[Compte rendu] Soirée Assassin’s Creed Revelations


Dans la catégorie : Compte rendu and News

Étiquettes : , , , , , , , ,

Ubisoft nous avait convié la semaine dernière au 8 de Valois en plein cœur de Paris pour célébrer la sortie imminente et attendue d’Assassin’s Creed Revelations. Je ne vous cache pas que cette série est pour moi l’une de plus marquantes apparues avec la nouvelle génération de consoles. Assassin’s Creed mêle habilement fiction et réalité chose que j’adore par dessus tout (un peu comme Metal Gear mais là c’est une autre histoire).

L’éditeur avait mis les petits plats dans les grands, réservant une sale moderne dans un quartier historique (ambiance loft qui contraste avec les oeuvres exposées au Musée du Louvre) rappelant par la même occasion l’histoire du jeu où Desmond (qu’on suppose dans le présent ou un futur proche) utilise l’Animus pour revivre les vies de ses ancêtres au travers des différents épisodes de la série (Altaïr, Ezio).

Les stars de la soirée, Altaïr et Ezio !

A peine entré et en bon gros fan, mes yeux ont été happé par la sublime exposition dédiée à Assassin’s Creed. On y retrouvait des produits dérivés en tout genre (t-shirt, figurines, pin’s, casquette) ainsi que ce qu’Ubisoft appelle le transmédia : la déclinaison de l’univers en de nombreux supports comme la bande dessiné, les différents court-métrage (Lineage, Ascendance etc…) ainsi que les romans.

On pouvait découvrir juste en face une frise chronologique retraçant l’histoire au fil des années, des héros que l’on a pu découvrir au travers des différents jeux ainsi que ceux qui sont un peu moins connus issus de l’univers transmédia (j’ignorais qu’il y avait un assassin russe, pas vous ?). Le monde d’Assassin’s Creed étant si vaste, il y a vraiment matière à exploiter les bases posées par le jeu et souvenez-vous : « Rien n’est vrai, tout est permis ».

Les 3 tomes de la BD et quelques petits produits dérivés : boite métal, artbook et encyclopédie.

Assassin’s Creed The Fall, en 3 parties, qui se passe en Russie à l’époque du Tsar Alexandre III.

Nous avons eu l’immense plaisir de compter sur la présence de Djillali Defali, le dessinateur de la BD. L’ensemble de l’équipe a donc profité de la soirée pour nous présenter en avant-première Assassin’s Creed : Accipiter, troisième tome de la bande dessinée. S’en est suivi une petite séance de dédicace bien sympathique même si nous n’avons pas eu la chance d’obtenir un dessin de la part du monsieur.

Dans des pièces à part, on pouvait assister à des présentations solo et multi d’AC Revelations. Alexandre Breault (Lead Game Designer) en a profiter pour nous dévoiler les nouveautés qui font la force des dernières aventures d’Ezio. Une mise en avant de l’histoire (qui se termine en cliffhanger dans Brotherhood), du gameplay qui a subi quelques modifications grâce à l’apparition d’une nouvelle arme : le Hook Blade.

Monsieur Defali en pleine dédicace du livre !

C’est toujours un plaisir d’accueillir nos amis québecois :p

Le Hook Blade se traduit visuellement par un crochet au bout de votre lame secrète, il s’agit d’une amélioration notable apportée par les Assassins de Constantinople (Istanbul aujourd’hui). Comme nous l’a très bien expliqué Alexandre, le Hook Blade permet de faire le lien direct entre les deux phases de jeu les plus importantes qu’on retrouve dans Assassin’s Creed, à savoir l’exploration et le combat.

Ezio pourra donc se servir de ce crochet pour toute la partie exploration, ce qui signifie qu’il pourra grimper plus haut et plus vite ! Notre Maitre Assassin pourra maintenant se laisser glisser le long de câbles pour aller d’un bâtiment à un autre beaucoup plus rapidement (oui un peu comme dans Uncharted). Mais ce n’est pas tout, en glissant sur la rampe vous aurez la possibilité d’atterrir et assassiner un ou plusieurs ennemis afin de créer une attaque surprise.

L’ancien modèle de lame secrète (vous savez quoi me prendre pour Noël).

Une nouvelle manière d’engager le combat et surtout de se déplacer rapidement.

Pendant les phases de combats le Hook Blade vous permettra d’esquiver et étourdir vos ennemis par des mouvements rapides (et hop on passe par dessus l’adversaire grâce au crochet). Pour ceux qui sont proches de leur sous, vous aurez la possibilité de détrousser vos adversaire en plein combat (on peut aussi tuer son adversaire et lui faire les poches ensuite à l’ancienne hein) ! Et bien sûr Ezio disposera d’un nouveau panel de coups et de « finish » bien plus impressionnants que dans les épisodes précédents (qu’il s’agisse d’un combo ou d’un contre mortel).

La soirée s’est achevé sur un grand tournoi multijoueur, l’équipe d’Annecy était d’ailleurs présente pour nous en faire la promotion. J’ai été éliminé dès le premier tour mais ça m’a laissé le temps de voir que le multi a pas mal évolué. Concernant le gameplay d’abord, il est bien plus immersif et basé sur la capacité du joueur à observer tout ce qui l’entoure afin de trouver sa cible (il n’y a plus l’indicateur qui donnait la direction dans laquelle se trouvait la cible).

Le multijoueur a connu un franc succès. Nouveau gameplay, nouveaux personnages, nouvelles maps, Ubisoft Annecy ne s’est pas foutu de nous !

Les équipes d’Ubisoft ont eu la bonne idée d’inviter des cosplayers ! Pour ceux qui l’ignorent, ce sont des fans de la licence qui se sont fait leur propre costumes d’Assassins : moi je dis chapeau !

Évidemment les chats fous étaient de la partie avec les casques TRITTON.

En conclusion ce fût une très bonne soirée pour un jeu qui en vaut le détour (c’est quand même le chapitre final des aventures d’Ezio Auditore Da Firenze !). L’organisation était au top et l’équilibre parfait entre les différentes activités proposées, les présentations du jeu en mode solo et multijoueurs, les bornes en libre service pour s’essayer au jeu (il y avait aussi le jeu sur écran 3D ainsi que sur tablette tactiles) ainsi que la présence des nombreux invités, sans oublier le superbe lieu choisi ! Ne reste donc plus qu’à foncer acheter le jeu pour ceux qui ne l’ont pas encore, déballage de l’édition Animus à venir (dès que je trouve une table :p).

L’info en plus : Je vous laisse retrouver l’intégralité des photos que j’ai pu prendre lors de cette soirée sur la page Facebook d’Uriel no Sekai. A très vite même si pour le moment je suis ultra pris par mon travail et l’appartement.





Vous en voulez encore ?


3 commentaires sur “[Compte rendu] Soirée Assassin’s Creed Revelations”

  1. Mima 14 novembre 2011 at 17:08 #

    OMFG il me faut cette skin pour casque Tritton <3

  2. cloud80 14 novembre 2011 at 17:48 #

    Merci pour cet article :)
    Par contre je commence seulement la BD avec le tome 1 (45pages pour 13€, ca ne choque que moi? :/) vu que je l’ai trouvé a 5€ et c’est de bonne qualité, ca compléte le jeux (et non le raconte).
    Perso j’étais au courant du comics aux USA, avec l’assassin russe, je crois du XIXème siècle mais ca doit pas être un ancêtre de Desmond..

    T’as pas eu de news pour une sortie en france? :'(

  3. Tidibiko 14 novembre 2011 at 20:37 #

    Bonsoir :)

    Chouette compte-rendu, tu me fais encore plus regretté de n’avoir pu me rendre à cette soirée. :p

    @ Cloud80: Il est bel et bien prévu une version française du comic « Assassin’s Creed The Fall » :

    http://store.ubiworkshop.com/assassins-creed-the-fall-francais/

    En tant que fan absolu, et collectionneur d’objet de la franchise, c’est déjà précommandé pour ma part. ;)


Laisser un commentaire