[Concert] Nobuo Uematsu à la Cigale de Paris


Dans la catégorie : Compte rendu and OST/Musique

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Un rêve éveillé.

Fin de semaine dernière j’ai pu réaliser un de mes rêves de gamer : assister à un concert de l’un des monuments du jeu vidéo japonais, Nobuo Uematsu. Grâce à la Fée Sauvage, nous avons eu l’immense honneur d’accueillir à Paris, un des pères fondateurs de la série des Final Fantasy (avec son créateur Hironobu Sakaguchi). M. Uematsu a alors donné trois concerts à Paris (et un à Bruxelles), l’occasion pour nous et pour les fans de découvrir son œuvre au delà de la licence Final Fantasy.

En ce qui nous concerne, nous avions pris nos places pour le concert du Samedi à la Cigale et même si nous avions fait le déplacement pour y être 1h30 avant le concert, une file d’attente assez longue était déjà en place. L’organisation était au top et à l’heure indiqué nous avons pu rentrer sans encombre et impossible de ne pas passer par la case « shopping », quelques goodies collector étaient vendus à l’entrée en quantité vraiment limitée.

La salle était complètement remplie, le public a répondu présent au rendez-vous donné par Nobuo Uematsu.


Final Fantasy.

20H : le silence se fait sentir dans la salle, la pression monte. Un trio de joyeux lurons fait apparition sur scène, il s’agit de Nobuo Uematsu ainsi que deux musiciens (qui composent aussi pour le jeu vidéo). Malgré ses mélodies parfois très mélancoliques, l’homme respire la joie de vivre et n’hésite pas à prendre le temps de partager ses bonbons avec ses musiciens avant de démarrer le concert (ce qui a beaucoup amusé le public).

Le concert démarre et les premières notes suffisent pour que mon corps frissonne de partout. Nobuo sait comment accueillir ses fans et démarre le concert avec le Thème de Terra (Final Fantasy VI). L’un des épisodes préférés de la saga regorge de morceaux inoubliable, mais le thème de Terra reste l’un des plus connus et même parmi ceux qui n’ont jamais touché au jeu, je pense que nombreux ont déjà entendu cette mélodie quelque part.

Quelques minutes avant leur entrée en scène.

Un rêve devenu réalité

Lost Odyssey.

Mais attention car si certains fanboy de la saga ont pu être déçu, il ne s’agissait pas d’un concert dédié à Final Fantasy mais au contraire le thème était ici l’œuvre de Nobuo Uematsu de manière plus « globale ». Rassurez-vous, étant donné qu’il a énormément composé pour le jeu vidéo, nous avons eu droit à des musiques issus d’autres titres de qualité comme Blue Dragon ainsi que le thème principal de Lost Odyssey (c’est Elhyel qui a dû être contente !).

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de venir, je vous propose un petit aperçu en vidéo du spectacle inoubliable auquel nous avons eu droit. Les règles étant vraiment strictes (et ça se respecte puisqu’il s’agissait de ne pas gêner les spectateurs ainsi que les musiciens) je n’ai pu filmer qu’une quinzaine de minutes. Quelques minutes, qui sont largement suffisantes pour que vous puissiez sentir un peu la beauté de ce que vous avez raté.

Aperçu du concert donné par Nobuo Uematsu à la Cigale le 17 novembre 2012 à Paris

Tous les deux ou trois morceaux, Nobuo Uematsu faisait appel à son traducteur (qui avait l’air d’avoir un peu de mal) pour nous annoncer les morceaux joués et interagir un peu avec son public. J’ai adoré son « Qui est venu de très très loin ce soir ? Ah Londres ? Et bien je pense que c’est moi qui vient de plus loin ce soir ! »

The Man with the Machine Gun

Même si j’ai adoré ses autres morceaux issus de son groupe ou d’autres projets bien plus obscurs : une musique composée pour une technique de massage traditionnelle qui dure des heures, concentrée en quelques minutes, et bien moi en tant que fanboy bête et méchant j’ai surtout tiqué sur les thèmes issus de jeu vidéo (je sais j’ai honte). Et vous n’imaginez pas mon excitation quand jai commencé à entendre les premières notes de The Man with the Machine Gun.

Tout commence à se mélanger dans ma tête et de nombreux mot clés me sortent instantanément et me rappelle de très bon souvenirs : Laguna, SeeD, Balamb Garden, l’orphelinat d’Edea etc etc… j’étais aux anges. Une composition plutôt rythmée qui donne la pêche et si ma mémoire ne me joue pas des tours, on l’entend dans Final Fantasy VIII lors des combats lorsque l’on incarne l’équipe menée par Laguna (pendant les flashbacks).

Nobuo Uematsu en a aussi profité pour nous présenter les deux personnes qui l’accompagnaient. Mais hélas sous le coup de l’émotion je n’ai pas retenu leur noms… pardon, pardon, pardon ! 

To Zanarkand.

Même si le thème d’Aerith était un incontournable et Dieu sait que j’ai aimé (Final Fantasy VII, mon préféré donc imaginez ma joie de l’entendre en live), c’est le final qui a prit tout son sens quand la petite troupe a lancé les premières notes de To Zanarkand, musique inoubliable tirée de Final Fantasy X. Je ne vais pas rentrer dans les détails car ce qu’on ressent pendant des moments comme ça est indescriptible. C’était tout simplement un moment de pur bonheur à partager avec toutes les personnes présentes dans la salle qui devaient être tout aussi fan que moi pour avoir fait le déplacement.

J’ai adoré ce concert et même si je n’ai pas réussi à rencontrer Nobuo Uematsu (malheureusement il s’est éclipsé très vite après la fin du concert), cette soirée restera gravé dans ma mémoire pour les années à venir. Ceux qui n’ont pas eu la chance de venir, sachez que Nobuo Uematsu reviendra le 12 et 13 Janvier 2013 en tant qu’invité d’honneur pour ce qui s’annonce être le concert de l’année pour les fans de FF : Distant Worlds Music from Final Fantasy. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il reste des places !

La standing ovation, je pense que le public est unanime quand au succès rencontré par le concert !

L’info en plus : Pour ceux qui se sont plaints qu’il n’y avait pas assez de musiques de jeux vidéo, je pense que d’après mon compte-rendu il y en avait déjà pas mal non ? Quoi qu’il en soit, qu’avez-vous aimé ? Qu’avez-vous moins aimé ? J’ai hâte d’entendre vos avis !




Vous en voulez encore ?


2 commentaires sur “[Concert] Nobuo Uematsu à la Cigale de Paris”

  1. elhyel 21 novembre 2012 at 17:48 #

    « grâce à la fée sauvage » …ahem…et aussi à elhyel qui a acheté les places le jour où elles ont été mises en vente namého XD

    bon ben…au début j’ai pleuré, au milieu j’ai pleuré et vers la fin ben…j’ai pleuré…le concert était magnifique et omg lost odyssey T_T

  2. Teuvz 2 décembre 2012 at 13:22 #

    Très bon résumé du concert, j’étais là le même soir et rien que de regarder la vidéo me donne des frissons! (pour info j’étais au deuxième rang, on me voit sur la première photo ^^)


Laisser un commentaire