Tag Archives: Fail

[Test] Golden Axe : Beast Rider

A méditer : « Il y a des fois où le bikini ne suffit pas. »

Pfoua après un peu de repos, je ne savais pas réellement comment amorcer la semaine. Et là je regarde la pile de jeu dont j’avais pas encore fait le test, et boum mes yeux se fixent sur Golden Axe : Beast Rider. Faut dire que Golden Axe c’est quand même une grosse licence de chez SEGA, on se souvient tous (ou pas?) du beat’them all (jeu où on avance et on tape/tranche tout ce qui bouge) sanglant (bah où ya du sang qui coule) dans un univers heroic-fantasy (épées, haches, magie, vilains vraiment pas beaux) des plus sombres (euh là si vous comprenez pas, je peux plus faire grand chose).

Faut dire qu’à la base, un nouvel épisode d’une grosse licence pareil, suscite la tentation. C’est dire que du défouloir à l’ancienne, transposé en 3D sur console next-gen, il n’y en a pas à foison. Or le jeu est totalement passé inaperçu et ensemble on va voir pourquoi, et ce très rapidement !

Déjà graphiquement c’est vraiment dépassé. C’est moche, terne, les effets spéciaux (typiquement les magies) sont peu/pas impressionnants. Enfin voilà de ce niveau là c’est vraiment le minimum syndical qui a été fourni (voir moins). Je parle même pas de la démarche de notre chère héroïne qui fait tout sauf naturelle et le pire c’est que ce n’est même pas joli à voir. Le scénario n’a rien à lui envier, vous êtes la dernière de votre tribu et le grand Dragon censé protéger le monde s’est fait kidnapper…
A vous de restaurer la hache magique « Golden Axe » afin de terrasser le grand méchant : Sauron (ah non je m’égare, Death Hadder). Ce que je trouve pas logique puisque l’héroïne se bat à l’épée, mais bon je pense qu’il s’agit du souci du détail afin de « coller » avec les précédents épisodes sorti il y a des lustres de cela.

Le gameplay à l’avantage d’être simple, deux coups, le saut, l’esquive/la parade et la magie. Si seulement ils avaient pensé (les développeurs) à inclure un système de lock afin de pouvoir viser correctement les ennemis. Le jeu souffre aussi de pas mal de ralentissements, et aussi du syndrome je frappe dans des sacs de sables. C’est à dire qu’on ressent pas l’impact des coups donnés sur les ennemis ce qui est fort désagréable lorsque l’on joue à ce type de jeu qui sert principalement de défouloir.

J’ai quand même passé une petite heure cette après midi pour me rafraichir la mémoire, et bien je n’aurais pas du ! Je cherche encore les points positifs de ce jeu, si ce n’est avoir le popotin de l’héroïne fixé droit devant les yeux du joueurs pendant le temps où l’on supporte de jouer à ce jeu.

En conclusion, je vais faire court pour pas être trop dur. Ce n’est pas vraiment un déception car je savais qu’il serait mauvais en achetant ce jeu avec comme accroche « Sexy, Brutale, Bestiale ». Et c’est exactement ça, l’héroïne est sexy, le jeu est violent (interdit aux moins de 18 car attention on voit des femmes nues mortes et des membres un peu partout), et j’allais oublier, on peut monter sur des espèces de bébés dragons au design plus ou moins douteux (le côté bestial). Mais à côté de ça, le jeu est moche, sans intérêt et on reste sur une impression de « pas fini ».
Golden Axe Beast Rider sur PS3 et XBOX360 : C’est pas validé !


L’info en plus : Je l’ai payé une vingtaine d’euros et honnêtement ça ne les vaut pas… mieux vaut passer son chemin, sauf si on aime bien les jeux un peu naze, comme moi (oui j’en donne pas l’impression mais je suis quand même arrivé assez loin, de là à le finir, c’est une autre histoire), ou que l’on a un blog sur lequel il faut écrire de temps en temps des tests sur de mauvais jeux ^^

L’info en plus en plus : Tiens une idée, si vous voulez une vidéo sur un test, manifestez-vous. Enfin je crois que j’en ferais une pour le fun ^^, sinon je sais pas vous, mais j’ai l’impression d’avoir déjà écris un article sur ce jeu… et pourtant il n’y en a aucune traces… Dois-je commencer à m’inquiéter docteur ?

[Test] Eat Lead : the return of Matt Hazard…

eatlead_ps3

J’avoue qu’au départ je n’étais pas trop tenté par ce jeu, intrigué tout au plus au vue de l’histoire : un vieux héros de jeu vidéo (des années 80 tout en pixel) qui reprend du service pour la next gen. Et pour tout vous dire, je me suis longtemps pris la tête en cherchant qui était ce fameux Matt Hazard… (mode boulet) et quelle fût ma surprise lorsque l’on m’annonça qu’en fait il avait été crée de toute pièce juste pour les besoins de ce jeu.

Bon autant être franc avec vous, le jeu est complètement à la ramasse (en même temps c’est D3, mais ça n’excuse pas tout). Graphiquement ça passe tout juste certes, mais bon il y a pas mal de ralentissements, et même des plantages consoles parfois (on revient à l’époque d’Assassin’s Creed non patché). Le gameplay tente d’imiter celui de Gears of War (je rappelle que le jeu s’y prête vu qu’il s’agit d’un TPS, third person shooter ou jeu de tir à la troisième personne) mais on se retrouve avec une jouabilité type « balais dans le cul »; rigide à souhait et qui provoque la frustration chez le joueur plutôt qu’autre chose.

Mais bon malgré ça, je l’ai quand même terminé et j’ai pris un malin plaisir à y jouer. Et je vais vous expliquer pourquoi :


Eat Lead – Hazard vs JRPG Hero

En gros ici, Matt affronte un boss type RPG japonais, celui ci étant de la vieille époque il ne dispose pas encore de voix, son discours est alors en texte dans une fenêtre bleu (qui a dit Final Fantasy ?). Le dialogue est hilarant, Matt appuie sur le bouton pour faire défiler le texte en disant des trucs du genre « tu te rend pas compte de tout le temps que tu fait perdre au joueur »…. Le combat lui aussi est terrible, le boss contrairement aux autres agit au tour par tour… Pendant que vous le flinguez, il prend le temps de sélectionner ses attaques dans la fenêtre d’à côté, j’ai halluciné.

Eat_lead_girl

La force de Eat Lead, c’est de ne pas se prendre au sérieux, et aussi les multiples références au monde du jeux vidéo de ces dernières années ( Les zombies et les tentacules de Resident Evil, des bombes féminines sortant de Tomb Raider ou Soul Calibur, la séance de sniper comme dans Call of Duty, le premier niveau style Hitman, Mario, le Seigneur des Anneaux et j’en oublie….). Il y a même des ennemis en 2D qu’on croirait tout droit sorti de Wolfenstein 3D -_- Les dialogues sont crus (et assez bien doublé bizzarement), et le fait que Matt sache qu’il est un héros de jeu vidéo donne des conversations surréalistes comme dans Disgaea.

En conclusion, tout comme les films de série B que l’on peut apprécier (à petite dose), Eat Lead est un bon divertissement de seconde zone, il ne lui manquerait que la technique qui va bien pour en faire un bon petit jeu. Néanmoins si jamais l’envie vous en prenait, je vous le conseille uniquement d’occasion où sur internet via A£azon.uk (vu que la £ est faible en ce moment et que le jeu est entièrement en français) mais à 60€ jamais de la vie. Eat Lead : The return of Matt Hazard sur PS3 et XBOX360 : C’est validé à moitié.

L’info en plus : « Essayez de ne pas tomber sous le charme de la charmante geekette/hackeuse qui vous assiste dans vos aventures (voir plus bas), vous risquez d’être déçu. Elle le dit elle même : « Laisse tomber ça ne pourrait pas marcher entre nous ».

Kevin

[Test] En route pour la Chine

Quoi de mieux pour démarrer ce dossier qu’un voyage pour la Chine. J’ai donc l’immense honneur de vous présenter un des derniers gros hit sorti sur nintendo DS, j’ai nommé le génialissime : Pékin Express.

pekin_express.jpg

Note de l’auteur : Ce qui suit risque de heurter la sensibilité des plus fragiles, si vous avez le cœur fragile, êtes sous traitement médical, enceinte de plus de neuf mois ou ménagère adepte de l’émission, je vous conseille de lire ce qui suit les yeux fermés.

Deuxième note de l’auteur : Pardon.

Ah quelle joie, il y a quelques semaine de pouvoir mettre dans mon petit rayon préféré DS, aux côtés d’un Chrono Trigger en éternelle rupture de stock, Léa passion… , Dragon quest, Kawashima et Suikoden, ce merveilleux titre. Il reprend comme vous l’aurez deviné la trame de l’émission télé qui connait un succès fulgurant sur M6. D’ailleurs l’émission en elle même est d’une qualité irréprochable, les candidats sont intéressants, dotés d’un fair-play sans égal et bien entendu ouvert sur les cultures étrangères. Pour rappel il s’agit d’un jeu en équipe qui consiste à aller à Pekin avec 1€ par jour. Bizarrement il ne faut pas toujours aller à Pékin même si l’émission s’appelle Pékin Express, je pense qu’ils ont une logique qui dépasse l’entendement humain.

Parlons maintenant du jeu en lui même, je ne l’ai pas testé personnellement (je pense que je n’aurais pas survécu à cette épreuve) donc tout ce qui sera dit ici sera basé sur les informations que j’ai lu au dos de la boite (ce qui est déjà un effort en soi, non ?). Les passionnés que nous sommes auront l’immense plaisir de retrouver le présentateur officiel (quelle honte il porte le même prénom que moi, en même temps je le comprend c’est la crise, faut bien qu’il mange…) ainsi que la plupart des candidats des saisons passées (à confirmer, si quelqu’un veut se dévouer, de plus je les connais pas…).

Par contre là où je suis un peu déçu c’est qu’il n’y a pas la gestion des sous ou de notion de survie. Le jeu est en fait une succession de mini jeux emprunté ici et là, et franchement j’en reste d’ailleurs bouche bée devant tant de réalisme. Les mini jeux sont vraiment bien foutus, et collent bien à la culture chinoise. En effet il vous faudra ranger dans l’ordre des paniers de raviolis à la vapeur ou trouver le bon vase Ming, tout un programme.

En conclusion je pense que j’en ai encore trois en stock en magasin (^^) et qu’il serait une hérésie de ne pas acheter un titre tel que Pekin Express tant la qualité est au rendez-vous. A 40€ pour une durée de vie approximative d’une heure, je ne peux que m’incliner devant ce soft si représentatif de la qualité de ce qui se fait sur DS en général.
Pekin Express sur DS : c’est validé… ou pas…

L’info en plus : Final Fantasy XIII utilisera 100% de la Playstation 3 a déclaré Yoshinori Kitase (producteur)

[Checkpoint] Le calme avant la tempête.

Je me permet de ne poster qu’une fois ce weekend car en fait je vous prépare du lourd. Un dossier sur : ……. (ha si je vous le dévoile ce ne sera plus drôle, sachez simplement que c’est quelque chose que j’aime, j’adore, j’adule, je vénère etc…)

Côté nouveautés de la semaine :

Metalgearxbox.jpg

L’image qui a crée le buzz de la semaine sur internet. C’est ce que l’on pouvait voir sur le site officiel de Konami disant : The next Metal Gear is…
Les pro microsofts aidé par Jeuxvideo.com se sont empressé de lancer des rumeurs : Metal Gear Trilogy, Metal Gear Solid 4 porté sur Xbox 360. Avec comme argument à l’appui la couleur verte du logo et le bouton power (se trouvant également sur 99% des appareils électriques).
Finalement Metal Gear Solid 4 verra le jour sur Iphone/Itouch tout simplement, rien de bien transcendant. Mais ce fût drôle de voir les réaction microsoftiennes, MGS4 est devenu l’espace d’une semaine un jeu incontournable, formidable pour les pro-M$. Depuis l’annonce MGS4 est redevenue une bouze, un film interactif… Le coeur des hommes hein, c’est à n’y rien comprendre.

J’en parlais aussi dans un simple commentaire, White Knight Chronicles, s’est prit un 29/40 par Famitsu un magazine japonais de renommé international. Apparemment cela est due au mode Online, la partie solo elle ayant convaincue les critiques.

Pour ceux qui attendaient Super Street Fighter HD remix en Europe, celui-ci se retrouve repoussé à l’année prochaine, ça fait peur dit comme ça mais ce sera sans doute pour Janvier en fait, soit moins d’un mois d’attente.

Derniere news concernant Littlebig Planet cette fois, un pack spécial Metal Gear devrait faire son apparition d’ici le 23 Décembre pour nous petits européens. Des costumes (Snake, Meryl, Mantis, Raiden) et un pack de création de niveau (objets, stickers, musique), ainsi que le Paintator ou un truc du genre. Un pistolet qui permettra de foutre de la peinture sur les autres joueurs et tuer les ennemis accessoirement.

L’info en plus : J’étais pas trop au courant, mais faut croire que l’Iphone est plus puissante que la PSP. Et au vu des images du Metal Gear Solid 4 sur Iphone j’en suis presque convaincu. Et pour finir je dirais : longue vie aux pros M$, vous me faites trop rire!

[News] Home sweet home…

Bon je garde les gros articles pour quand je ne serais plus malade, j’espère que vous me pardonnerez ces petits articles T_T. (Tsss je vais finir par raconter ma vie ici >_<)

Bref la grosse info, concerne la beta publique du HOME tant attendu, cette interface similaire à un Second Life sur PS3 permettant de se retrouver entre joueur dans un univers virtuel. Celle ci arriverait pas plus tard que… demain ! Et oui de quoi passer de bonnes fêtes de fin d’année.
Évidemment ce ne sera pas la version finale, mais ça nous permettra de tester ce concept au si grand potentiel qu’on attendait plus.

Autre news, moins importante mais quand même abusé. Je viens de voir le trailer du film live (avec de vrai acteurs) de Dragon Ball. Et je dois dire que…. Ya pas de mots assez fort pour exprimer ça… Je vous laisse juge, à demain en espérant que j’aille mieux (oui je sais tout le monde s’en fou ^^)

Edit : apparemment Youtube est en maintenance, je vérifierai pour la vidéo demain.


Dragonball Evolution Trailer

L’info en plus : … je suis sous le choc… on aura droit à quoi pour le prochain navet ? Naruto ? Bleach ?

Une découverte non fini ? Infinite Undiscovery.

jaquette_IU

Depuis un moment déjà la Xbox 360 peut se vanter d’avoir les faveurs des développeurs japonais concernant les RPGs nippon (on ne parle pas ici de Oblivion/Fallout-like). D’ailleurs le géant américain a réussi à rallier à sa cause, de part son budget et son parc de console, la prestigieuse firme Square-Enix.
Alors que vaut cette nouvelle franchise tout droit sorti des équipes de Valkyrie Profile et Star Ocean, c’est ce que nous allons voir dans ces quelques paragraphes.

Commençons par le début, on met le DVD et oh surprise, une magnifique cinématique nous explose à la figure, c’est beau, c’est lisse, on sait pas pourquoi ça se bat mais on s’en fout. Mais bon on se dit c’est du S-E alors c’est normal une scène d’intro qui en jette.

Je suis Faith et vous êtes moi… ah non je me goure, on est simplement un jeune homme nommé Capell musicien vagabond à ses heures perdu. La particularité de celui-ci c’est qu’il ressemble trait pour trait au leader des rebelles souhaitant sauver le monde (rien que ça). Ainsi il se retrouve embarqué dans la quête principale : Détacher les chaines qui relient le monde à la lune. Je sais pas vous mais moi à ce moment là j’étais déjà un peu refroidi, mais bon fan de RPG j’ai déjà vu pire donc je poursuis.

Et là enfin un peu de joie, les combats, il ne s’agit donc pas d’un tour par tour, mais bien en temps réel. Un bouton pour slasher, un pour les technique etc… Ça ressemble un peu aux combos que l’on retrouve dans les Dynasty Warriors, on frappe plusieurs fois et on fini par le coup puissant pour sortir une technique. Contrairement au tour par tour (j’adore ce genre aussi hein) ça réveille, c’est dynamique, le pied quoi. Et si seulement ça pouvait être vrai. Le jeu vous propose une multitude de personnages qui vous accompagneront dans l’aventure et ceux-ci seront… non jouable…

Oui tout à fait ils vous suivront, lanceront des sorts et utiliseront des potions de leur propre chef. Bien entendu vous pourrez leur ordonner d’effectuer certaines actions spéciales, Aya peut tirer des flèches sur les barils pour les faire exploser ou Rico lui pourra dompter des monstres. C’est quand même un peu un système d’assisté, ils vous balancent des potions sous peine de penser à en racheter une tonne à chaque halte. A noter que par exemple il faudra 5 secondes à Aya pour se positionner devant vous avant de pouvoir viser et tirer, sachant que si elle se fait toucher on recommence le processus. Toujours concernant les combats, je n’ai pu le tester que sur ma console mais j’ai eu pas mal de baisse de framerate lorsqu’il y avait pas mal d’effet à l’écran.

Aya Infinite

Concernant la réalisation, elle est vraiment inégale. Certains décors sont magnifiques, et les personnages sont bien modélisés. Les vêtements bougent au gré du vent et dans l’ensemble c’est beau. Pourtant les animations faciales, certaines textures font PS2, on se retrouve parfois dans des lieux presque vide. Et la cerise sur le gâteau, certaines cinématiques sont parlées et d’autres non tel un film de Charlie Chaplin. Les lèvres sont en mouvement mais seul le texte s’affiche. Déjà à l’époque de la PS2 je trouvais ça limite mais là j’ai cru que mon jeu ou ma console déconnait, mais non c’est jusque que certaines scènes importantes en temps réel sont muettes.
Je reviens un peu sur le fait de comment aimer ce jeu, car malgré le fait qu’il me soit passé à côté si vous aimez le genre faux MMORPG (ces rpg multi-joueurs en ligne, où le but est de tuer du monstre à répétition pour avoir l’objet ultra rare) ce jeu est fait pour vous. Car oui il vous faudra farmer (tuer des monstres bêtement en chaine) pour pouvoir crafter (fabriquer) de bonnes armes ou simplement la délicieuse tarte de mamie qui rend beaucoup de HP. Et oui car s’il vous faut une aile de chauve-souris pour fabriquer votre nouvelle épée, il faut savoir qu’en tuant une chauve-souris on attrape que son oeil, ou ses poils, et que seulement après une vingtaine (avec de la chance) on arrive à choper une aile… magique me direz-vous.

Je pense que j’ai fait un peu le tour de la question, vous vous en seriez douté je n’ai pas du tout aimé voir accroché. Je ne l’ai pas poussé jusque la fin (honte à moi diront les protecteurs de ce jeu) mais un rpg qui me captive pas après 10/15 heures de jeu, ça passe à la trappe. De plus le jeu essaye parfois de faire un peu rire avec des situations propices aux quiproquos ou calembours de mauvais gout, prenez un carambar à la place il aura plus de chance de réussir. Au final avec de bonnes idées de départ, le système de combat, les connexions avec les persos secondaires IU aurait pu réussir si il avait été un peu plus fini et si je devais résumer en un mot ce serait : déçu.

Infinite Undiscovery Art

Donc : A jeter (si vous l’avez acheté comme moi), A ne pas acheter (si vous comptiez le faire).

L’info en plus : Ce que j’ai bien aimé c’est que Capell peut jouer de la flûte ce qui provoque divers bonus, voir dévoile des passages secrets. Mais j’aimerais que ceux qui me lisent, me disent ce qu’ils ont aimé dans IU car perso même en cherchant je trouve pas.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.