[Test Flash] Silent Hill Book of Memories (PS Vita)


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , , ,

Je vous avais déjà fait part dans ma preview de mon avis plutôt mitigé sur Silent Hill Book of Memories sorti récemment sur PS Vita. Et bien depuis, j’ai pu mettre la main sur le jeu complet je peux donc me permettre d’en dire un peu plus sur cet épisode bien particulier que nous propose ici Konami.

Par contre, c’est avec regret que je dois vous dire que je n’aurais pas grand chose a jouter à ce que j’avais pu dire précedemment et c’est bien dommage car j’aurais vraiment aimé pouvoir développer cette précédente preview. Je vais donc plus parler ici de mon ressenti envers le jeu plutôt que sur ce qu’on peut y trouver, comme je l’ai fait auparavant (voyez donc ceci comme une partie 2/2).

Book of Memories : un livre qui aurait dû rester fermé ?

Un scénario délaissé

Pour rappel, notre protagoniste reçoit en cadeau d’anniversaire un livre réperoriant tous ses souvenirs, la petite particularité, c’est qu’il va pouvoir les réécrire et ainsi modifier la réalité. Le concept éveille légèrement la curiosité, quoique le fait de changer le passé et d’altérer le présent n’a rien de très novateur. On va donc suivre notre personnage dans ses souvenirs et l’aider à parcourir des zones emplies de monstres à la recherche de pièces de puzzle pour finir ensuite sur une énigme amenant à une nouvelle zone.

On pourra retrouver dans les différentes pièces pas mal de notes nous racontant un peu le souvenir dans lequel on se trouve mais au final, il n’y a pas, à mon sens, de réelle progression scénaristique : une zone, un peu d’histoire, une zone, un peu d’histoire…sachant que les niveaux ne sont pas spécialement vite terminés, il faudra au final vraiment jouer longtemps pour en apprendre pas forcément beaucoup plus et trouver un intérêt à explorer toutes ces pièces sans fin. Malheureusement, il n’y a absolument rien dans l’écriture qui m’ait donné envie de poursuivre l’aventure.

 

Rargh, les bestioles de l’USG Ishimura sont là aussi ! (si si avouez que ça y ressemble).

Un amalgame peu convaincant

Comme j’avais pu plus ou moins l’évoquer, Silent Hill Book of Memories intègre quelques notions RPG (amélioration de compétence, points d’xp etc) mêlées à du hack’n’slash en éliminant quasi-totalement les éléments que j’aime tant du survival-horror (ambiance oppressante, musique et bruitages angoissants ou encore la peur de rencontrer une silouette bizarre dans un couloir sombre). Et après avoir pu le tester comme il faut, ce côté rpg/h’n’s ne m’a pas du tout séduite.

On a plutôt l’impression que des idées ont été trouvées ici et là puis mises ensemble pour voir ce qu’il se passe sans trop se soucier de la cohérence avec la franchise. Donc certes, ce Silent Hill est a aborder comme un spin-off plus qu’autre chose mais même avec ce recul, je ne comprends pas vraiment les intentions qui ont été mises dans ce jeu, c’est un peu trop brouillon à mon sens et je n’y retrouve aucun élément qui me prouve que je suis bien dans un Silent Hill (à part 2/3 créatures).

 

« -On est bientôt arrivé ? -Non -On est bientôt arrivé ? -Non -On est bien… -Non ! »

Un jeu pas si divertissant que ça…

J’avais eu un espoir de pouvoir apprécier ce jeu et j’en avais vraiment envie mais le côté répétitif de buter du monstre sans arrêt juste pour pouvoir atteindre la fin d’un long trajet et résoudre une énigme qui me mènera à un autre long trajet, autant vous dire que cette absence de rythme m’a radicalement lassé. Les répétitions seront accentuées par les énigmes : censées faire parti des petits plaisirs de Silent Hill ici vous n’aurez qu’à placer des pièces dans le bon ordre…et ce à chaque fois (et encore, c’est si vous y arrivez parce que certains indices n’ont littéralement aucun sens).

La seule chose sur laquelle je n’ai à nouveau rien à dire, c’est sur les fonctions tactiles de la Vita qui pour le coup sont bien exploitées et permettent de jouer de façon fluide, agréable et dynamique. Je ne peux m’empêcher de penser qu’un vrai Silent Hill avec ce type gameplay, ça doit être le top. En conclusion, Silent Hill Book of Memories représente pour moi un jeu fourre-tout où les idées ne sont pas mauvaises mais où elles n’ont pas leur place, de plus artistiquement (je parle des graphisme et de la bande-son) on peut largement mieux faire et je regrette fortement le manque de lien avec la série dans son ensemble…on s’ennuie malheureusement très vite et ce Silent Hill n’aura de Silent Hill que le nom

 Les énigmes manquent cruellement d’originalité et de diversité…

La note d’elhyel : 2/5 – Déçue, ce Silent Hill n’est ni flippant, ni prenant…je mets 2 pour la bonne utilisation de la console ainsi que pour la franchise mais les fans n’y trouveront pas leur  compte.

L’info en plus : De la même façon pour y avoir aussi joué un peu (Uriel), j’étais plutôt content de voir l’effort réalisé sur cet épisode « gaiden » de Silent Hill avec un nouveau gameplay adapté à la Vita. Malheureusement le jeu souffre de lenteur, de donjon pas forcément bien réalisé. Souvent on ne sait pas trop ce qu’il se passe et on se contente d’avancer dans le noir en cherchant objets à ramasser et monstres à tuer.

 




Vous en voulez encore ?


1 commentaire sur “[Test Flash] Silent Hill Book of Memories (PS Vita)”

  1. Simon (JVM) 23 novembre 2012 at 16:58 #

    A part les graphismes correctes, il n’y a rien a retenir de ce jeu… C’est une énième déceptions sur Vita!


Laisser un commentaire