Tag Archives: Wii

[Compte rendu] Festival du Jeu Vidéo deuxième partie

Voici donc la seconde partie de mon compte rendu où je vous parlerai de l’ensemble des gros hits que l’on attend sur DSi et Wii (sans oublier les DS ware et les Wii ware).

Non ce n’est pas vrai, je vais juste vous parler (j’aime bien le « juste ») de mes coups de cœur du salon que j’ai de façon volontaire occulté dans mon précédant article.

Festival_Jeu_Video_001Testez LE ? C’est UNE voiture :D ! Ok ok je sors…


En première position, (c’est là que je me dit qu’un roulement de tambour serait utile) c’est Bayonetta qui m’a conquis de toute part. Développé par Platinum Games (qui abrite aujourd’hui le créateur de Devil May Cry) et édité par SEGA, ce Devil May Cry-like a tout pour plaire : une héroïne sexy et stylée (équivalent féminin de Dante ??), de l’action en veux-tu en voilà et autant de litre de sang que de combos disponible.

Festival_Jeu_Video_140Comme il est dit par l’assistant du père Vito Cornelius dans le Cinquième Element (Luc Besson)…


Festival_Jeu_Video_142… « elle est parfaite. »


Festival_Jeu_Video_035Et disponible dès Janvier 2010 !


C’est d’ailleurs le seul jeu du salon dont j’aurais fais 2 fois la queue pour y rejouer une deuxième fois (en plus lorsqu’on finissait la démo sans perdre une vie on gagnait un t-shirt, n’ayant pas voulu dévaliser le stand SEGA je n’en ai pris qu’un :D ). Que dire si ce n’est que cette démo (qui proposait quelques petits méchants, deux demi-boss et un boss) est tout simplement époustouflante, le rythme y est endiablé, la narration est totalement décalé et j’aime ça, l’action y est exagérée à son paroxysme (du gore, du sadisme à son plus haut niveau) il suffit de voir les combo finish à base de cercueils remplis de piques ou guillotines…

Festival_Jeu_Video_036Même les filles de Ninja Gaiden Sigma 2 ont deserté leur stand pour venir tâter Bayonetta :D


Étant moi-même un gros fan de Devil May Cry, je n’ai pas du tout été déçu de Bayonetta qui aurait pu souffrir de la comparaison avec son ainé. Au contraire même si le titre joue clairement dans la même court, il le surpasse complètement en poussant encore plus loin toutes les limites et fondements du beat them all. Vraiment le jeu que j’attends avec impatience, en espérant qu’il me procurera ce plaisir de jouer qui tend à disparaitre au fil des années. Voici une petite vidéo du combat final que j’ai filmé lors du festival (mettez la en HD sinon c’est pas la peine) :


En seconde position j’ai craqué pour un jeu d’un tout autre style, j’ai nommé R.U.S.E. On avait eu un trailer des plus appétissant pré E3, le principe ? Et si la guerre se jouait comme une partie de poker ? Développé par Eugen Systems et édité par Ubisoft, R.U.S.E. est un jeu de stratégie en temps réel vraiment prometteur.

Festival_Jeu_Video_113« Artillerie détruisez moi ce dépot d’Amazon.uk qui ose vendre les jeux moins cher que chez nous !!! » :p


En effet il ne s’agit pas ici d’amasser une grosse armée et d’écraser l’adversaire, c’est plutôt le plus malin qui l’emportera, en utilisant toutes les « ruses » que l’on a à disposition : espion, diversion, brouillage radar etc… Plutôt simple à prendre en main, le jeu sortira sur PC, PS3 et Xbox360 (pour le coup le jeu était jouable uniquement sur PC, c’est d’ailleurs sur PC que je l’ai testé).

J’ai vraiment accroché le principe, une gestion de ressource simple, des unités propres à chaque nation (le jeu se déroule pendant la Seconde Guerre Mondiale) et un système basique de « pierre feuille ciseau » entre les unités. Ce qui fera alors la différence est l’utilisation du terrain, la disposition des troupes et bien évidement les ruses qui donneront handicaps ou avantages selon le point de vu.

Le jeu était aussi présenté sur deux tables tactiles (d’une valeur de 15 000 € chacune) ce qui rajoutait encore plus d’intérêt au jeu en donnant un aperçu de ce que sera peut être le jeu de stratégie d’ici 2 ou 3 ans.

Festival_Jeu_Video_033

« Qu’est-ce que tu dis de mes Panzers ? ;p »


Festival_Jeu_Video_072« Alors ce qu’il faut savoir pour bien exterminer une nation…. »


Festival_Jeu_Video_090Message perso : « Merci à toi pour la présentation du jeu :) « 

Pour clore ce top3, je vais vous parler d’un jeu encore plus atypique : EyePet. Exclusivité Playstation 3, développé par le Studio London de Sony qui devrait débouler chez nous courant du mois d’Octobre. J’avais déjà vu quelques trailers et aussi testé lors de la GamesCom, mais j’ai été une nouvelle fois bluffé par ce simulateur d’animal de compagnie.

Totalement personnalisable, un tamagotchi des temps modernes, et je n’ai pas honte de le dire : j’ai complètement craqué dessus ! Pour ceux qui ne le savent pas, EyePet fera entre dans votre salon un animal de compagnie, grace à la PS3 et sa camera (le playstation eye).

Mais mieux que les mots, voici une petite vidéo d’un bout de la présentation d’EyePet lors de sa conférence le dimanche :

J’ai vraiment hâte de voir cette boule de poil courir et jouer dans ma maison. Les possibilités sont vraiment nombreuses et intéressante, bien sûr il faut s’en occuper (nourriture, soin, lavage) mais on peut faire des activités plus ludiques (trampoline, balle) mais le must du must consiste à créer des voitures et des avions via le mode « dessin ».

Et voilà, fin de mon trio de tête. Par contre j’ai fais exprès de ne pas parler de God of War 3, Uncharted 2, Modern Warfare 2 ou même Assassin’s Creed 2 : je les attend aussi depuis longtemps, mais pour les deux premiers j’en avais déjà assez parlé et Assassin’s Creed 2 n’était même pas jouable.

Par contre après 40 mins de queue j’ai pu enfin tâter Modern Warfare 2 ! Enfin pas de suite, puisque d’abord un passe par un théâtre privé (pour faire comme le TGS) où un membre d’Infinity Ward joue et commente le premier niveau sous nos yeux ébahit. Il s’agit de la mission dans la neige, avec le jet-ski et tout ! Évidemment interdiction de prendre des photos (pourtant j’aurais bien voulu vous montrer… l’animatrice qui était sans doute la plus belle du salon), mais je peux vous dire que ça décoiffe.

Puis finalement on a la chance d’essayer le co-op du jeu pendant… au moins 2 bonnes minutes avant de se faire jeter dehors avec comme prix de consolation un malheureux poster.

Je n’ai donc pas eu le temps de me faire une idée du jeu, si ce n’est qu’il a l’air de tenir ses promesses, même si le côté Hollywoodien et agent secret s’éloigne de ce qu’est Call of Duty à la base : un jeu de guerre.

Festival_Jeu_Video_123

Non seulement tu me tues, mais en plus tu défonces mon LCD !!! Grrr !!!


Festival_Jeu_Video_125Dur de jouer et prendre des photos en même temps…


Bon un petit dernier hors concours pour la route et je vous libère promis, il s’agit d’un jeu Wii (cette fois ci c’est vrai). Muramasa : the demon blade, développé par Vanillaware (Odin Sphere), s’annonce comme l’un des titres phares (pour les amateurs de jeux nippon comme moi).

Un genre de beat them all en 2D, avec son côté RPG et même un peu plateforme, c’est surtout par son style graphique prononcé que le jeu m’a séduit. Pas de date officielle encore, dommage.

Festival_Jeu_Video_079Un peu perdu et tout seul, le stand de Murasama ne paye pas de mine mais le jeu est carrément un des meilleurs jeu Wii sur le salon…


Festival_Jeu_Video_080La patte graphique est particulière, j’adore !


L’info en plus : Voici donc la vrai fin de cette seconde partie, dédié à mes différents coups de cœur à travers ce festival du jeu vidéo. Rendez-vous demain pour l’article final concernant ce FJV, deux petites surprises, ainsi que le butin récolté lors de ce salon.

[Compte rendu] Festival du Jeu Vidéo première partie

Vous l’attendiez tous, avec une semaine de retard voici donc mon vrai compte-rendu du FDJV 2009 (Festival Du Jeu Vidéo ou FJV aussi).

Festival_Jeu_Video_127

A part le jeudi (réservé à la presse) et le vendredi (premier jour assez calme), le festival était bondé de monde pendant tout le week-end. Une réussite pour les organisateurs sans doute, heureusement que grâce à mes invitations, je n’ai pas eu à faire cette queue pour rentrer dans le salon : elle s’étalait presque de la sortie du métro jusqu’à l’entrée.

J’ai raté le rendez-vous du premier jour, mais j’en ai profité avec Fredpointzero pour filer un coup de main à Catpointzero et Lowett pour gagner un fabuleux t-shirt SEGA (dont je me suis trompé dans la traduction désolé) au bobsleigh (Mario & Sonic aux jeux Olympique d’hiver).

J’en profite d’ailleurs pour vous en parler un peu (on parle rarement de la Wii ici) et bien sachez que, ça ne va pas vous étonner, le jeu est vraiment génial à jouer à plusieurs. Il faut secouer la Wii-mote comme un dégénéré pour pousser le bidule et appuyer sur A au bon moment afin de grimper dans ce tronc d’arbre taillé, puis juste tenir la Wii-mote en l’inclinant afin de déterminer le centre de gravité du suppositoire géant. A noter qu’il faut un équilibre entre la position parfaite du joueur, et la position générale de la baignoire par rapport aux équipiers (on est 4 dans la boite).

J’ai été littéralement conquis par ce jeu, mais à réserver pour les soirée entre amis histoire de changer un peu des éternels Guitar Hero ou Singstar (et oui on ne joue pas beaucoup à la Wii dans mon univers). Puis on a enchainé sur la soirée Forza 3 : voilà pour le « day one ».

Festival_Jeu_Video_04142 ème essais pour Lowett et Cat’ qui voulaient absolument le T-shirt : mission accomplie dès l’essai suivant grâce aux garçons ?

Un rapide tour du Festival :

En entrant on ne peut manquer le stand de Samsung, avec de jolies animatrices et animations (voir l’article de Damonx concernant les pompom girls qui faisaient un show toutes les 2 heures).

Festival_Jeu_Video_150

Vous êtes sûre de bosser chez Samsung ?


Une fois cette première étape (embuche?) franchie on peut enfin accéder au vif du sujet. Là où le stand Sony fait son show, en même temps avec un grand espace qui regroupe et met en avant God of War 3, Gran Turismo 5, Heavy Rain, Ratchet & Clank et bien sûr Uncharted 2 sans oublier Eyepet, le stand Sony aurait eu du mal à passer inaperçu.

Festival_Jeu_Video_004

Et oui God of War 3 attire toujours autant les foules : le crâne chauve ? Ou les litres de ketchup ?


Festival_Jeu_Video_009Nathan n’a pas à s’en faire non plus, même si lui a des cheveux, les fans sont présents :)


Je ne vais pas vous faire l’affront de vous reparler d’Uncharted 2 et GoW 3, il s’agissait des même démos que lors de la GamesCom (je vous invite donc à voir l’article en question pour des détails et vidéo). Je n’ai pas eu l’occasion d’approcher GT5 (trop de monde) , mais je pense qu’en l’état actuel des choses (le jeu n’étant pas fini) il aurait été carrément désavantagé par rapport à Forza 3, mieux vaut donc que j’attende avant de me faire une idée plus précise. Et les autres jeux ? Je vous en parle un peu plus tard.

Festival_Jeu_Video_053

Laissez passer ! Je suis attendu sur la ligne de départ !


Festival_Jeu_Video_008La 3D arrive vraiment chez Sony, ah non c’est une peluche ? Je la veux !!!


Dos à dos comme des ennemis juré on pouvait retrouver le côté Microsoft, avec Lips, Halo ODST, Forza 3 et bizarrement un peu plus loin Left4dead 2. Ayant déjà pu tester ODST et Forza 3, j’ai fait l’impasse dessus et il était inutile de perdre du temps sur Lips. Malgré tout j’étais motivé pour Left4dead mais une queue de 20 mètres pour seulement 5 postes disponibles, m’ont finalement découragé.

Festival_Jeu_Video_005

Une énorme pub juste en face de chez Sony, on reconnait la politique agressive de Bilou ;)


Festival_Jeu_Video_023Je vais être méchant là : « Femme au volant…


Festival_Jeu_Video_022… tête à queue au tournant ! » :D (sans mauvais jeu de mot ! Je vous vois venir bande de !)


Un petit crochet par le stand de NCsoft qui présentait son mmorpg (« multi massively online role playing game », un jeu online quoi) dont on parle un peu partout depuis quelques jours : Aion. A côté se trouvait un petit espace Gpatatoe qui édite des jeux online gratuit (type Fly fo Fun, Dragonica etc…) qui rivalisait mais dans un autre domaine.

Festival_Jeu_Video_010Aion survole les autres mmorpg, en même temps c’est plus facile avec des persos ailés…


Festival_Jeu_Video_012Effectivement c’est super beau…


Festival_Jeu_Video_042…mais Gpatatoe s’en sort pas mal non plus question graphisme.


J’en oublierai presque Nintendo qui était bien présent quoi qu’on en dise. J’y ai quand même fait un saut éclair pour quelques jeux dont Monster Hunter Tri (même démo qu’à la GamesCom et même pas en multijoueur), dont l’animateur a reconnu ne rien savoir dessus (sont fort chez Nintendo), Dead Space Extraction qui se révèle être un bon petit jeu de shoot (dommage au vu du potentiel de la licence) et je vous en avais parlé avant Mario et Sonic aux jeux olympiques d’hiver.

Festival_Jeu_Video_014Photo prise le vendredi, la différence de monde est frappante.


Festival_Jeu_Video_015A quand de vrais jeux (aboutis) sur Wii ?


Festival_Jeu_Video_077Z’ont pas l’air convaincus quand même…


Sinon en vrac on pouvait retrouver un stand de Ninja Gaiden Sigma 2 (la version PS3 de Ninja Gaiden 2), Dante’s Inferno, Guitar Hero 5, Rockband Beatles, Lego Rockband, DJ Hero et j’en oublie…

Dante’s Inferno est un beat them all  classique, dans la lignée d’un God of War, avec un univers encore plus sombre, puisqu’on décide de braver l’enfer pour retrouver notre bien aimée : un titre à surveiller de près pour le peu que je l’ai testé.

Festival_Jeu_Video_017Le stand Tecmo et ses deux animatrices qui ont marqué les esprits.


Festival_Jeu_Video_137Un battle Dj contre guitare : oui on pourra jouer DJ Hero à la guitare !


Festival_Jeu_Video_086Effet visuel éblouissant ou mon flash ?


Il y avait évidemment d’autres jeux présentés comme IL sturmovik 2, Blur (repoussé en 2010), Bad Company 2, Saboteur (à oublier, un jeu d’action qui se fait passer pour un jeu d’infiltration et techniquement pas au point), Alien Vs Predator : on regarde jouer un membre du staff dans une salle privé et honnêtement il promet d’être terrible (surtout pour les fans de la saga). Et je vous épargne l’éternel duel Fifa / Pes, j’ai même pas fait attention tellement ça ne m’intéressait pas.

Saw qui était planqué dans le stand Konami à l’air vraiment sympa aussi, vu qu’on a plus vraiment de survival horror (des vrais hein, pas Resident Evil 5). Il est super flippant, sombre à souhait et le côté énigme, objet à récupérer pour les résoudre sont présents tout comme la mort y est omniprésente.

Voilà on arrive au bout de la première partie de ce compte rendu, le tour rapide du festival est donc terminé. J’oublie pas mal de stands, notamment la partie retro-gaming en association avec Mo5, tout ce qui concerne la partie monde du jeu (jeu de plateaux, cartes etc…), la partie tournoi, PC et composants PC, Ankama avec son espace Dofus, celui du Video Game Live (concert qui aura lieu à Paris reprenant des thèmes célèbres de jeux-vidéo) ainsi que l’espace professionnel.

Festival_Jeu_Video_117Metal Slug sur Neo Geo, quel bonheur !


Festival_Jeu_Video_120Oh mais c’est Trywan ! Entre nous, il assure ;p


L’info en plus : C’est certes fini pour aujourd’hui mais le compte-rendu est loin d’être terminé. Rendez-vous demain pour mes coups de cœur sur du salon et quelques surprises que je vous ai préparé !


L’info en plus en plus : On me souffle dans l’oreillette que la dose de jolies filles n’a pas été atteinte… Bon je sais ce qu’il me reste à faire :

Festival_Jeu_Video_121Une vraie princesse :D


Festival_Jeu_Video_147Je doute que la batterie fonctionne avec un appareil photo dans les mains…


Festival_Jeu_Video_111Assassin’s Creed 2 ? Je ne l’ai pas essayé, mais il va être bien c’est sûr :p


Festival_Jeu_Video_065On s’est déjà vu, non ?


Festival_Jeu_Video_056« à 3 on se change devant vous ! Na je rigolais on vous les lance à la tronche »


Festival_Jeu_Video_020Dit à Bob Sinclar qu’il a du souci à se faire !!!

[Concours] IG magazine #3 à gagner

bann_ig3__concours_250x250

En prévision de la sortie du numéro 4 qui aura lieu courant Septembre, Ig magazine et moi-même avons le plaisir de vous proposer de remporter 3 exemplaires de l’excellent numéro de Juillet/Août (#3).

Pour rappel celui-ci comprend un dossier spécial « fille & jeux vidéo » (héroïnes, joueuses), une rétrospective sur Nintendo, un dossier sur Capcom et ses licences phares.
Ainsi que de nombreux tests (Prototype / inFAMOUS) et bien d’autres choses encore…

Alors pour gagner votre exemplaire c’est très simple, vous avez jusqu’au Dimanche 6 Septembre à minuit pour laisser un commentaire, en précisant qui est selon vous (n’importe laquelle hein !), votre héroïne de jeux-vidéo préférée et pourquoi (en argumentant un petit peu quand même).

Image1

Je tirerais au sort parmi les propositions les plus pertinentes (exemple à ne pas faire : « J’aime …… parce qu’elle est b$£n€ ») et bien sûr les demoiselles aussi peuvent tenter leur chance.

Voilà j’espère que vous serez nombreux à participer (je vous prépare d’autres surprises évidemment) et pour rester dans le ton de l’actualité : C’est tout, pour le moment (la fatigue sans doute, vu que je ne cautionne pas du tout…)

L’info en plus : « J’oubliais, bonne chance à tous ;) »

[Compte rendu] Un jour à la GamesCom

Ma vidéo est enfin uploadée, alors voici donc le compte rendu de notre (Trywan et moi même) périple à Cologne samedi dernier.

A méditer : « J’ai rien à faire demain, on fait 450 km jusqu’en Allemagne pour la GamesCom? »

Gamescom_002

Malgré les longues heures de voiture et le manque de sommeil (ça c’est comme d’habitude) j’ai sauté sur l’occasion afin de pouvoir vous faire un compte rendu de « l’intérieur » et pas seulement vous dresser une liste des jeux qui s’y trouvaient.

Sans plus attendre la vidéo (assez longue je dois dire) mais vous ne serez pas déçu, au programme : DJ Hero, Uncharted 2, God of War 3 et Heavy Rain, le tout avec des petits commentaires à chaud.

Un peu d’histoire pour commencer, la GamesCom « remplace » en quelque sorte la Games Convention qui avait lieu à Leipniz (à prononcer L’ail psi che), à cause du petit potentiel d’accueil de la ville.

C’était la première fois que je me rendais à un salon dédié aux jeux-vidéo et je n’ai pas été déçu du voyage. C’était vraiment énorme, pour tout, la taille, le nombre de visiteurs, le temps d’attente pour accéder aux gros titres (enfin c’est proportionnellement normal). Vous pouvez le constater sur le stand Konami où ils présentaient entre autre le prometteur : Castelvania Lords of Shadow.

Gamescom_026

D’ailleurs grand moment au stand de Konami, dans la voiture je disais en rigolant « Et si Kojima était encore là ? » Je n’ai hélas pas eu de dédicace, tant mieux je n’avais rien à faire signer mais quand même…

Gamescom_111

Il y avait de nombreux halls, stands, éditeurs et on a hélas pas eu le temps de tout voir. Certains, dont Nintendo sont complètement passé inaperçus (j’attendais un No More Heroes 2 ! Bon il y avait quand même un Tales). Enfin je retiendrais ceci de notre passage éclair du côté Nintendo (et en plus c’est même pas un jeu, c’est pour un accessoire)…

Gamescom_016

Microsoft non plus n’était pas très bien loti, en effet sur leur stand on ne pouvait trouver qu’Halo ODST, le nouveau Lips et une présentation de Windows 7. Dommage.

Gamescom_125

Par contre je ne pense pas m’avancer en disant que les consoles de Sony étaient les reines du salon, presqu’un hall entier rempli de PS3, PS3 slim, PSP et PSPGo.
PSPGo que l’on a pu tester, et ça m’a rassuré niveau prise en main. J’avais un peu peur au niveau du joystick, et même si ça semble bizarre au début, on s’y habitue sans trop de difficulté (même sur un jeu comme Gran Turismo où l’analogique est très importante). Sinon elle est vraiment plus légère et agréable à manipuler, je suis sous le charme.

Gamescom_154

Gamescom_051

Il y avait vraiment du lourd au stand Sony, White Knight Chronicles, Gran Turismo 5, God of War 3, Uncharted 2 et Heavy Rain.

Gamescom_037

Gamescom_058

Et pour avoir testé GoW3 et Uncharted 2, je suis encore sous le choc. (voir la vidéo pour plus de détails). Ces deux jeux seront mes 2 gros coups de cœur du salon !
Heavy Rain quand à lui promet un scénario vraiment riche avec de nombreux embranchements.

Gamescom_138

Gamescom_144

Sans oublier Eyepet (et sa démonstratrice !). Plus sérieusement, la détection au niveau de la caméra est impressionnante. L’animal peut reproduire n’importe quel dessin que vous lui montrez, après ça ressemble beaucoup à Nintedogs, il faudra voir les fonctionnalités annexes.

Gamescom_054

EDIT : J’avais oublié quelque chose le stand Capcom, où on a pu essayer Dark Void pendant 6 minutes (il à l’air vraiment sympa, un mixte entre Bionic Commando et Gears of War je dirais) et Monster Hunter Tri qui m’a juste déçu au niveau de la maniabilité sur Wii mais impeccable techniquement.

Gamescom_178

Gamescom_170

Gamescom_171

Sinon en vrac on s’est essayé à DJ Hero qui malgré son air élitiste, est vraiment accessible ! Du moins pour le gameplay, le prix lui c’est une autre histoire.
On a pu se donner en spectacle sur Rockband Beatles qui est vraiment sympa aussi.

Gamescom_106

Pour conclure c’était vraiment une expérience géniale, l’année prochaine le rendez-vous et déjà pris. Cette fois-ci on s’organisera à l’avance (Hotel, train etc…), on ira sur plusieurs jours histoire de pouvoir tout voir (on a raté Assassin’s Creed 2 et Modern Warfare 2…)
Aurevoir Ezio !

Gamescom_070

La GamesCom de Cologne : c’est validé !

L’info en plus : « Et les « Babes » ? Sort en courant… »

Gamescom_180

Gamescom_023

Gamescom_077

Gamescom_072

Gamescom_094

Gamescom_150

Gamescom_166


L’info en plus en plus : Retrouvez toutes les photos dans la section galerie. Et j’oubliais le mini butin récolté pendant la journée, des straps, une figurine Bionic Comando, un T-shirt Rockband Beatles, des lunettes Dj Hero et des magazines.

GamesCom butin

[Event] Compte rendu Japan Expo 2009 (Part 1)

Et bien il aura fallu attendre pour que je vous sorte mon compte rendu de cette année. Petit rappel pour ceux qui se seraient perdus entre Mars et Vénus (Goldorak ?) cette JE (Japan Expo) promettait d’être grandiose car il s’agissait de son 10ème anniversaire. Pari tenu ?

DSC00368_redimensionner

DSC00369_redimensionner

Les visiteurs en tout cas étaient au rendez-vous, le premier jour, l’entrée a d’ailleurs été chaotique. Il fallait bien environ 2 à 3h de queue afin de pouvoir rentrer dans la JE. En tout cas je suis arrivé pour 11h le premier jours (un peu en retard, j’avais oublié mon billet à la maison) pour rentrer à l’intérieur vers 13h et quelques.
A savoir que même les inconditionnels des files d’attentes d’Euro Disney avaient besoin d’avoir le cœur accroché, il y a d’ailleurs eu pas mal de malaises, mais rien de bien grave.
Une fois rentré le salon était séparé en deux parties grosso modo (j’omets la partie « série » et autres festivals) : à savoir les jeux-vidéos et les mangas. Ainsi en rentrant on se retrouvait nez à nez avec des bornes d’arcades, du retro-gaming, la DDR league (Dance Dance Revolution) et du Guitar Hero/Rock Revolution.

DSC00372_redimensionner

DSC00374_redimensionner

DSC00380_redimensionner

Le premier stand qui a su attirer mon regard fût le stand SEGA. Il se séparait en deux, un musée, retraçant toute l’histoire de SEGA (avec en guest-star le Dr. Lakav de Nolife). On y retrouvait donc, la plupart des consoles de salons de l’époque allant de la Master System jusque la Dreamcast sans oublier la Saturn (Segata Sanshiroooooooo !!). Accompagné bien sûr des jeux, aussi bien de l’époque que d’aujourd’hui puisque SEGA continue son aventure dans les jeux vidéos en tant qu’éditeur. Un petite pensée spécial pour Michael Jackson : Moonwalker et Shenmue ;)

DSC00375_redimensionner

DSC00384_redimensionner

DSC00388_redimensionner

DSC00390_redimensionner

Juste à côté se trouvait la deuxième partie en forme de scène où l’on pouvait voir quelques trailers des prochains gros titres prévu par Sega, comme « End of Eternity » ou « Alpha Protocol ». Et une fois de temps en temps se déroulait une petite séance un peu spéciale : une démo jouable de Bayonetta, jouée devant nos yeux ébahit. Si Dante avait le monopole de la classe, la sexy Bayonetta allie quand à elle, la classe, le style et le Funky ;). Succès garantie pour la belle, je vous en laisse juge :

DSC00491_redimensionner

L’éditeur proposait aussi quelques bornes DS où l’on pouvait tester le prochain Bleach : the 3rd phantom et le prochain Phantasy Star Zero.

DSC00481_redimensionner

DSC00487_redimensionner

Capcom n’était pas en reste non plus, avec en premier lieu une petite cabane Monster Hunter Unite sur PSP, où j’ai eu le plaisir de re-rencontrer Jay, l’ambassadeur de MHU que j’avais déjà vu lors de la soirée précédant le lancement du jeu. Il y organisait des mini concours de type « time attack » avec pas mal de lots à gagner qui ont rencontré un franc succès. Des centaines de participants, avec une majorité de gros gamers (certains avec plus de 800 heures sur Monster Hunter, impressionnant).

DSC00561_redimensionner

DSC00566_redimensionner

Capcom présentait aussi l’un de ses autres titres phares : Tatsunoko Vs Capcom sur Wii. Pour rappel c’est un jeux de baston de la lignée des Vs (Snk Vs Capcom, Marvel Vs Capcom etc…) Tatsunoko reprend quelques héros typiquement japonais, on connait ici des personnages comme Casshern ou Karas. Côté Capcom on retrouve des personnages de Street Fighter, Mega Man, Onimusha, Rival School etc…

DSC00612_redimensionner

DSC00614_redimensionner

Sans oublier le prochain Resident Evil : The Darkside Chronicles, un jeu de shoot dans la lignée de Umbrella Chronicles qui reprendra l’histoire de Resident Evil 2.

DSC00619_redimensionner

DSC00616_redimensionner

Bien sûr d’autres éditeurs étaient présent, notamment Namco Bandai avec Tekken 6 sur console next-gen. Square Enix qui proposait son jeu de baston sur PSP : Final Fantasy Dissidia. Ubisoft était de la partie aussi avec ses lapins crétins et Soul Calibur sur PSP (oui oui c’est un jeu Namco, mais c’est Ubisoft qui le distribuera ici).

DSC00620_redimensionner

Conclusion, même si je n’ai pas tout vu ni tout essayé, la partie jeux vidéo était plus que complète. Proposant des jeux amusants pour tout le monde, ainsi que des exclusivités ou grosses nouveautés, le salon avait de quoi ravir les gamers.
Je vous dis à demain pour la suite ;) Bah oui il n’y avait pas que du jeu vidéo, au contraire.

L’info en plus : Il fallait tester le « Let’s Tap » sur Wii de chez Sega pour obtenir un éventail. Mais sans trop rigoler, il est vraiment pas mal. Même si c’est par nécessité que les gens ont joué (il devait faire 40 °C), ce jeu vaut franchement le coup d’être au moins essayé :)

[Test] Sam & Max sauvent le monde + surprise.

En attendant le compte rendu de 500 pages concernant la JE, je vous propose un petit test concernant un jeu sorti récemment sur le XBOX Live arcade (aussi sur Wii et PC) : Sam & Max sauvent le monde. Gracieusement fourni par Microsoft que je remercie au passage, vous pouvez télécharger la démo gratuite du titre directement depuis votre PC : ici .

Sam_Max.jpg

Il s’agit ici d’un jeu à l’ancienne de type : « Point & Click », que l’on trouvait généralement uniquement sur PC dans les années 90 (puis aussi adapté sur consoles, comme « Les chevaliers de Baphomet« ). Sam & Max est basé sur le comics du même nom et raconte donc l’histoire d’un chien (Sam) et d’un lapin (Max) qui sont deux policiers en free-lance (à leur compte). Qui évidemment enquêtent sur des affaires plus biscornues et douteuses, les unes que les autres.

sam_et_Max_ScreenA.jpg

Petit rappel sur ce qu’est un point & click ? Tout simplement un jeu à dialogue, avec des énigmes. Il suffit de cliquer sur un endroit pour se déplacer, interagir avec les objets et les autres personnages présent dans le jeu.
Généralement ces jeux sont assez sérieux avec une pointe d’humour (du moins ceux auquel j’ai joué, Chevalier de Baphomet ou Indianna Jones). Sam & Max propose quand à lui une aventure totalement décalée. Avec deux héros complètement barjots et ils ne sont pas les seuls, l’univers, les énigmes, les gens. On a l’impression d’être en plein cœur d’un délire hallucinogène.
Les dialogues sont vraiment très bien déficelés (je ne sais pas si ça se dit, le contraire d’un scénario bien ficelé par exemple), dans le sens où c’est vraiment du grand n’importe quoi. Du pur concentré de bonheur pour le peu que vous ayez un minimum l’envie de rire. C’est vraiment un régal et l’on se retrouve rapidement à rester scotché devant le jeu et à tester toutes les possibilités de réponses offerte par le jeu lors des dialogues. Les énigmes ne sont pas en reste, les gens trop logique, ou qui réfléchissent normalement, risquent de se retrouver souvent bloqués dans le jeu. Tellement les réponses/solutions sont en inadéquation avec le problème posé (trouvez moi le rapport entre une cassette vidéo, le feu arrière d’une voiture et une ex-star hypnotisé).

sam_et_Max_Screen.jpg

Niveau graphisme le jeu est plutôt joli, en même temps il n’y a plus beaucoup de références du genre sur console actuellement. Même si le gros point noir du jeu surgit lorsque l’on parle de ses qualités techniques. Je ne l’ai pas testé sur PC, mais sur console en tout cas, il y a quelques saccades et ralentissements qui cassent un peu le rythme entrainant du jeu (même si cela reste dans le domaine du supportable).
A noter aussi quelques soucis au niveau de la traduction des sous-titres en français qui laissent parfois à désirer. Les voix sont par contre uniquement disponibles en anglais, mais le doublage est convaincant, donc ce n’est pas un souci.
Un dernier mot sur la prise en main avec la manette Xbox360, qui certes pour ce genre de jeu n’égalera jamais la précision d’une souris, reste néanmoins assez confortable pour profiter du titre. A noter que j’ai eu de mauvais échos de la version Wii des Chevaliers de Baphomet, concernant l’imprécision de la Wii mote pour résoudre les énigmes pointues. Ça ne devrait pas poser de soucis sur Sam&Max mais je préfère prévenir (Puis il est peut être compatible Wii motion plus).

En conclusion, les amateurs de point & click seront ravis de pouvoir se faire les dents sur un des rares jeux du genre disponible sur console. Malgré quelques défauts mineurs, le jeu reste vraiment super divertissant. Tellement que (je vais parler de ma vie) après m’avoir entendu rire aux éclats, c’est ma sœur qui monopolise le jeu (amatrice du genre aussi). Pour à peu près 1600 MS points (environ 20€), je trouve que cela vaut franchement le coup, d’autant plus que la saison 1 comprend 6 épisodes (le jeu est séparé en saisons puis en épisodes).
Sam & Max sauvent le monde sur Xbox360 et Wii : C’est validé !

L’info en plus : Il existait aussi un jeu antérieur à celui ci, sorti il y a à peu près 10 ans de cela qui sert de préquelle sur PC : Sam & Max hit the road

La surprise : Le test flash (manière dans le vent, de dire « aperçu ») de TriggerHeart Excelica disponible sur le XBLA (ici). Il s’agit d’une version un peu amélioré du jeu original sorti sur Dreamcast et disponible aussi sur PS2. Sans plus de palabres inutiles, je vous laisse avec la vidéo.

[Event] Bargaming 2nd impact !

Petit compte rendu du deuxième Bargaming qui a eu lieu samedi dernier au Charly Birdie, juste à côté des Champs-Elysées.

Pour rappel, l’équipe de Vie de Geek avait monopolisé le temps d’une après-midi, un bar branché pour que nous (gamers/geeks) puissions nous adonner à nos passions dans un joli cadre tout en sirotant des boissons à prix réduit (cocktails, bières, sodas).

Dès l’entrée un poste Guitar Hero trônait fièrement sur le LCD mural, jouable avec des gros casques pour mieux profiter du son. (Apparemment Mima trouvait qu’il y avait un peu de décalage entre le son et l’image, un peu gênant pour ce genre jeu mais rien de grave.) Juste à côté se trouvait le coin « retro-gaming » avec du Duck Hunt (NES), Street of Rage 2 (Sega Megadrive, avec un stick !!!) et une Nintendo 64 avec je ne sais plus quel jeu (^^ désolé).

Interieur_1.jpg

Pras (l’un des organisateurs, que je félicite au passage), nous avait promis une exclue et il en a eu une ! Call of Juarez en avant première sur Xbox360, il a l’air pas mal même si je ne suis pas fan de l’univers cowboy ;) On pouvait trouver à côté un Virtua Tennis 2009 (toujours aussi efficace) et une borne d’arcade Neo-Geo (Mark of the wolves, Metal Slug et Samurai Spririt). Et pour clore le coin nostalgie, on retrouvait une Dreamcast (Sega c’est plus fort que toi) avec le légendaire Soul Calibur ;)

La principale attraction restait Street Fighter IV et cette fois ci, ils avaient prévu le coup. Deux coins pour jouer, dont un sur écran géant : la classe. Je n’ai hélas pas participé au tournoi (enfin j’ai eu peur surtout, et j’ai eu raison ^^) mais j’ai quand même pu gagner trois matchs sur trois lors du freeplay (bon ok j’ai joué avec Ken, Guile et Gouki ;) ). Il y avait aussi une Saturn (Segata Sanshiro !!! Vous ne connaissez pas ? Nan c’est pas possible, bon je vous met la vidéo juste en dessous.) avec un Bomberman jouable à 10. J’ai participé au tournoi mais je, on s’est tous fait éclaté par Damien (très sympathique d’ailleurs, désolé si j’ai paru un peu distant, j’étais surpris ;) ).

SF4.jpg


Segata Sanshiro Music video

Et ce n’est pas fini, il y avait une seconde salle au sous-sol, avec un autre bar (bah oui fallait bien boire, vu la chaleur). Avec un Guitar Hero (encore) puis remplacé par Singstar sur écran géant. Je me suis fait battre par la demoiselle au milieu de la photo (Super Nanny, enfin moi j’ai pas été gâté non plus : San Goku). Félicitation à Mima qui a gagné le jeu Singstar Hits 2 !

Sous-sol1.jpg

Et pour finir un petit coin Mario Kart avec aussi un House of the dead Overkill. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, malgré le côté arcade, violent/gore de ce jeu, ce sont des filles qui y jouaient et c’est tant mieux ! ;)

Sous-sol2.jpg

En conclusion, c’était vraiment une après midi super, petit bémol peut être car trop de hardcore gamer sur Street, ce qui en a fait fuir pas mal (enfin moi je m’en fiche) et sinon la climatisation ! C’est ce qu’il manquait mais on n’y pouvait rien. Encore merci à Pras et puis que dire à part : « longue vie au Bargaming ! » Ah si je sais !
Le Bargaming sur Paris : C’est validé !!!

L’info en plus : Je suis rentré bredouille, mais la prochaine fois c’est sûr je gagne un truc ;)

[Nostalgie] Resident Evil 0 et 4

Et voilà qui va clore le chapitre Resident Evil sur ce blog en tout cas (du moins pour l’instant). Et oui les puristes vont me dire que j’oublie Resident Evil : Code Veronica, Umbrella Chronicles ainsi que l’épisode sorti sur Game Boy et aussi les 2 Outbreak (jouable en ligne) et la série des Gun Survivor. Mise à part Code Veronica (dont je vous parlerai peut être un jour ?) les autres sont soit des spin off (série annexes reprenant la trame en histoire de fond) soit des jeux anecdotiques qui ne méritent pas que l’on se penche dessus.

J’en profite pour apporter une petite correction aux articles précédents, en fait il s’agit d’un oubli. Concernant la série en général, je ne vous avais pas parlé des énigmes, car dans chaque itération du jeu les développeurs se cassent la tête pour nous offrir des architectures de bâtiments compliquées obligeant le joueur à résoudre divers énigmes plus ou moins dur. Ce qui permet de se changer un peu les idées entre deux phases de shoot ou tout simplement de fuite.

On quitte notre vieille Psone pour passer sur Nintendo Gamecube. Et oui en 2002 Nintendo s’assure l’exclusivité des jeux Resident Evil, s’offrant ainsi Resident Evil rebirth (le remake de Resident Evil 1), Resident Evil 0 (une préquelle) et Resident Evil 4 (une suite).

RE0.jpg

Le jeu se penche sur l’histoire de Rebecca Chambers, membre de l’équipe Bravo des S.T.A.R.S. L’aventure se passe donc quelques heures avant le début de Resident Evil premier du nom. Pour la petite histoire, l’hélicoptère de l’équipe Bravo s’écrase en foret laissant pour seule survivante présumée l’infirmière de l’équipe : Rebecca Chambers. Elle utilisera un train pour se rendre au manoir et y fera la rencontre de Billy Cohen, un ex-millitaire qui s’est échappé de prison.

RE0_screen.jpg

Graphiquement le jeu est de toute beauté, les Resident Evil sortis exclusivement sur Gamecube sont les plus beaux jeu de la console. Les décors, certes précalculés, sont magnifiques et la modélisation des personnages est impeccable au vu de la puissance de la machine. Ces jeux n’ont en aucun cas à rougir face à des productions actuelles sur Wii par exemple.

Cet épisode reste dans la lignée originale, pas vraiment de changement au niveau du gameplay si ce n’est la possibilité d’alterner les personnages en temps réel. En effet pendant la majeur partie du jeu, Rebecca et Billy seront ensemble pour faire face aux ennemis. Donc pour la première fois vous contrôlez deux personnages en même temps (même si en pratique vous ne réglez que l’attitude du deuxième personnage). Les malles magiques (magique car vous stockez un objet dans une malle et cet objet sera dispo dans toutes les malles du jeu) ont disparu, à la place vous avez la possibilité de poser un objet par terre qui ne disparaitra pas (du jamais vu).

RE0image.jpg

En conclusion, ce titre est une pure réussite. Il apporte l’aspect coopération même si on ne peut pas jouer encore à deux (difficilement faisable vu le gameplay survival/horror de l’époque), mais il apporte surtout des informations intéressantes concernant les débuts des incidents frappant Racoon City. On en apprend plus sur Rebecca que l’on retrouvera dans Resident Evil 1, et le personnage de Billy est assez réussi même s’il n’apporte rien à la série.

RE4.jpg

Et voilà l’épisode du renouveau en 2005. La fille du président des Etats-Unis s’est faite kidnapper, un agent est envoyé en Europe (Espagne ou Portugal) pour sauver la demoiselle. Il s’agit de Leon S. Kennedy (oui celui là même qui était un bleu dans Resident Evil 2) qui est aujourd’hui un agent travaillant pour le gouvernement. Leon se rendra vite compte que quelque chose cloche avec les habitants du village, ce ne sont pas des zombies mais ils sont contrôlés par un genre de parasite : les plagas (ce sont les mêmes qui seront à l’origine de l’apparition des Majini dans Resident Evil 5). Le jeu introduit une nouvelle famille, celle des Salazar, gardien des plagas. Néanmoins l’ombre d’Albert Wesker plane sur toute cette histoire.

Fini les décors précalculés, les angles de caméra fixes, les ennemis lents et facilement esquivable (ça se dit pas mais tant pi), en gros fini le survival/horror et bonjour au jeu d’action. La camera est maintenant fixée derrière le joueur et le système de visée a été amélioré : la camera se place alors au niveau de l’épaule (on revoit ça souvent aujourd’hui, comme dans Dead Space par exemple). Les ennemis lâchent maintenant des objets en mourant, munitions, herbes et de l’argent car on peut maintenant acheter chez un marchand des armes ainsi que des améliorations. Si ce choix au niveau du gameplay peut paraître discutable au premiers abords, le résultat se révèle sans appelle : le jeu est une réussite totale.

RE4screen.jpg

Le tout avec une réalisation au top du top, sans aucun doute le plus beau jeu sur Gamecube, il en va de même pour la version Wii (qui est graphiquement la même). Les décors ternes vont parfaitement avec l’ambiance du village et de ses alentours. Mention spéciale pour les boss qui sont super impressionnant, on pensera notamment à « El Gigante », tellement grand qu’il faudra lui monter dessus pendant la bataille.
A noter qu’il faudra se coltiner à plusieurs reprise la jeune fille du président (pardon j’ai oublié son nom) qui ne sait pas faire grand chose à part se faire enlever. Il faudra néanmoins faire attention à sa santé car si elle vient à se faire tuer c’est directement le Game Over (en même temps on est censé la ramener).

RE4image.jpg

Pour conclure, je dirais que ce Resident Evil 4 est beaucoup plus sympa à jouer et grand publique (sans la connotation négative de l’expression). Grâce à cet épisode la série reprend un nouveau souffle et il apporte ainsi la dernière pierre à l’édifice menant à RE 5. Certes l’aventure n’est pas très longue, mais comme tous les Resident Evil il est possible de refaire plusieurs fois le jeu afin de tout débloquer (le mode mercenaire, des armes cachés, un mode de jeu inédit avec Ada Wong etc…). Même s’il est compréhensible d’être un peu déçu lorsque l’on a connu les premiers, RE4 reste une franche réussite et c’est un jeu à ne pas manquer !
Resident Evil 0 et Resident Evil 4 : C’est validé !!!

L’info en plus : Resident Evil 4 est sorti sur Gamecube, puis porté sur PS2 et PC (qui offrent quelques nouveautés comme le mode « Separate Way » qui permet de vivre les aventures d’Ada). Une version Wii à vu le jour aussi, tout aussi réussi (c’est pas dur, c’est le même) apportant simplement la maniabilité à la Wii mote qui est (honnêtement) super confortable et agréable.

Bonus : Je vous parle deux minutes de Code Veronica, il s’agit d’un épisode en marge certes, mais prenant place dans la trame principale. Les deux protagonistes sont Claire et Chris Redfield. En effet Claire part à Paris pour retrouver son frère et se fait capturer. Leon prévient Chris qui part à sa rescousse. Ils y rencontreront les derniers membres de la famille Ashford (qui figurent avec Marcus et Spencer parmi les fondateurs d’Umbrella). Le jeu abandonnait les plans fixes, apportant des décors en 3D (moche certes) et une camera semi-dynamique. Au niveau de l’histoire il s’agit du chainon manquant entre Resident Evil 3 et 4.

[Test] PS3, XBOX 360, Wii : il ne peut en rester qu’un ?

ps3_xbox360_wii.jpg

Pas si sûr… Je vais faire une entorse à mon règlement et parler un peu hardware. Oui car j’ai beau vous parler jeux ou autres, si on ne définit pas la console ça ne sert strictement à rien. De plus toujours dans le souci du cadeau de Noël, offrir un jeu c’est bien, offrir une console c’est mieux ! Je ne garantie pas que ce sera purement objectif mais simplement ce sera l’avis d’un utilisateur lambda (qui je le rappelle n’a pas d’action Nintendo, Sony ou M$, du moins aux dernières nouvelles).

Commençons par la Wii. Elle n’a aujourd’hui plus besoin d’être présentée, munie de sa wii-mote et de son nun-chuk cela fait un moment qu’elle est en tête des ventes promettant amusement et convivialité. C’est là son plus gros point fort et son point faible en même temps.
Car en effet la Wii est une révolution, avec sa manette à reconnaissance de mouvement, il vous suffira de secouer vos bras pour faire réagir votre personnage.

Bien sûr la Wii dispose de bons jeux, même si il est possible de les compter sur les doigts de la main, en vrac : Super Mario Galaxy, Paper Mario, Zelda twilight princess, Metroid prime corruption … Resident Evil 4 wii edition (qui est le remake de la version Gamecube, apportant juste la maniabilité wii-mote), Fire Emblem, Trauma Center ou même No more heroes.
Et là vous me dites : « oui mais la Wii c’est pour jouer à plusieurs », soit : Les lapins crétins, Mario Kart, Mario Brawl, Mario Striker, Mario Party 8, Mario et Sonic….
Le constat est quand même clair, au delà de Mario et sa clique estampillé Nintendo, vous allez être en manque sévère de jeux, surtout si vous n’êtes pas trop plombier moustachu.

De plus ce ne sont pas les adaptations catastrophiques des grosses licences tel Soul Calibur, Dragon Quest, Star Wars le pouvoir de la force ou même Samourai Warriors qui vont sauver vos longues soirées d’hiver en quête d’un bon jeu. Pour faire simple la politique de développement sur Wii : prenez une licence connue, enlevez-y tout ce qu’il y a de bien, rajoutez un mouvement à faire à la wii-mote, mettez en boite et vendez.

Elle n’a bien sur pas de fonctionnalité multimédia (on peut visionner des photos sur une SD card mais c’est tout, les mp3 ont été remplacé par un autre format lors de la lecture de photos), elle ne lit pas les DVDs, pas de disque dur à l’intérieur non plus. Cependant le Wi-fi est intégré et via l’achat de Wii-point (des sous quoi) vous aurez droit à un navigateur internet, super léger par contre, vu que la console n’a pas beaucoup de mémoire il vous sera difficile de surfer sans message d’erreur.

En conclusion la Wii est (j’ai du mal à trouver les mots justes) une console d’appoint. Vous vous éclaterez dessus lors de soirées entre potes/copines, mais vous constaterez vite les limites de la machine, que ce soit graphiquement ou simplement au niveau de la profondeur et de l’intérêt des jeux (hors Nintendo). Je pense qu’elle peut combler les gens qui ne sont pas trop joueur à la base et qui recherchent un loisir un peu nouveau. Et sinon bien entendu les fanatiques de la marque, même si d’après moi les plus malins d’entre eux ont déjà quitté le navire… Car chez Nintendo le jeux vidéo est mort, vive le jouet-vidéo !

Prix :

  • La Wii + 1 manette (Wiimote/Nunchuck) + Wii sport (5 mini jeux de sport) : 249€
  • Une manette en plus (duo Wiimote/Nunchuck) : 60€
  • Un jeu : Entre 30 et 60€

L’info en plus : Malgré mon amertume je l’aime bien ma Wii. Pour son Wii fit d’abord, c’est un outil super pratique pour faire un peu de sport et garder la forme. Et sachez aussi qu’elle est rétro compatible avec la Gamecube, ce qui permet d’avoir un catalogue un peu plus grand que celui de la Wii (même si aujourd’hui si vous n’avez pas les bon jeux Gamecube il sera presque impossible de remettre la main dessus). Cet amertume vient du fait que je suis simplement hyper déçu de ce potentiel gâché par Nintendo, bien sûr leur but premier est de faire du fric et pas faire plaisirs aux joueurs mais quand même…

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.