[Hommage] Sayonara Satoshi Kon


Dans la catégorie : Manga/Anime and News

Étiquettes : , , , , , , ,

Il y a quelques jours, le 23 Août pour être exacte, un grand nom de l’animation nous à quitté. Satoshi Kon est décédé d’un cancer, il avait 46 ans. Je ne suis pas là pour vous rappeler les faits, mais j’avais envie qu’on en parle ici ensemble car c’était quelqu’un d’important pour moi (et j’imagine qu’il l’était pour certains d’entre vous).

Si vous ne connaissiez pas l’homme, vous connaitrez sans doutes certains films d’animation qu’il a réalisé : Perfect Blue (dont je vous avais déjà parlé il y a un an et demi) mais aussi Tokyo Godfather, Millenium Actress ou Paprika. Et même dans le cas contraire, c’est l’occasion de le découvrir et je peux vous garantir que vous ne le regretterez pas.

3 days ago, Satoshi Kon passed away, leaving a big hole in the world of japanese animation. I know that the news spread accross the web but I wanted to talk a bit about him with you, cause he was important for me. He was known for his work on Perfect Blue and many others like Paprika.

Le magnifique poster exposé sur la page d’accueil du site officiel.

C’est un billet d’humeur alors ne vous attendez pas à grand chose, une manière pour moi d’extérioriser un peu ce sentiment de tristesse. Il avait commencé sa carrière en 1985 en tant qu’assistant sur Akira, et de fil en aiguille il s’est retrouvé à travailler avec Mamoru Oshii sur Patlabor 2 en 1992. Fin de sa période manga papier, il se consacrera désormais à l’animation.

Il retrouve Katsuhiro Otomo en 1995 sur son nouveau projet Memories, et c’est sur ce film qu’il puisera son inspiration (la notion de réalité altérée) pour ses futures œuvres. Il réalise son premier film en 1997 : Perfect Blue (là je vous renvoie vers l’article). C’est, je ne vous le cache pas un franc succès et un énorme souvenir pour moi.

I won’t translate his bio, but you just have to know that Perfect Blue was a great memory for me. It was his first movie, and I think it was my first time watching an anime meant for adult audience, with a very complicated story. People (like parents) couldn’t say anymore that animation was only for children.

Le premier film d’animation qu’on peut qualifier de thriller, que j’ai vu. Un chef-d’œuvre pour moi !

L’autoroute du succès lui ouvre alors ses portes, en 2002 avec Millenium Princess puis en 2003 avec Tokyo Godfathers (des sans-abris qui trouvent un bébé dans les poubelles, le soir de Noël et qui partent à l’aventure pour retrouver ses parents). Il travaille ensuite sur sa première série TV : Paranoia Agent (que j’ai reçu en dvd mais que je n’ai pas encore eu l’occasion de regarder, ce sera chose faite).

Puis en 2006, Satoshi Kon nous livrera son dernier petit bijou : Paprika. Et je conseille à tous ceux qui se sont intelligemment extasiés devant la thématique d’Inception, de faire un petit tour du côté de Paprika, vous ne serez clairement pas déçu, les autres qui ont survolé le film en acquiesçant pour suivre la foule en bavant sur Di Caprio et en crachant sur Marion Cotillard, je vous invite à passer votre chemin.

Je vais me répéter mais tant pi, c’est certainement l’un des films d’animations à ne pas manquer :D

Et il en est de même, voir plus, pour Paprika.

En 2007 il rejoint un collectif pour travailler sur le projet Ani-Kuri 15, une série de 15 courts métrages d’une minute diffusés sur la chaine NHK. On y retrouve des noms assez connus comme Oshii et Murata, ainsi que les gros studios comme Production I.G. , Madhouse ou encore Gonzo. Il y réalise donc un seul court-métrage intitulé : Ohayô. (ce qui contraste avec mon titre…)

Merci infiniment pour tout ce que vous avez fait pour nous monsieur Satoshi Kon. « Tout le monde s’en va un jour, ce qui est important c’est ce qu’on laisse derrière » , sur ce coup là, je pense qu’il a largement réussi son coup :D

Thank you for everything you brought to us. Farewell mister Satoshi Kon !

今まで本当にありがとう。さようなら今敏さん!!!

J’espère qu’on continuera à parler de son œuvre. Et que les éditeurs sortiront des coffrets en son honneur, pour que les nouvelles générations puissent connaitre Satoshi Kon.

Requiesta Requiescat in pace…





11 commentaires sur “[Hommage] Sayonara Satoshi Kon”

  1. David 27 août 2010 at 10:15 #

    Comme tu t’en doutes, je ne connais pas mais ton article m’a donné envie de m’y intéresser. D’ailleurs, ça fait un moment que je dois regarder Perfect Blue.

    Ça fait toujours un peu mal de voir un grand nom partir, se dire qu’il ne fera plus rien. R.I.P.

    Par contre, tu parles d’Inception donc je suppose que tu l’as vu, si c’est le cas et que tu as aussi aimé The Dark Knigh (et Batman Begins), je ne peux que te conseiller Memento, Insomnia et Le Prestige, 3 films du même réalisateur qui sont tous excellent, voir de vrai chef d’oeuvre pour les 2 premiers.

    • Uriel 30 août 2010 at 03:47 #

      Oui il faut absolument voir Perfect Blue, il faut il faut !!!

      Sinon j’en prends note, et oui j’ai aimé Inception !

  2. Tidibiko 27 août 2010 at 10:46 #

    Bonjour :)

    Très bel hommage, complet et touchant.

    Mon oeuvre préfére de Satoshi Kon reste « Tokyo Godfathers ».

    J’ai « survolé » l’anime « Paprika », et je pense que je peux donner une seconde chance à cette oeuvre.

  3. Mister Osef 27 août 2010 at 19:10 #

    Bonjour,

    bien triste nouvelle ! pour ma part je n’avais pas trop accroché sur perfect blue, par contre Tokyo Godfathers !!! un véritable chef d’oeuvre ! un grand nous a quitté…

    • Uriel 30 août 2010 at 03:49 #

      @Tidi : Après sur les différentes oeuvres on a le droit d’avoir celles qu’on préfère. Après si tu veux donner une deuxième chance à Paprika, je ne peux que te soutenir !

      @Mister Osef : Bienvenue et oui un grand nous a quitté, pour sûr…

  4. shurelia 27 août 2010 at 19:56 #

    je ne connaissais qu’un peu mais vraiment très bel hommage !

  5. injektileur 28 août 2010 at 17:36 #

    salut uriel, j’ai parlé de cette mort qui m’affecte beaucoup sur mon blog perso donc je n’y reviendrai pas.
    je tiens à corriger – préciser – deux ou trois petites choses : si « Perfect Blue » a eu un certain succès – succès certain ? – critique et public, c’est beaucoup moins le cas – et c’est très malheureux – des films suivants de Kon, qui le regrette à demi-mot dans sa lettre d’adieu autrement bardée de remerciements très émouvants et de vérités tellement lucides sur la mort qu’on ne peut qu’être touché par la disparition de ce grand monsieur de l’animation.
    Tu as raison de ne pas souligner ce point trop négatif, mais mon seul espoir est qu’il soit finalement un peu plus reconnu après sa mort que de son vivant.

    :/

    Enfin, en latin tu as fait une erreur c’est « requiescat in pace » qu’on écrit :p

    • Uriel 30 août 2010 at 03:53 #

      @Shurelia : C’est gentil de laisser un petit mot, et puis il n’est pas trop tard pour découvrir (même si c’est post mortem dans son cas). Je suppose que tu aimes l’animation japonaise ? (renifle comme un chien, oui j’essaye d’utiliser mon flair)

      @Injektileur : En effet le succès n’a pas été le même, j’ai peut être exagéré sur le coup. Mais ça me fait toujours plaisir de recevoir des corrections, ça prouve que le lecteur lis vraiment et qu’il apporte sa connaissance sur le sujet. J’aimerais qu’encore plus de gens prennent ce genre d’initiative. Car c’est un réel plus pour le blog (vais je devoir écrire n’importe quoi ?).
      Sinon pour la dernière phrase, je pensais au jeu Assassin’s Creed 2, Ezio (un italien de la Renaissance) dit quelque chose dans le genre dès qu’il assassine sa cible.

  6. Uriel 30 août 2010 at 03:55 #

    @Injektileur : Et après google-isation, tu avais raison :) c’est corrigé !

  7. Annahbel 30 août 2010 at 09:43 #

    très bel article.
    Je n’y connais rien en manga mais je sais que mon copain aimait beaucoup ce que ce monsieur faisait, il m’en avait deja parlé…

  8. Hildebear 13 septembre 2010 at 21:45 #

    je parlais justement de lui à une copine il y a quelques jours. Je ne savais pas…. je m’en vais re-regarder une de ses oeuvres pour la peine ! é_è


Laisser un commentaire