j'ai nommé : Brink. J'avais déjà pu avoir un court aperçu l'an dernier […]

Laisser un commentaire