[Test] Dynasty Warriors 6


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : ,

Bien le bonsoir, je suis d’humeur enjoué alors vous allez avoir droit à un giga-article (l’art d’inventer des mots…), en fait je vais juste être un peu plus libre vu que je cesse de cumuler deux jobs. Bon en même temps j’ai pris pas mal de retard à cause du dit boulot mais bon, vous m’en tiendrez pas rigueur n’est-ce pas ? Et bien je vous souhaite une bonne lecture : Uriel no Sekai c’est reparti ! (Comment ça ? Ça s’était pas arrêté ?) Nan en fait j’ai quelques petites idées d’améliorations qui apparaitront ici et là, à vous d’être attentifs mes chers lecteurs ou lectrices.

Bon je vais d’abord vous parler du plus connu (du moins grand public) de la licence : Dynasty Warriors. Edité par Koei depuis l’époque de la PSone (jeu de baston en 3D), il est devenu depuis la PS2 un beat’em all (euh vous incarnez un type qui tappe sur tout ce qui bouge, comme Final Fight ou Street of Rage pour les plus connus).

DW6.jpg

Parlons directement du 6ème épisode (du moins le 6eme en France sans compter les spin-off tel Dynasty Tactics, Warriors Orochi ou add-on type « Extreme Legend » ou « Empire »). Disponible (en rupture de stock et fin de vie tout de même vu la faillite de Koei France, faudra attendre le prochain épisode édité par une autre société en France) sur PS3 et Xbox360, cet épisode marque un tournant dans la série. En effet à chaque volet différent du jeux s’ajoutaient quelques améliorations, deux personnages jouables en plus etc… mais ça restait tout le temps la même chose (en même temps on refait toujours les mêmes bataille : Turban Jaunes, Hu Lao, Chang Ban, Chi bi etc… puisque c’est la même histoire). Et bien là KOEI connu pour pomper aussi bien sur ses licences que Capcom (Street Fighter, Resident Evil ou Bionic Commando pour être plus dans l’actualité ^^) a décidé de faire table rase du passé dans celui-ci. Refonte des personnages, refonte du gameplay et qu’en est-il du résultat ?


Dynasty Warriors 6 Japanese Opening

Graphiquement je le trouve plutôt réussi, en même temps il n’y a pas trop de choix niveau jeux du même genre pour comparer, mais le passage à la next-gen est plutôt réussi. Sur PS2 le souci venait surtout de l’affichage du nombre élevés d’ennemis, certains disparaissaient alors qu’ils étaient tout proche de vous. La barrière de la technique a été correctement franchi. Après il est vrai que la modélisation des ennemis laisse à désirer, les décors sont assez vide, mais c’est le genre qui veut ça car en contrepartie le nombre d’adversaire est impressionnant et les cartes sont immenses.

Au niveau du gameplay ils ont remplacés les combos classiques par des combos infinis, en gros, tant que vous ne vous faites pas toucher vous pouvez continuer à frapper les adversaires sans temps mort. Pour la première fois il est possible de grimper à une échelle ou aller dans l’eau (plus fort qu’Altaïr). Après on garde les éléments habituels, la possibilité de monter à cheval, les camps à défendre, les portes à détruire etc…

Les personnages sont réussis et respectent à peu près l’histoire originale, en plus pour ceux qui ne sont pas familier avec l’histoire disposent d’une encyclopédie assez complète pour rattraper le retard. Il n’y a pas de mode online, c’est là son majeur défaut, mais il est toujours possible de jouer en co-op en écran splitté. Et le plaisir est toujours au rendez-vous.

DW6_screen.jpg

Conclusion : Que dire, si ce n’est que je suis fan du jeu depuis ses débuts. Au fil des évolutions sur PS2 j’avais fini par être lassé car on avait droit à un épisode par an comme pour un jeu de foot sans réelles améliorations. J’avais peur pour le passage à la next-gen et finalement je n’ai pas été déçu, les nouveautés sont bien présentes et on sent la volonté de l’éditeur de donner un second souffle à sa série phare. Si jamais vous le voyez en magasin n’hésitez plus car il n’est plus produit est doit valoir dans les 10€ en neuf.
Dynasty Warriors 6 sur PS3 et Xbox360 : C’est validé !!!

L’info en plus : La gamme « Empire » du jeu ajoute une dimension un peu plus stratégique au jeu originale et la game « Extreme Legend » rajoute souvent un peu de contenu avec des personnages jouable supplémentaire. Il existe des séries parallèles tel Samurai Warriors qui traite de la période des « Etats en guerre » du Japon (un peu l’équivalent des Trois Royaumes mais à la sauce nipponne) et Dynasty Warriors : Gundam, reprenant le système de jeu Dynasty Warriors mais avec l’univers Gundam (robots géant, jeune à problème, laser et compagnie).

Bonus : Et voilà un petit plus, dans chaque article concernant les Trois Royaumes, je vais vous mettre l’illustration de trois des principaux personnages de cette histoire issue de Dynasty Warriors 6.

Cao_Cao.jpg
Cao Cao le héros du chaos (sans vilain jeu de mot).

Liubei.jpg
Liu Bei le vertueux.

Sun_Quan.jpg
Sun Quan le deuxième fils de Sun Jian.





1 commentaire sur “[Test] Dynasty Warriors 6”

  1. David 6 avril 2009 at 09:35 #

    J’ai plus joué à un Dynasty warriors depuis les débuts de la PS2^^.
    Faudrait que je trouve celui-là pour m’y remettre. Mais à mon avis, ce sera un coup de bol si je tombe dessus^^.


Laisser un commentaire