Tag Archives: Survival Horror

[Compte-rendu] Présentation d’Alan Wake au Campus Microsoft

alan_wake_logoAlan est réveillé… ok je sors !


J’avais été convié à me rendre au Campus Microsoft à l’occasion de la présentation de la prochaine exclusivité Xbox360 : Alan Wake. Les locaux étaient aménagés en conséquence pour l’occasion et nous avions le plaisir d’y accueillir Oskari Häkkinen, le big boss de chez Remedy (studio à l’origine des excellents Max Payne).

C’est aussi la première fois que je prenais un ascenseur qui pouvait accueillir plus de 15 personnes et était dédié à un seul étage. Rez de chaussée -> 8ème étage en une poignée de secondes… (A titre indicatif le mien fait RDC -> 17ème étage en 50 secondes voir plus)

Campus_MicrosoftOui le campus, c’est le siège ! Non je ne suis pas venu en hélicoptère !


Fanday_Alan_Wake_Campus_01

Le calme avant le tempête :)


Je l’avoue, je n’avais que très peu entendu parlé du jeu avant, si ce n’est une histoire de lampe torche dans la nuit ;p . C’est donc surpris que je découvrais ce soir là, que la plupart attendait ce jeu depuis 5 ans. L’attente est maintenant bientôt finie, car après un an passé à peaufiner le jeu, Alan arrive le 21 mai prochain.

Fanday_Alan_Wake_Campus_02Attention : chien méchant !


Fanday_Alan_Wake_Campus_05Petite présentation de la part d’Oskari Häkkinen.


Fanday_Alan_Wake_Campus_04« Yeah Colonel, it’s me Sna%$, I’ve managed to secure a sit :D »


Une fois tout le monde en place, on a assisté à une petite présentation générale du jeu ainsi qu’une phase de gameplay. Alan Wake est un écrivain à succès (horreur/thriller) pour qui tout va bien. Il met sur papier les étranges rêves qu’il fait et ses livres sont des best-sellers ! L’histoire commence alors qu’Alan se rend accompagné de sa femme dans une petite ville reculée des États-Unis : Bright Fall.  Une fois arrivés, sa femme disparait mystérieusement et divers évènements inquiétants ont lieux, la ville changeant peu à peu de visage pour faire place à l’obscurité…

Fanday_Alan_Wake_Campus_08Une fois la présentation terminée, on a pu s’essayer au jeu sur une démo semblable à celle présente au X10.


Fanday_Alan_Wake_Campus_07Pendant que de l’autre côté on pouvait s’adonner au difficile exercice des interviews…


Côté gameplay, Alan Wake est à mi-chemin entre le jeu d’action et le survival horror. Armé de sa lampe torche, il devra la diriger sur ses adversaires afin de les étourdir (rendre flagada, si je peux me le permettre) et les finir au pistolet (ou tout autres armes).

L’ambiance est vraiment glauque à souhait et on (les développeurs) vous font bien sentir que vous êtes seul dans cette galère (les ennemis ne comptent pas !).

alan_wake_screen2On a clairement pas la même ambiance de jour…


Alan_screen…et de nuit.


Côté réalisation, pas grand chose à dire si ce n’est que c’est certes très beau mais un quelque chose me dérange. Des visages peut être trop lisse, un design trop poupée sans expression. Je sors d’Heavy Rain c’est peut être aussi à cause de ça…

Au delà de ça, la ville est très bien modélisée et globalement le titre assure niveau graphisme ! Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de bien entendre la musique (il y avait pas mal de bruits et un seul casque par poste).

Alan_surroundedMalheureusement, nous ne pouvions ni filmer, ni prendre de photos des écrans :( heureusement qu’il y a internet :D


Fanday_Alan_Wake_Campus_09Ça faisait longtemps, pas de photo du buffet, mais d’un moelleux au chocolat qu’on a réussi à sécuriser avec Mimachan, Trywan, Cripo, Damonx, Praska, Kevin-John et moi même :D


En conclusion, pour un jeu que je n’attendais pas spécialement, Alan Wake est remonté de plusieurs places dans ma wishlist. Surtout que les jeux d’action/aventure/survival horror sont clairement en sous-effectifs par rapport aux FPS, beat them all ou RPG (très prochainement).

Monsieur A. Wake (Alan+Wake = Awake… ok je suis plus là) vous donne donc rendez vous à Bright Fall, le 21 mai sur Xbox360 :)

L’info en plus : De peur que l’on se fasse nous aussi attaquer par les forces obscures, Microsoft nous a laissé un petit souvenir en partant : une lampe/boussole. Réglable sur trois positions : menu-fretin (lumière), boss (lumière bien plus puissante) et SOS  (clignotement rouge).

Fanday_Alan_Wake_Campus_11C’est vraiment original comme goodies :p


Fanday_Alan_Wake_Campus_10Frappée du logo d’Alan Wake !

[Déballage] Bioshock 2 édition Collector sur PS3

Et paf en voilà une surprise, le petit déballage de l’édition collector de Bioshock 2. Et si jamais vous suivez bien et que vous scrutez tous les détails, vous remarquerez que le jeu est encore blisté :D En effet je viens tout juste de finir Mass Effect 2 non sans pertes, je vais donc pouvoir en tout logique commencer Bioshock 2…

Bioshock_2_Collector_01En route pour les abysses…


Je vous avouerais qu’ayant loupé le premier collector de Bioshock sur Xbox360, cette fois-ci je me suis jeté sur la réservation (avec acompte ce qui permet de pas avoir de mauvaises surprises). Proposée à 90€, cette édition promettait d’être vraiment magnifique, j’ai surtout aimé le design de la boite avec le papillon imprimé dessus.

Bioshock_2_Collector_02L’emballage extérieur, rien de particulier… les coquillages peut être…


Bioshock_2_Collector_03L’avantage de bosser dans le jeux-vidéo, le recyclage des affiches :D


Bioshock_2_Collector_04Regardez de plus près ce magnifique papillon… Et oui il s’agit en fait de mains… quand le beau se change en glauque :D


La boite, en carton de bonne qualité, offre déjà un très bon avant-goût de ce qui nous attends au déballage. Avec une finition pareille, on ne peut s’attendre qu’à du lourd à l’intérieur ! Même si le contenu avait été déjà annoncé auparavant, il faut toujours faire attention à l’écart entre ce qui est annoncé et la vérité.

Bioshock_2_Collector_05Première chose que l’on trouve en ouvrant la boite, le disque vinyle de la BO de Bioshock…

Bioshock_2_Collector_06Recto verso, s’il vous plait ! Par contre la platine DJ hero, c’est pas compatible ?!


Cela peut paraitre anodin, d’autres diront que ça ne sert strictement à rien et ils n’auraient pas tord : finalement une boite métal, des cartes ou des disques vinyles, ça vous sert à quoi ? A rien, on est tous d’accord, mais dans mon cas en tout cas, découvrir ce vinyle m’a vraiment fait plaisir ! C’est original, ça change de ce qui se fait et dans ces cas là, on se dit que le « collector » ça existe toujours dans notre beau pays !

Bioshock_2_Collector_07On enchaine avec du plus conventionnel : le artbook.


Bioshock_2_Collector_08On y retrouve de belles affiches d’époques…


Bioshock_2_Collector_09Des croquis, artworks sur « les petites sœurs » :D


Bioshock_2_Collector_10Ainsi que différents travaux effectués sur les décors.


Le artbook est une chose un peu plus classique. On retrouve d’ailleurs le même en petit format dans l’édition Rapture du jeu. Il n’en reste pas moins magnifique, en grand format dans le collector (A4), le nombre de pages y est d’ailleurs honorable (on est loins des artbook tout fin :p).

Bioshock_2_Collector_11

Puis on trouve l’OST, la BO de Bioshock 2. En CD cette fois, imitation vinyle :D


Bioshock_2_Collector_12Ne reste alors plus qu’à sortir le jeu et déballer ses posters (chose que je n’ai pas faite encore…)


En sommes, c’est un collector comme on les aime. Bien fourni, de bonne qualité, le jeu à l’air d’être au top : que demander de plus ? Acheter du « collector » représente un certain budget c’est vrai, mais lorsqu’ils sont d’aussi bonne qualités, ce serait un crime de passer à côté ! Je suis vraiment content cette fois-ci, contrairement à ceux de ….. et de ….. (bon je m’auto censure car je radote…)

Une dernière petite vu d’ensemble pour que vous puissiez voir ce que contient la boite (le poste géant derrière non inclus :p). Et n’oubliez pas de vous faire plaisir : achetez Bioshock 2 !

Bioshock_2_Collector_13Je n’ai pas poussé le vice à mettre en scène mes 2 x Bioshock (Xbox360 et PS3)…


L’info en plus : Petit coup de gueule quand même, car qui dit « collector » dit limitée, et pourtant j’en vois trainer dans tous les Virgin/Fnac… Si jamais vous souhaitez craquer, vous savez où vous rendre !

[Retrospective] L’année 2009 en 5 jeux

Comment mieux attaquer 2010 si ce n’est en regardant une dernière fois en arrière ? Et puis vous le savez je suis un grand nostalgique :p

Inspiré par l’article de Marie Amélie (alias le blog Ykio, qui au passage vient de changer d’adresse :p pub), je complète le top afin qu’il serve de rétrospective 2009 (j’avais cité Uncharted 2 comme jeu de l’année vu qu’il ne fallait en choisir qu’un). Et si jamais vous les aviez raté, c’est l’occasion pour vous de rattraper le retard (et de lire mes tests, il y aura un lien sur chaque jeu si disponible).

Uncharted_2_jaquetteIncontestablement le jeu qui m’aura fait le plus vibrer cette année, on a sans cesse le souffle coupé par les prouesse techniques et la mise en scène géniale du jeu. Uncharted 2 est une réussite complète, une mixture avec tous les ingrédients qui vont bien, réalisé par des mains de maitres ça donne une bombe monumentale. Au programme encore plus d’action, plus d’environnements, plus d’humour, plus mieux (comme j’aime le dire) que le premier volet :) (Disponible uniquement sur Playstation 3)


Assassin_Creed_2_jaquetteEn cette fin d’année on pouvait compter aussi sur Ezio Auditore ! Assassin romantique en quête de vengeance, encore plus agile et fort qu’Altaïr, Assassin’s Creed 2 nous emmène encore plus loin dans la croisade contre les templiers. Utilisant habilement les faits réels et la fiction, le jeu accroche par son scénario/univers recherché. Avec son gameplay facile à prendre en main, AC2 est un jeu passionnant à ne surtout pas rater. (Disponible sur Xbox360 et PS3)


Batman arkham asylum jaquetteEt n’en n’oublions pas moins notre cher Bruce Wayne. On aurait pu penser à un énième jeu à licence surfant sur le succès des deux derniers Dark Knight au cinéma. Mais pour ce Batman : Arkham Asylum il n’en est rien, Rocksteady nous livre ici un jeu d’action (beat them all/infiltration) des plus réussi. Batman n’aurait pas pu être mieux représenté, et se fondre dans l’obscurité pour défaire un groupe d’homme armée n’a jamais été aussi agréable ! (Disponible sur Xbox360 et PS3)


Bio_Hazard_5Malgré les nombreuses critiques, Resident Evil 5 (oh lala attention au pavé si jamais vous voulez voir un très ancien test) a su conquérir mon cœur de gamer. Et pourtant c’était pas gagné, mais avec le temps j’ai appris à l’apprécier davantage (au point d’avoir décroché le platine il y a quelques jours). La serie marque un tournant avec cette épisode plus que critiqué et même si l’esprit « Resident Evil » a presque entièrement disparu, ce 5ème opus reste un bon jeu. (Disponible sur Xbox360 et PS3)


Infamous_jaquetteEt je n’oublie pas inFAMOUS qui l’air de rien m’a tenu en haleine du début à la fin. L’univers très comics (Empire City) et les pouvoirs électriques de Cole ont suffit à me rendre gaga (aucun rapport avec Lady) devant le jeu. D’autant plus qu’on peut y faire le bien comme le mal, à vous de choisir (le maillon faible) d’être un tyran ou plutôt le champion du peuple. (Exclusivement sur PS3)


J’en oublie certainement comme (en vrac) : Modern Warfare 2, Shadow Complex, Forza 3, Street Fighter 4, Murasama (!!!), Killzone 2 et bien d’autres dont certains que je n’ai même pas encore testé. Mais entre vous et moi, rien ne presse on aura largement le temps d’en parler :p Voilà donc en ce qui me concerne et vous, votre top 3 ou top 5 ce serait quoi ?

L’info en plus : Je sens qu’on va venir m’agresser parce que les jaquettes sont celles de la PS3 :) je corrige de suite, j’ai utilisé celles que j’avais prises lors des tests qui ont été effectués sur PS3, c’est aussi simple que ça !

[Test] Resident Evil : The Darkside Chronicles

Vous le savez (ou vous allez le savoir à présent) je suis un grand fan de la saga des Resident Evil (Bio Hazard en japonais). Qu’il s’agisse des prémices de la série ou du plus récent épisode sorti sur console next-gen. Sur Wii, une saga alternative a vu le jour depuis la sortie de The Umbrella Chronicles, sous la forme de jeu de tir sur rail (comme en arcade). Malgré un premier essai plutôt moyen, le second volet saura t-il remonter le niveau de la licence face à des titres comme The House of the dead ?

untitled

Tout d’abord on va rappeler ce qu’est un jeu de tir sur rail, pour faire simple il suffit de viser et tirer (et recharger de temps en temps). Les déplacements du personnages sont automatique, on ne fait donc que tirer sur son écran, comme dans les salles d’arcades. La Wii-mote étant parfaitement adaptée à ce genre de titre (sous condition d’avoir un zapper pour ne pas se casser le poignet).

Graphiquement le titre est vraiment beau pour de la Wii, les personnages sont aussi bien modélisés que dans Resident Evil 4 sur Gamecube et Claire (dédicace à Kyomusic) est aussi belle que dans le film en image de synthèse Resident Evil : Degeneration (à voir en blu-ray évidemment). Concernant les zombies, ils sont dégoutants et flippant à souhait comme le reste du bestiaire pour être franc (lickers et autres gentilles créatures). Must du must, même en co-op, pas de ralentissements à déplorer contrairement à House of the Dead Overkill.

RETDC_01Beuuuuuueuuuuuuuuuh (et selon vous, c’est quoi le cri des zombies ?)


Le jeu propose en plus un scénario inédit narrant les aventures de Leon avant RE4, sa première mission et rencontre avec Krauser. Ils feront la rencontre d’une mystérieuse jeune fille, Manuela qui sera une personne clé de l’intrigue, mais je n’en dit pas plus. Ce chapitre inédit est en fait un prétexte, il sert d’introduction à de longs flashbacks qui nous permettrons de revivre les évènements de Resident Evil 2 et de Resident Evil : Code Veronica. Ces trois chapitres permettent au jeu d’avoir une assez bonne durée de vie, d’autant plus qu’il est possible de refaire les niveaux indépendamment pour récupérer des sous (et améliorer ses armes), ainsi que des documents et fichiers annexes donnant plus d’information sur la saga.

Manuela_redimensionnerQui est donc cette mystérieuse jeune fille à la voix angélique…


Niveau gameplay on reste dans du shooter classique, on dispose de plusieurs armes et si l’un des deux personnages meurt, la partie s’arrête. Néanmoins il est possible de se soigner via les herbes (bien connu des fans) et des spray qui eux vous redonneront toute votre santé en cas de mort. Le joueur aura l’occasion à plusieurs reprises de choisir son propre itinéraire (même si cela ne changera pas fondamentalement les choses) et il faudra aussi parfois secourir son compagnon aux prises avec un mort-vivant.

RETDC_03Quel plaisir de retrouver la sublime Ada, même si ce n’est que l’espace d’un instant…


En conclusion, Resident Evil the Darkside Chronicles est bien plus convaincant que son prédécesseur et l’on sent que des efforts ont été fourni depuis le premier épisode passé inaperçu. En plus de proposer des graphismes plus fin, un jeu plus long, des anecdotes à ne plus savoir quoi en faire et cerise sur le gâteau : un vrai scénario inédit, le jeu se révèle prenant et plus bien plus difficile que la moyenne sur Wii. Le jeu idéal pour les longues soirées d’hiver avec un copain ou sa moitié féminine si l’on a pas peur d’avoir quelques frayeurs et qu’on aime exploser du zombies et autres créatures affiliées.

Resident Evil – The Darkside Chronicles sur Wii : C’est zombifié… euh validé !

4a« On ne s’arrête de jouer que lorsqu’on a trop mal à la main :) »


retdc_zapper_bundleJe serais tenté de le reprendre rien que pour la boite… Mais j’ai déjà 3 zappers :(


L’info en plus : Je l’ai un peu dénigré mais le premier, Umbrella Chronicles est quand même sympa à faire lorsque l’on est un fanboy comme moi :p . Néanmoins il fait pâle figure par rapport à ce second volet.

[Checkpoint] Petit résumé de la semaine !

J’ai tendance à privilégier certains « topics » plutôt que d’autre selon les jours pourtant comme je le dis toujours : « l’équilibre, c’est un idéal inatteignable dont on se doit de se rapprocher ». Hautement philosophique tout ça, mais pour aujourd’hui ce sera donc quelques « news » pour vous lecteurs.

Et l’on commence de suite par l’annonce majeure de la semaine : l’arrivée de Yakuza 3 en Europe et aux Etats-Unis. Les rumeurs, débats et autres informations faisaient rage depuis quelque temps déjà (on se souvient de l’annonce nous faisant part que tout espoir était perdu).

Yakuza_3Annonce coup de poing… enfin je veux dire coup de pied :D


Retenez donc bien que c’est en mars 2010 qu’on aura le privilège d’enfin accueillir Kazuma-san. Le jeu ne sera malheureusement pas localisé en français mais bénéficiera par contre des voix japonaises ce qui est toujours un sacré plus pour l’immersion et l’expérience du joueur. Moralité, Yakuza va vous permettre d’améliorer votre anglais !

Yakuza 3« Devinez qui débarque en France en mars ? » C’est avec ces quelques mots que SEGA m’a fait bondir de joie hier…


Je vous parlais récemment d’Ace Attorney investigations : Miles Edgeworth (via sa démo disponible sur le blog), dernier épisode en date de la saga des Ace Attorney (Phoenix Wright, Appolo Justice) qui sortira le 19 février prochain. Le jeu sera (après confirmation de Capcom) malheureusement uniquement disponible en anglais (ce qui rompt avec les habitudes de la série).

Ace_attorney_Miles_edgeworthBenjamin Hunter, ou la classe incarnée :)


Il est vrai que de nos jours, la maitrise de l’anglais est monnaie courante. Et même si personnellement cela ne me posera pas de problème, je regrette juste le fait que certaines personnes (anglophobes ou qui’ n’ont pas eu la chance d’apprendre l’anglais ou qui ne veulent pas tout simplement) puissent passer à côté de certains bons titres comme celui-ci.

On entre ensuite dans un tout autre débat, les causes de la non-localisation peuvent être nombreuses :s

Ace_attorney

Pour continuer dans le pinaillement, à noter la perte de l’exclusivité de Quantum Theory, le jeu de shoot made in Tecmo Koei qui devait sortir sur Playstation 3 (uniquement) au printemps prochain.

quantum01Vu d’ici, ça n’a pas l’air mal :D


Après des retournements de situation, comme pour Final Fantasy XIII et bien d’autres, ça ne surprendra plus personne n’est-ce pas ? Le mot exclusivité n’existe plus désormais.

quantum05En même temps, ça ne me dérange pas que nos relations ne soient pas « exclusives » :)


Et pour finir une dernière image sur Dead Space 2 tout fraichement annoncé, pour vous dévoiler le nouveau look d’Isaac Clark. Bien plus stylé et tendance, sa tenue laisse présager de l’action encore plus soutenu. Espérons simplement que le jeu ne franchisse pas la frontière qui sépare un jeu d’action d’un survival horror.

Dead Space 2Ça va faire mal….


L’info en plus : Apparemment Yakuza 3 serait en version édulcoré pour l’Europe, je pars en quête d’informations et je vous tiens au jus !

[Nouvelle catégorie] C’était mieux avant !

Parce qu’on est (pour la plupart) des vieux cons ou des eternel(le)s nostalgiques. Parce que depuis la migration de l’ancien blog, des vieux articles ont été endommagés et sont restés ainsi par manque de temps ou excès de flemme.

C'était mieux avant

J’irais pas jusque là non plus…


Je vais à l’avenir, vous proposer de jeter un œil sur un vieil article endormi au fin fond du blog. Bien sûr j’aurais retravaillé dessus un tout petit peu au préalable afin de ne pas vous tromper sur la marchandise non plus :p (ce qui implique des corrections mineures, tel que l’orthographe, l’ajout de renseignements et bien sûr la réparation ou l’ajout de photos ou vidéo).

dead_space_jaquetteLe survival par excellence !


Pour commencer je vous propose de replonger dans le test de Dead Space (cliquez ici pour lire le test), publié il y a de ça 1 an déjà, afin de fêter l’officialisation du deuxième volet de ce magnifique survival horror.

L’info en plus : Je compte sur vous ! Bonne ou mauvaise idée de ma part ? Le but est de remettre en avant d’anciens articles et surtout de mettre en avant le travail fourni sur les modifications, éditions et réparations dans ces articles. N’hésitez pas si vous trouvez l’idée grotesque, si vous pensez que je pompe trop de concepts sur la chaine Nolife :p ou si vous avez eu les 100 plumes d’Assassin’s Creed 2 ou même acheté Cooking Mama 3 :D

[Animation] Un bleu parfait ?

Perfect Blue est un film d’animation de Satoshi Kon sorti en 97 au Japon puis en 99 en France. Contrairement à ce qui se fait d’habitude, ici on a affaire à un thriller très sombre (et ouais pas de héros, de robots, ou même de triangle amoureux).

Ce film raconte l’histoire de Mima Kirigoe, une jeune fille normale, pleine de vie et de rêves, mais qui est aussi chanteuse dans un girls-band qui connait un franc succès: les Cham. Ce sont ce qu’on appelle des « idoles » au Japon (plus connue que le commun des mortels mais pas encore autant qu’une vraie star).

C’est pourquoi elle décide (sous les conseils de son manager), malgré le succès grandissant du groupe, de quitter celui-ci afin de poursuivre sa carrière dans le cinéma. Voici d’ailleurs la chanson qu’elle chante à son public lors de son dernier concert (qui figure parmi mes chansons préférées, aujourd’hui encore…).


Perfect Blue – Omoide Ni Dakarete Imawa

Son manager finira par lui dégoter un petit rôle dans une série de seconde zone, où elle devra y tourner une scène de viol. Réaliste, Mima sait qu’elle doit faire des sacrifices pour percer dans le monde cruel du cinéma. C’est à ce moment là que le film commence réellement, traumatisée par le tournage, Mima commence à perdre pied. Sa carrière « avance », elle joue dans divers feuilletons, pose pour des magazines de charmes et fini par développer une double personnalité qui la hante : « Est-ce réellement ce que tu voulais ? ».

S’ajoute à cela les fans de la première heure qui ne reconnaissent plus leur idole, une jeune fille vive, qui respirait la joie de vivre. Enfin surtout l’un d’entre eux, un vrai maniaque/psychopathe qui la suit partout, inonde sa boite mail et qui souhaite retrouver l’ancienne (sa) Mima à tout prix.
Cependant son malheur ne s’arrête pas là, elle voit ses anciennes copines faire un tabac en continuant les « Cham » à deux, mais sa décente aux enfers ne s’arrête pas là. Une série de meurtre abominable commence à avoir lieu dans son entourage, collaborateurs, photographes etc…

10 ans que ce film est sorti et il n’a pas pris une ride, cela grâce à une réalisation impeccable. Le chara-design est très réussi, l’animation est remarquable, quand au dessin en lui même, il est de toute beauté. Satoshi Kon surfe ici sur sa vague préférée, perdre le spectateur (et l’héroïne en même temps ^^) aux frontières du réel.

La partie audio n’est pas en reste, les voix françaises sont de bonnes qualités (la VO est mieux, mais je n’en parle pas tellement ça me semble évident), et la bande son grandiose ! Avec des chansons entrainantes comme « Ai no tenshi » ou triste comme « Omoide ni dakarete ima wa » et les musiques d’ambiance aussi réussies qu’angoissantes.

En conclusion c’est un très bon film, à voir que l’on soit ou pas, amateur d’animation japonaise. Complètement à l’opposée d’un Ghibli (fraicheur, magie, rêve), ici on est plongé dans l’horreur, le doute, l’obscurité. Cependant même si se sont deux styles opposés ils ont un point en commun, celui d’être fédérateur de l’animation japonaise, c’est à dire qu’on peut ne pas être fan de mangas et adorer ces films en les considérant comme tel. Venez donc vous frotter aux désillusions de la jeune Mima et de son univers impitoyable (Dallas ?! J’ai cherché toute la nuit pour ce jeu de mot, ne me remerciez pas ^^).
Perfect Blue : C’est validé depuis 10 ans déjà !

L’info en plus : A déconseiller aux moins de 16 ans quand même (bon j’avais 14 ans à l’époque…). Pensez à le regarder au moins deux fois si ce n’est plus, si vous ne voulez pas passer à côté de l’histoire. Ah oui, j’oubliais, Perfect Blue est disponible en DVD édité par HK video, trouvable pour moins de 20€ chez Virgin/Fnac…

[Test] Dead Space ou le renouveau du survival horror…

dead_space_jaquette

L’ambassadeur du genre j’ai nommé Resident Evil (Bio Hazard pour les chipoteurs) a retourné sa veste au profit de l’action. Que nous reste t-il comme survival horror alors ? En attendant le prochain Silent hill (qui ne s’annonce pas terrible) ou le prochain Project Zero sur Wii (qui ne verra jamais le jour en Europe)…

Et bien cela va vous surprendre mais c’est un nouveau venu qui va vous (amateurs du genre) satisfaire, vous allez être aux anges, ou plutôt tomber en enfer peu importe. Bien sûr Dead Space est sorti il y a un petit moment déjà (sur Xbox360 et PS3) mais n’ayant eu le temps d’y jouer que récemment, je me permet de vous en parler un peu.

Vous y  incarnez Isaak Clark simple ingénieur à bord d’un petit vaisseau de secours en route vers l’énorme vaisseau USG Ishimura qui ne donne plus de signe de vie depuis un moment avec ses 1000 habitants. L’amour de votre vie vous à envoyé un message plutôt troublant et c’est dans l’espoir de la retrouver que vous y allez.

Nicole_dead_space

Première bonne nouvelle : pas d’installation, c’est pas que c’est gênant non plus mais ça fait plaisir des fois de pas en avoir. Graphiquement c’est nickel, c’est beau, détaillé, les textures sont de très bonnes qualité et les personnages/monstres sont bien modélisés. Évidemment c’est sombre donc forcément ça aide, mais ça contribue à rendre cette ambiance encore plus flippante à bord de ce gigantesque vaisseau fantôme.

La vue est empruntée à celle de Resident Evil 4 ou même Gears of war, donc on joue à la troisième personne caméra calé sur l’épaule, mais le rapport s’arrête là. L’écran de jeu est quand à lui épuré, pas d’indications à l’écran, la jauge de vie étant symbolisée sur la combinaison du héros, laissant donc place uniquement à votre héros ainsi que l’horreur du vaisseau.

Niveau gameplay on est pas trop perdu, les contrôles sont simples avec quelques subtilités néanmoins. Les armes ont toutes deux tirs alternatifs (à la manière d’un Unreal Tournament), et bizarrement il ne faut pas tirer sur la tête des ennemis comme se dirait tout gamer. Il faut les démembrer, jambes, bras etc…Dead_Space_HUD

Le menu est (c’est une mode) en temps réel, un joli hologramme apparait devant vous et donc pas de pause pour chercher dans votre inventaire ou consulter la carte, ça devient une chose incontournable pour rendre l’atmosphère encore plus oppressante. Le héros dispose aussi de quelques pouvoirs, comme la télékinésie pour résoudre certaines énigmes, la stase pour ralentir les objets/ennemis ou même un genre de ligne au sol indiquant le chemin à suivre (oui c’est le même principe que dans Prince of Persia).

Dead_Space_inventaire

Le scénario lui n’a rien d’exceptionnel, je dirais un mélange d’Alien, Doom le tout à la sauce survival horror. Vous trouverez cependant tout au long de l’aventure des vidéos (un peu comme dans Bioshock) permettant d’en savoir plus sur l’histoire.

Je crois que j’ai à peu près fait le tour de ce qui m’a marqué dans ce jeu, ça à été un grande surprise pour moi. Je le savais bon, voir très bon mais là après y avoir jouer on ne peut que le trouver excellent. EA nous livre ici une nouvelle licence, qui n’a rien à envier aux ténors du genre. Finalement j’ai beau chercher je ne lui trouve pas de défaut, certes on fait pas mal d’aller retour mais chaque passage est unique dans le sens où on ne sait jamais quand on va se faire attaquer -_-…

Dead_Space

A acheter les yeux fermés !!!

5a« Un must-have, une référence, un incontournable du survival-horror ! »


PS : J’ai fait exprès de pas trop parler du côté flippant plus en détail, car je suis un trouillard de nature. Mais avec ce jeu j’ai eu la même boule au ventre que lors des premiers Silent hill ou Resident Evil voir même Project Zero. Le maitre mot du survival n’est pas l’armement ou l’action mais l’ambiance et ça EA (Visceral Games) l’a bien compris avec ce jeu.

L’info en plus : Il y a du contenu téléchargeable payant sur le PSN ou le marketplace. Tenues (ya même une combinaison spéciale PS3), armes etc… Dead Space est en fait une trilogie. La première partie existe en comics (pas sorti en France), la seconde est un OAV (film d’animation) sorti en France en DVD et Blu-ray.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.