[Test] Dead or Alive Dimensions sur 3DS


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Alors que la 3DS fait son petit bonhomme de chemin depuis le 25 Mars, date de sa sortie officielle en Europe, les principales critiques qui lui sont faites : son catalogue de jeu qui reste pour le moment trop réduit. Dans les titres qui valent la peine d’être joué, il n’y avait que celui qu’on a déjà testé ici : Super Street Fighter IV 3D Edition, disponible depuis la sortie de la console. Et ce n’est pas les dernières nouveautés type Puzzle Bobble Universe qui vont changer la donne…

Cependant sorti il y a tout juste une semaine, Dead or Alive Dimensions de la Team Ninja vient relever un peu le niveau. Alors oui on est encore dans du jeu de combat, mais dois-je réellement vous rappeler le line-up actuel de la Nintendo 3DS ? Ayant pu l’essayer à plusieurs reprises lors de différents évènements (comme lors de la présentation européenne à Amsterdam), cette version 3D de Dead or Alive se posait comme l’un des titres les plus ambitieux (à mon goût) parmi les premiers jeux à sortir sur la console.

La jaquette européenne qui de grâce, n’est pas censurée comme la version américaine (le bout de cuisse qui dérange)…

Après quelques années d’absences (je ne compte pas les épisodes Xtreme Beach Volley), la Team Ninja dégaine une nouvelle fois sa licence phare, le jeu de baston que tout le monde connait : Dead or Alive. Connu surtout pour son côté fan-service au sujet des personnages féminins, il faut savoir que c’est cette saga qui a démocratisé le « BB » (Breast Bouncing) dans nos contrées (en gros, les seins qui font « boing » « boing » *^_^*). Il n’était donc pas rare, à l’époque de la Playstation et de la Saturn, de rester la bouche ouverte en plein combat en regardant l’adversaire se baisser ou sauter.

Les demoiselles étaient d’ailleurs bien plus mises en avant que les combattants mâles, ne serait-ce qu’au niveau des costumes. De mémoire, dans le premier Dead or Alive, les combattantes disposaient de plus d’une dizaine de tenues différentes (maid, oreilles de chat, etc…) contre 3 ou 4 tenues pour les personnages masculins. Et je ne vous parle même pas des déclinaisons sexy du jeu avec la série des Xtreme Beach Volley (sur Xbox, Xbox360 puis plus récemment PSP) où l’on retrouve Kasumi et ses copines en maillot de bains pour des siestes lascives au bord de l’eau et quelques matchs de beach volley.

Dead or Alive a toujours su proposer le meilleur, niveau jeune donzelles :)

Bon maintenant que vous êtes détendus, revenons dans le vif du sujet : le jeu de combat en lui même. Ce qu’il faut savoir avant de commencer DoA, c’est que le jeu dispose d’un Gameplay bien particulier reprenant un système équivalent à pierre feuille ciseaux. A retenir donc qu’on utilise que 4 touches, X et A pour les coups de poing et les coups de pied, Y pour les blocages/contres et B pour les projections. Sauf cas particuliers, il n’y aura pas besoin de s’entrainer à faire des quarts ou des demi-tours de cercles pour sortir des coups un peu plus impressionnant.

Le fonctionnement de ce système triangulaire ? L’attaque classique permet de contrer une projection, les contres permettent de retourner une attaque classique contre son adversaire et la projection permet de déjouer un contre, ce qui donne schématiquement : attaque > projection > contre > attaque. Je ne vais pas rentrer plus amplement dans les détails, mais sachez que le mode histoire (Chroniques) sert aussi de tutoriel et explique parfaitement bien tout cela, à un tel point que même les plus débutants peuvent se mettre au jeu sans avoir peur.

L’écran du bas affichera la liste complète des combos, un bon aide mémoire même pour les plus aguerris d’entre vous. Pour les néophytes, une simple pression et votre personnage exécutera ce combo.

Les artworks utilisés dans le jeu entre les combats sont justes magnifiques.

Concernant les modes de jeu, Dead or Alive Dimensions introduit le mode Chroniques qui est le mode histoire du jeu. Ce dernier sert comme je l’ai dit au-dessus de tutorial, mais permet aussi de faire une rétrospective sur l’ensemble des épisodes précédents de la série. Apportant des informations en plus, ce mode ne pourra que ravir les fans de la première heure, d’autant plus que les combats sont ponctués de cinématiques vraiment superbes et de cut-scenes en plan fixe qui rendent à merveille en 3D.

La réalisation est juste dingue. Au delà de la plastique des filles, faut avouer qu’on prend une sacrée claque sur 3DS c’est sûr. La 3D rend certes vraiment bien et ajoute une profondeur non négligeable, mais c’est quand on la désactive que la fluidité du jeu prend toute son ampleur. Ajoutez à cela des commandes qui répondent aux doigts et à l’œil, contrairement à Super Street Fighter où j’ai eu un peu de mal à m’habituer pour sortir les coups (surtout avec l’analogique), avec DoA fini la frustration : c’est juste nickel !

Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’histoire, le jeu a été interdit en Suède à cause des personnages mineures prenant des poses trop lascives.

Le dos du tigre version Lei Fang. Un classique mais toujours efficace !

Bien qu’étant une grosse compilation de ce qui s’était déjà fait dans la série des Dead or Alive Dimensions, le titre constitue l’un des choix les plus sûrs du catalogue de la 3DS pour le moment. N’oublions pas que pour la première fois, le jeu propose 25 personnages jouables (ce qui n’est pas rien par rapport aux anciens), et de nombreux modes de jeux comme le tag battle (combat par pair de combattants) ou le survival mode. DoA Dimension exploite évidemment les services en ligne de la 3DS, comme le jeu en multijoueurs mais aussi le bien connu, désormais, StreetPass.

Le jeu est d’ailleurs l’un des premiers à utiliser la fonction SpotPass (téléchargement de contenu additionnel dès que la console est à portée d’une connexion Wi-Fi) avec les costumes supplémentaires des personnages à télécharger pendant tout le mois. Pour les plus coquins d’entre vous, le jeu vous propose aussi de collectionner des figurines (au nombre de 999) qu’on pourra regarder sous tous les angles en vue d’en faire des photos souvenirs. Et puisqu’il faut conclure, je dirais que tout possesseur de 3DS devrait absolument avoir son exemplaire de Dead or Alive Dimensions (dispo sur Amazon à moins de 40€).

A posséder à tout prix si l’on a une 3DS sous peine de passer pour un tocard.

L’info en plus : A savoir que la distribution des costumes supplémentaires se passe tous les jours 20 mai 2011 au 22 juin 2011 et pour ceux qui auront ratés quelques costumes, une séance de rattrapage est prévue du 24 juin au 27 juillet prochain. Et si jamais vous n’avez rien de prévu ce soir (malheureusement j’ai d’autre projets), DSinParis propose un event ce soir à 19h mettant en avant un tournoi Dead or Alive Dimensions (plus d’info sur leur site).




Vous en voulez encore ?


3 commentaires sur “[Test] Dead or Alive Dimensions sur 3DS”

  1. Sanjuro 26 mai 2011 at 11:26 #

    Salut. Ton blog est vraiment super. C’est un de tes potes qui m’a donné le lien. J’en profite pour te poser une question à laquelle j’espère que tu auras la réponse.
    Il y a une dizaine d’années environ, la chaîne « manga » diffusait une série anime qui avait pour titre le « petit chef » en français. C’était l’histoire d’un « petit » chef qui affrontait dans des combats culinaires tout un tas de chefs dans le japon moderne pour prouver au monde qu’il était un passionné à nulle autre pareil.
    L’esprit de la série était léger, débonnaire, un peu naïf; les dessins soignés bien qu’un peu enfantin; et le tout était placé sous le signe d’un humour un peu loufoque et décalé comme seuls savent le faire les japonais.
    J’ai la nostalgie de cette série qui m’avait vraiment fait délirer à cette époque, j’ai le désire de la retrouver mais dans sa langue originale avec des sous-titres, si cela est possible.
    Je sens que tu es quelqu’un de très calé dans le domaine. Donc si tu as la réponse et que tu veux bien me la donner tu peux me répondre sur mon mail : sanjurocamelia@hotmail.fr.

    Merci d’avance. Et Banzai !!

  2. Kazuki 26 mai 2011 at 19:28 #

    Bah tiens, pourquoi je suis pas surpris que tu as testé ce jeu et que ça t’a plu =D

  3. moni 27 mai 2011 at 21:12 #

    Pour l’avoir testé lors des confs Nintendo et être resté scotché à la console une bonne heure sur celui-ci (ET OUI, je fais partis de ces connards d’égoïstes qui restent 30 ans à déboîter et retourner dans tout les sens les démos, tests & expos) Désolé pour les gens qui attendaient, mais j’avais besoin de me défouler, et ce jeu a répondu à mes attentes dès le 2ème round.

    KeDuBoneur.


Laisser un commentaire