[Test] J’ai fini Darkness II et…


Dans la catégorie : J'ai testé pour vous

Étiquettes : , , , , ,

…et pour vous donner le ton…j’ai aimé. Comme je l’avais déjà dit dans la preview, j’avais adoré le premier et cet opus se faisait donc attendre par ma petite personne. Malgré mes heures de boulot assez prenantes, j’ai quand même pu trouver le temps de le terminer assez rapidement (j’ai sûrement mis plus de temps à écrire ces lignes qu’à finir le jeu ^^’).

The Darkness II se démarque très nettement du premier  (en grande partie à cause du changement de studio, Digital Extremes pour le dernier, Starbreeze Studios pour le précédent) et ce sur pas mal de points…je pense que ce jeu en surprendra quelques uns, notamment chez ceux qui ont, comme moi, aimé le premier.

Changement de look pour Jacky, fini les cheveux tout lisses et le style jeune adulte, place à des vêtements classes dignes d’un chef de la Mafia (et en plus il a le manoir qui va avec).

Evidemment le terme « surprenant » peu être pris dans le bon sens comme dans le mauvais, pour ma part ce sera plutôt dans le bon. Pour l’aspect graphique, le studio a opté pour une technique de cell shading nous offrant un rendu plutôt étonnant, j’avais vraiment l’impression par moment de jouer au beau milieu d’un dessin (à l’asile par exemple en particulier dans le couloir menant vers les chambres).

Pour moi ce fut une coupure radicale avec le premier qui proposait des couleurs et des rendus plus sombres et réalistes. Du côté animation je suis plutôt mitigée, j’ai eu le sentiment qu’ils avaient fait plus d’efforts sur les expressions de Jenny que sur les acolytes de Jacky (vaut mieux ça que l’inverse remarque étant donné que Jenny est tout de même un élément important, c’est bien qu’elle soit mise en valeur d’une façon ou d’une autre).

Le couloir de l’asile en question, le cell shading nous donne l’impression de jouer directement dans un comics.

Pour vous donner une idée, voici un screen du premier, on voit tout de suite que c’est moins coloré et plus lisse au niveau des textures. La tentacule gauche du Darkness a changé également.

Pour ce qui est du jeu en lui-même, the Darkness II s’oriente clairement action. Je sais que certains aiment les jeux gores et bourrins et je peux vous confirmer que c’est le cas ici. Fini les phases de tir où on ne peut survivre sans se cacher, là il faut plutôt foncer dans le tas et tuer tout ce qui bouge. Ça m’a un peu forcé à changer ma façon de jouer, je suis plutôt du genre prudente dans ce type de jeu d’habitude et là je me suis défoulée XD.

Ce qui incite à jouer de cette manière, c’est que les éxecutions avec le Darkness rapportent plus d’essence sombre que les victimes faites par balle, et plus on a d’essence, plus on peut acheter les différentes techniques rapidement. Les techniques se déclinent en 4 arbres, chacun orienté vers une spécificité et qui permettent d’améliorer les armes, la récupération de santé ou encore les divers pouvoirs du Darkness.

La canalisation des armes permet de faire passer le pouvoir du Darkness dans les armes et d’infliger plus de dégâts.

Côté scénaristique et ambiance générale, on se rapproche beaucoup plus du format comics (mais comme je n’ai toujours pas eu l’occasion de jeter un oeil à l’original, je ne peux faire aucune comparaison avec l’histoire de base). On en apprend davantage sur le Darkness et ses origines, les ennemis de la Confrérie sont également dotés de quelques pouvoirs sombres et la fin du jeu apporte au tout une touche résolument fantastique contrairement au premier jeu.

Plusieurs sortes d’adversaires sont envoyés par la Confrérie : certains se protègent avec un bouclier plus puissant, d’autres vous retirent vos armes avec une espèce de lasso d’essence sombre mais les plus redoutables sont ceux qui se pointent avec un gros projecteur car, si vous ne le saviez pas, ce que la Darkness craint le plus, c’est la lumière et ce point faible est beaucoup plus exacerbé qu’auparavant. Mais pour battre ces hordes d’ennemis vous ne serez pas seul, dans le premier Darkness, vous aviez le choix parmi plusieurs Darklings mais il n’y en a maintenant plus qu’un qui nous accompagne tout au long du jeu et qui va s’avérer très utile (vulgaire et attachant à la fois XD).

« Stay away from the light ! »

Le Darkling en action ! On aura par deux fois l’occasion de l’incarner, ce que j’ai trouvé très sympa, comme il est petit, il se glisse dans les conduits pour prendre les ennemis par surprise, un peu comme le Darkness dans le premier jeu.

J’oubliais une chose, l’apparition du mode Vendetta. Ce mode, pouvant se jouer en co-op, vous permet d’incarner un autre personnage dans une campagne se déroulant parallèlement à la trame principale. Chaque personnage a lui aussi un arbre de compétence, une arme spécifique ainsi qu’un pouvoir du Darkness, de quoi compléter de façon très sympathique l’histoire du jeu.

Résumons : une ambiance plus fantastique, un rythme de jeu plus dynamique, plus bourrin, plus gore, un fond sonore réussi sans être encombrant (sans parler des doublages, la VF n’est pas à jeter non plus), je préférais les choix graphiques du premier mais celui-ci est tout aussi intéressant en d’autres points et mention spéciale pour avoir garder les monologues de Jacky pendant les chargements, j’aime. En conclusion, Darkness II est, à mes yeux, une bonne suite, pas plus courte que les FPS les plus récents (une dizaine d’heures environ) et qui a même réussi à m’émouvoir par moment (ben oui, parce que dans Darkness II, il y a aussi un peu d’Amour).

 

Une bonne note ! Malgré une dimension très différente, ce jeu a su répondre à mes attentes de fan de « the Darkness » premier du nom !

L’info en plus : *attention mini spoil* La fin nous laisse clairement présager un troisième opus ;)

 

Une dernière pour la route : les artworks déchirent !




Vous en voulez encore ?

  • 19 septembre 2011 [GamesCom 2011] Preview : The Darkness II Pfiou, avec le TGS en ce moment, on prend un peu de retard sur nos articles concernant la GamesCom, rectifions donc un peu le tir avec un titre que j'attends personnellement et que nous […]
  • 23 novembre 2012 [Test Flash] Silent Hill Book of Memories (PS Vita) Je vous avais déjà fait part dans ma preview de mon avis plutôt mitigé sur Silent Hill Book of Memories sorti récemment sur PS Vita. Et bien depuis, j'ai pu mettre la main sur le jeu […]
  • 29 août 2013 [Test] God of War Ascension (PS3) Il n’est jamais trop tard pour faire un test et aujourd’hui je vais vous donner mon avis sur God of War Ascension que j’ai eu l’occasion de tester cet été. L’occasion pour moi de retomber […]

Laisser un commentaire