[Test] Another Code sur Nintendo DS


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , , , , ,

Pour accompagner ma première DS, Uriel m’a également offert un petit jeu : Another Code, mémoires doubles. Sorti en 2005 et développé par CING, il est non seulement un des premiers jeux sortis sur la console mais également le tout premier jeu d’aventure de celle-ci. L’ayant déjà repéré (d’occasion) en magasin, c’est avec grand plaisir que je l’ai commencé =) Note d’Uriel : Bon j’avais déjà fait le jeu de long en large et du coup on va l’avoir en double. Mais je me suis dit que tout possesseur de DS doit avoir dans sa ludothèque un exemplaire d’Another Code.

Nous faisons la connaissance d’Ashley Mizuki Robins, jeune fille sur le point de fêter ses quatorze ans. Ayant perdu ses parents dans son enfance, c’est avec sa tante Jessica qu’elle a grandi. Mais un jour, elle reçoit un mystérieux paquet contenant une « DAS » (un appareil électronique) de la part de son père lui demandant de le rejoindre sur l’île de Blood Edward. C’est alors accompagnée de Jessica qu’Ashley va se rendre sur l’île à la recherche de la vérité.

Le père d’Ashley serait-il toujours en vie quelque part sur l’île de Blood Edward ?

Another Code est un jeu d’énigmes et d’exploration, les joueurs qui sont en quête d’action devront alors passer leur chemin ^^. Ce qu’on remarque en premier, c’est bien entendu les graphismes, il faut dire qu’à ce niveau là, le jeu est une réussite. Les dessins (de Taisuke Kanasaki, également réalisateur du jeu) sont épurés, délicats et harmonieux, les décors sur les plans fixes sont bien détaillés sans pour autant être surchargés (j’ai d’ailleurs directement vu une touche Myst) on reprochera juste la 3D sur l’écran tactile qui pour le coup est un peu en dessous (ce n’est pas un défaut pour autant car elle est secondaire, on ne la voit que lors des déplacements).

La deuxième chose qui saute aux yeux, et c’est sûrement ce qui fait le point fort du jeu, c’est le gameplay. Tout a été pensé pour utiliser au maximum les possibilités de la Nintendo DS, ainsi, même si vous pouvez jouer avec les touches et la croix directionnelle (c’est ce que j’ai fait par habitude), il est possible de jouer avec le stylet du début à la fin façon point’n’click, que ce soit pour vous déplacer, fouiller les pièces, parler aux autres personnages ou utiliser des objets. L’écran tactile, qui très souvent a pour fonction d’afficher l’inventaire ou des informations de jeu, aura ici un rôle à part entière autant pendant les animations que pendant les phases de recherches. Même le micro aura son utilité, le confort de jeu est donc assuré.

Un très bon exemple de l’utilité des deux écrans avec des graphismes 3D et une vue de haut pour l’un, des dessins et une vue subjective pour l’autre =)

Ce sont les images comme celle de l’écran supérieur qui m’ont fait penser à Myst ^^

Malgré une durée de vie relativement courte (je l’ai fini en moins de 5 heures, il faut dire que l’histoire se déroule sur une seule journée), on n’a pas l’impression de se faire arnaquer en terme de temps de jeu, il est même possible de le recommencer puisque deux fins sont possibles. Côté scénario, l’histoire est malheureusement un peu trop prévisible mais néanmoins bien menée, le rythme est agréable, on ne s’ennuie pas et les énigmes sont cohérentes. Quant à la musique, la bande son se fait plutôt discrète et malgré le fait qu’elle ne soit pas exceptionnelle, elle accompagne superbement bien le jeu.

Je finis sur un petit détail que j’ai bien aimé : la fameuse DAS n’est autre qu’une Nintendo DS « tank » et avant que le jeu démarre, j’ai dû toucher l’écran tactile pour authentification et c’est avec surprise que j’ai pu voir mon jour et mon mois de naissance (enregistrés bien entendu dans la console hein), c’est comme si nous tenions la DAS entre nos mains et ça m’a plu, l’immersion est donc totale ! De plus, tout au long du jeu, vous trouverez des notes sous formes de « Cartes DAS » qui, en toute logique, ont la même forme que les jeux DS.

La DAS à l’image de la DS, c’est avec elle que vous pourrez prendre des photos, sauvegarder, consulter les cartes DAS ou encore voir votre inventaire.

Manque un poil de suspens mais visuel et captivant, un coup de cœur pour moi =)

L’info en plus : merci Uriel,  j’ai hâte de tester la suite, Another Code : R, sur Wii =p en attendant si vous voulez vous y essayer, vous trouverez Another Code à une dizaine d’euros en occasion sur Amazon.




Vous en voulez encore ?

  • 25 juillet 2011 [Test] Last King of Africa sur Nintendo DS Depuis que j'ai une DS, je ne cesse de chercher de nouveaux jeux à faire. C'est alors qu'Uriel est tombé par hasard sur Last King of Africa, signé Benoit Sokal. Ayant adoré Syberia sur PC […]
  • 6 juin 2012 [Déballage] 3DS collector version Peach Du 1er Novembre au 31 Janvier, le Club Nintendo organisait un petit concours bien sympathique : il suffisait de se rendre sur leur site et d'enregistrer 3 jeux 3DS parmi une liste donnée […]
  • 15 septembre 2011 [Compte rendu] Conférence Nintendo pré Tokyo Game Show Après les émotions de la superbe soirée (ratée) de lancement du blu-ray de Star Wars revenons un peu sur les évènements vraiment important qui se sont déroulés les deux derniers jours. […]

Laisser un commentaire