[Preview] Bioshock Infinite


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , , ,

Dès demain vous pourrez vous jeter sur le nouveau bébé de Ken Levine : Bioshock Infinite. En attendant je vous propose de découvrir mes premières impressions, puisque j’ai eu la chance de découvrir le jeu, en avant première, il y a quelques temps déjà dans un prestigieux hôtel parisien. J’attendais simplement d’avoir le jeu en main (version console) afin de valider mes impressions sur le début du jeu.

Dans un premier temps nous avons assisté à une présentation par Ken Levine himself (directeur créatif Irrational Games). Si Bioshock avait été une claque lors de sa sortie PC puis console, ce nouveau Bioshock Infinite met le cap sur un nouveau concept tout en changeant complètement de cadre : bye bye Rapture, dites bonjour à Columbia.

Bioshock Infinite Dewitt Elizabeth

Les deux protagonistes de l’aventure : Booker DeWitt et Elizabeth.

Nous sommes en 1912, dans la peau de Booker DeWitt un ex agent de la Pinkerton National Detective Agency qui doit énormément d’argent à un groupe plus que dangereux. Il se voit assigner une mission afin d’effacer son ardoise : se rendre sur la cité volante Columbia et récupérer une jeune fille nommée Elizabeth.

Columbia tranche complètement avec Rapture, la différence est aussi net qu’entre le jour et la nuit. Si dans Bioshock premier du nom, l’ambiance était oppressante, sombre et proche de la folie, ici les premières minutes passées dans la cité aérienne semblent idylliques et calmes (en prévision de la tempête ?).

Bioshock Infinite paysage

Qui dit ville volante, dit somptueux paysages.

Dès les premières minutes de jeu on tombe littéralement amoureux la ville. Plutôt que de foncer sur l’objectif, je me suis surpris à visiter, regarder les moindres recoins et observer les habitants vaquer à leurs occupations. Car au delà de la propagande qui est omniprésente et si on fait abstraction du côté « aérien », Columbia semble être une cité « normale » et vivante (contrairement à Rapture).

Les choses se gâtent pourtant assez vite une fois qu’on met la main sur Elizabeth, toute la ville ou presque se retrouve à vos trousses. Heureusement Booker dispose d’un arsenal à tout épreuve : armes à feux, magie sans oublier le surpuissant SkyHook (particulièrement utile au début en tout cas) qui sert pour se battre au corps à corps mais aussi à se déplacer sur les rails aériens.

Bioshock Infinite propagande

Cette affiche illustre parfaitement l’état d’esprit des habitants de Columbia.

Bioshock Infinite Skyhook

Réplique du Sky-Hook. Disponible sur le store Irrational Games.

Au niveau du gameplay on ne change pas une équipe qui gagne. Les fans de la saga retrouveront la marque de fabrique qui a fait le succès de Bioshock. Néanmoins un nouvel élément fait son apparition et pas des moindres puisqu’il s’agit de la mystérieuse Elizabeth. Sa présence marque une rupture avec tout ce qui a été fait jusqu’à aujourd’hui en terme de travail d’équipe.

Fini le boulet qui se fait tuer alors que vous êtes sur autre chose, Elizabeth sait se débrouiller et le jeu ne se prive pas de vous le dire. Elle se cache, crochète les serrures, fouille les lieux à la recherche d’armes et de munitions et partagera son butin avec vous s’il vous manque un peu de liquidité pour faire vos achats.

Bioshock Infinite ne pas approcher

A quelques minutes de retrouver Elizabeth. Pourquoi un tel système de sécurité ?

Bioshock Infinite Elizabeth surveillée

La demoiselle est surveillée à son insu depuis sa plus tendre enfance.

« Si Bioshock était basé sur l’histoire Rapture, Bioshock Infinite se base quand à lui sur l’histoire de ses personnages » dixit Ken Levine lui même. Et en ce qui me concerne, si certains trouveront Elizabeth bien trop naïve, moi je l’adore ! Elle découvre le monde, s’émerveille de tout et de rien et a une vision bien tranchée de la justice (surement issue des romans lus pendant sa captivité).

C’est une jeune fille qui rêve d’ailleurs comme on peut le voir lorsqu’on a l’occasion de l’observer pour la première fois : elle dessine Paris (la Tour Eiffel) et s’y projette grâce à son mystérieux pouvoir de distorsion spatiale et temporelle. Même s’il est difficile de ne pas faire le rapprochement avec des princesses Disney comme Raiponce, Elizabeth gagne en assurance au fur et à mesure du jeu et affichera un caractère bien trempé !

Bioshock Infinite Elizabeth Paris

Elizabeth ouvre ici un portail vers Paris. Feature qui sera sans doute importante dans la suite du jeu !

En tout cas c’est sans doute le jeu du moment que j’attendais le plus. Le voyage proposé par Irrational Games à l’air incomparable à tout ce qu’on a connu jusqu’à aujourd’hui. Qu’il s’agisse du fond ou de la forme, le pari à l’air réussi même si le jeu semble bien plus beau sur PC. Dès demain matin les billets pour accéder à Columbia seront en vente dans vos magasins préférés.

Bioshock Infinite est disponible à partir du 26 Mars 2013 sur PS3, Xbox 360 et PC (à partir de 49€ sur PC et 10€ de plus sur console). Une édition collector appelé Song Bird est aussi disponible à partir de 129€, celui-ci contient le jeu, la figurine du Song Bird, un artbook ainsi que du contenu téléchargeable (OST, DLC).

Bioshock Infinite edition Song Bird

Une édition assez préstigieuse même si je préfère le collector de Bioshock 2 avec son Vinyle !

L’info en plus : A suivre, le déballage de l’édition Song Bird de Bioshock Infinite (PS3).




Vous en voulez encore ?

  • 9 avril 2013 [Test] Bioshock Infinite Chose promise, chose due voici mon avis sur Bioshock Infinite (PS3, Xbox 360 et PC). Il faut dire que nous attendions ce titre avec impatience et malheureusement il n’est pas rare d’être […]
  • 26 août 2011 [Compte rendu] Lancement Deus Ex Human Revolution Hier Square Enix nous avait convié à une soirée de lancement en grande pompe pour la sortie de Deus Ex Human Revolution. Avec une surprise de taille, la présence de David Anfossi […]
  • 24 août 2011 [Compte rendu] Gamescom 2011 (première partie) Salut à tous, il est maintenant temps de commencer notre compte rendu de la GamesCom 2011. Nous avons passé 5 jours à arpenter le salon de long en large, qui se tenait à Cologne (Köln pour […]

1 commentaire sur “[Preview] Bioshock Infinite”

  1. Paul 26 mars 2013 at 14:19 #

    tres bon Preview je viens de finir le jeu il est excellent… ça va etre difficile entre tomb raider et bioshock infinite au VGA 2013 :s

    Je voulais trop le Song Bird …. mais j’ai plus de place ><j'ai même pas encore déballée mon raiden de mgr….je doit préparé ma place pour ma future figurine edward kenway xD


Laisser un commentaire