[JE 2013] Killer is Dead : Entretien avec Xavier Lipomi


Dans la catégorie : News

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Salut tout le monde, après un premier compte rendu sur Japan Expo 2013 et une interview de l’équipe Tecmo Koei, je vous propose aujourd’hui de découvrir l’interview que j’ai faite avec Xavier Lipomi. Chef de produit chez Koch Media il s’occupe essentiellement du catalogue japonais de l’éditeur et par conséquent de Killer is Dead.

J’ai profité de cette opportunité pour lui poser quelques questions sur le jeu, ses inspirations, son orientation et bien entendu les femmes de Killer is Dead. Pour ceux qui ne connaissent pas le titre, il s’agit du dernier bébé développé par la team de Suda 51 (Grasshopper Manufacture) en compagnie du très talentueux Akira Yamaoka.

KILLER_IS_DEAD_01

Un katana, du sang et la lune : symbolique des films de samouraïs que j’affectionne tant.

Moi : « Salut Xavier, j’ai l’impression que Japan Expo se passe bien pour vous, le stand ne désempli pas. Pour commencer peux-tu nous présenter Killer is Dead en quelques mots. »

Xavier : « En effet les fans ont répondu massivement présent, une occasion inédite pour les français de tester le jeu en avant-première. Alors pour faire simple Killer is Dead est un jeu d’action où on incarne Mondo Zappa, un assassin qui exécute des contrats pour la Bryan Execution Firm. »

Killer is Dead Japan Expo

Le stand a été bondé du début du festival jusqu’à la fin (crédit photo : page Facebook Killer is Dead)

Moi : « Quand on voit l’univers futuriste de Killer is Dead (voyage dans l’espace, robotique) et votre phrase d’accroche « Love & Kill », j’ai l’impression que contrairement à leur dernier jeu (Lollipop Chainsaw), Suda 51 et son équipe visent un public plus adulte. La thématique abordée est d’ailleurs bien plus sombre que dans ses habitudes, qu’est-ce qui a causé ce changement ? »

Xavier : « En effet si l’on compare avec Lollipop Chainsaw où son héroïne est une cheerleader (Juliet), son univers zombie/colorée/décalé, on est en droit de penser que Killer is Dead vise un public un peu plus âgé. Mais je dois quand même ajouter le jeu a été pensé pour un large public et je pense que les thématiques évoquées peuvent séduire un grand nombre de personnes. Le jeu oscillera entre la partie action où Mondo doit parcourir le monde à la recherche des pires criminels et la partie séduction où Mondo pourra se constituer un harem afin d’améliorer ses compétences. »

Killer is Dead fight

Les amateurs d’actions vont en avoir pour leur argent !

Killer is Dead Mondo girl cadeau

Entre les contrats, il faudra jouer de ses charmes (et de son porte monnaie) pour faire craquer les demoiselles et améliorer ses capacités…

Moi : « Un harem ?! Ça c’est de l’info intéressante ! Plus sérieusement on assiste aussi a un changement graphique. On sait que le cel-shading est une technique maitrisée par le studio mais là je trouve qu’on est encore un cran au dessus au niveau des effets. »

Xavier : « Cela peut surprendre mais c’est un choix qui a été fait. Nous voulions que le public occidental s’identifie plus facilement dans l’univers du jeu. Cela passe tout d’abord par un héros plus passe partout et aussi par ce degré de cel-shading qui offre un effet tirant davantage vers le comics que le manga. »

Killer is Dead Madworld

Un style graphique qui n’est pas sans rappeler un certain Madworld à quelques reprises.

Mondo Zappa

Mondo Zappa, le héros passe partout ?

Moi : « Suda 51 est surtout connu du grand public avec sa série des No More Heroes. Avec un assassin équipé d’une épée lumineuse, vous n’avez pas peur que les gens se disent que c’est du réchauffé ? »

Xavier : « Il est normal que les joueurs trouvent des similitudes avec les œuvres précédentes de Suda 51, mais il s’agit bel et bien d’un jeu à part. D’ailleurs pour les plus pointilleux et passionnés d’entre-vous il faut savoir que Killer is Dead est considéré comme une suite spirituelle de Killer 7 ! Quant au gameplay, celui-ci est bien plus nerveux et dynamique, le joueur devra maitriser l’esquive et la contre-attaque pour espérer défaire le boss de fin de niveau. »

Killer is Dead contre esquive

Impossible de s’en sortir dans le jeu si on ne dispose pas de la dextérité nécessaire pour maitriser l’esquive !

Moi : « Un vrai beat them all en somme ! On tous pu lire sur internet que Suda 51 s’était beaucoup inspiré de James Bond pour créer ce jeu, y a t-il d’autres références ou sources d’inspiration que nous allons pouvoir découvrir dans le jeu ? »

Xavier : « Les inspirations de Suda sont diverses et variées mais ce que je peux vous confier c’est que l’idée du jeu lui est venu alors qu’il regardait une série de samurai où des personnes normales le jour, deviennent des assassins la nuit. Je ne peux pas trop en dévoiler mais il y a aussi un niveau entier dédié à l’univers d’Alice aux pays de merveilles. »

Killer is Dead Alice

Qu’est ce que nous réserve la mystérieuse Alice ?

Moi : « Sur une note un peu moins ludique, tu as pu le constater ces derniers temps l’image de la femme est sujet à controverse. Killer is dead est rempli de demoiselles plus sexy les unes que les autres, du coup le jeu pourra être potentiellement la cible de cette croisade. Quelle est ta position à ce sujet ? »

Xavier : « C’est un choix totalement assumé. Faire des héroïnes et personnages sexy sans jamais tomber dans le vulgaire. D’autant plus qu’elles ne sont pas là que pour faire potiche, elles apportent un plus au scénario avec leur caractère bien marqué. Vivienne par exemple va aider Mondo dans sa quête pour retrouver ses souvenirs (l’histoire de son bras mécanique). »

Killer is Dead Breast

Grâce à ses lunettes Gigolo, Mondo peut voir à travers les vêtements.

Killer is Dead Jessica Nigri 2

Ceux qui s’intéressent un peu à l’univers cosplay auront reconnu Jessica Nigri. Elle avait été la Juliet Starling officielle et aujourd’hui elle incarne la Vivienne Squall officielle du jeu.

Moi : « En tout cas c’est pas moi que ça va déranger (~est resté sur l’histoire du Harem~). Pour terminer on a appris très récemment la sortie d’une Fan édition pour Killer is Dead. On est rarement gâté en France côté collector et on a jamais eu l’occasion d’en avoir pour les jeux de Suda 51. Était-ce une volonté des japonais ou une décision plus locale ? »

Xavier : « On sait qu’il y a toujours de la demande pour les collector (ndlr : surtout sur les marchés de niche), le jeu ayant du potentiel, il nous semblait pertinent de proposer une édition limitée pour les premiers acheteurs. »

Killer is Dead Fan Edition

La fan édition est toujours en préco sur Amazon.

Je remercie encore une fois Xavier Lipomi et toute la team Koch Media / Deep Silver pour m’avoir accordé de leur temps pendant le festival (et aussi à Elhyel pour la prise de notes efficace). Au final, ce qu’il faut retenir :  Killer is Dead est un jeu hyper dynamique, bien saignant de partout, avec des créatures de rêves à séduire et un style graphique bien particulier. J’espère que ça vous a donné envie de jeter un coup d’œil au jeu, en ce qui me concerne c’est que du bon et il me tarde d’y jouer !!!

L’info en plus : Pour ceux qui connaissent un peu les groupes de musique japonais, Deep Silver a annoncé récemment que le groupe JESSE and THE BONEZ participera à la bande son du jeu. Personnellement je ne connais pas du tout alors faites comme moi direction le site officiel : http://thebonez.com/ pour en savoir plus !

 

 

 




Vous en voulez encore ?

  • 8 juillet 2013 [JE 2013] Interview de l’équipe Tecmo Koei Ca y est Japan Expo c'est terminé, nous avons passé 4 jours de folies à Villepinte dans une chaleur effroyable. Comme vous le savez, je suis un grand fan des licences de Tecmo Koei, […]
  • 31 mars 2010 [Compte rendu] Le Salon du livre 2010 (partie 1) Salut à tous, vous le saviez (ou pas), depuis le week-end dernier jusqu'à ce soir 22H, se tient le 30ème salon du livre à la Porte de Versailles à Paris. Je ne lis pas beaucoup (hors […]
  • 22 juillet 2013 [JE 2013] Saints Row IV : Interview avec Paul Latrasse Qui n'a jamais rêvé d'être président ? Sur le stand de Saints Row IV c'était possible, tous les jours pendant Japan Expo 2013. Aujourd'hui on se met en mode WTF avec l'interview de Paul […]

1 commentaire sur “[JE 2013] Killer is Dead : Entretien avec Xavier Lipomi”

  1. NeoDandy 18 juillet 2013 at 10:08 #

    Ce qui me fait un peu rire : le héros voit à travers les vêtements, mais les sous-vêtements doivent être faits d’une matière si épaisse que le personnage ne voit rien … :D

    J’ai adoré les autres productions Suda51, il y a donc de fortes chances que je me bouge pour essayer d’y jouer. Par contre je n’accroche pas au côté sexy/aguicheur du jeu et j’ai peur qu’il s’agisse d’un système qui vise à attirer ce fameux « grand public ».


Laisser un commentaire