[Ciné] Le vent se lève


Dans la catégorie : Films/Séries and Manga/Anime

Étiquettes : , ,

Si vous êtes un tant soit peu intéressé à ce que font les studios Ghibli, vous n’avez pas pu passer à côté de leur dernière production sortie le 22 janvier. Après nous avoir fait rêver, pleurer, sourire, imaginer, après nous avoir tant émerveillé, Hayao Miyazaki se retire enfin de la réalisation nous laissant avec un ultime long-métrage : Le Vent se Lève (Kaze Tachinu).

Jiro est un petit garçon passionné d’aviation et rêve de piloter un jour l’un de ces fameux oiseaux d’acier. Mais avec ses problèmes de vue, le pilotage lui est impossible. Il va alors exercer sa passion avec brio dans le département aéronautique en tant qu’ingénieur afin de créer un avion hors du commun

le vent se lève

Quand je serais grand, je ferais des avions…

Note : J’ai lu énormément de critiques différentes, quelques unes très élogieuses (j’ai même pu lire que pour certains, ce film figurait parmi les meilleurs du réalisateur), d’autres plus partagées. De mon point de vue, et autant le dire directement, je suis très mitigée, je vais donc faire une sorte de thèse/anti-thèse/synthèse, libre à vous d’être d’accord avec moi ou non (n’hésitez pas à vous exprimer ^^ et attention : mini-spoils possibles).

Les Pour

Le Vent se Lève est avant tout un film en hommage au Japon et à certaines tragédies que le pays a pu connaitre : le séisme dans la région du Kanto en 1923, la tuberculose ou encore la grande dépression mais surtout, la guerre. La guerre est un sujet que Miyazaki a déjà abordé dans Nausicaa ou Porco Rosso par exemple mais il a choisi ici de la traiter d’un point de vue plus historique. Jiro Horikoshi a réellement existé et c’est à lui que le Japon doit ses fameux Mitsubishi A6M Zero.

Ces sujets offrent une certaine maturité au film et Jiro sera confronté directement à tous ces malheurs. On ne peut en vouloir à Miyazaki d’avoir voulu s’éloigner un peu de la magie à laquelle nous sommes accoutumés et de faire honneur au pays du soleil levant. Le côté fantaisiste se manifeste tout de même dans les rêves de Jiro avec le personnage (réel) de Giovanni Battista Caproni. Et pour adoucir ce désespoir omniprésent, notre ingénieur vivra une idylle avec une jeune fille du nom de Naoko. Elle acceptera que Jiro se consacre plus à ses rêves d’enfant qu’à elle-même malgré sa maladie : un sacrifice mais aussi une belle preuve d’amour.

photo-Le-Vent-se-leve-Kaze-tachinu-2013-9Giovanni Caproni a également existé, il apparait dans les rêves de Jiro tout au long de sa vie.

Les Contre

Une preuve d’amour, certes, mais malheureusement nous y sommes un peu insensibles. On est justement plutôt en colère contre Jiro car qui irait réaliser ses rêves au détriment de la personne aimée ? L’Amour que porte Naoko à Jiro est inconditionnel et j’ai eu le sentiment que Jiro ne l’aimait pas autant en retour. Parallèlement, il y a la guerre, les progrès technologiques, le pays qui avance…Jiro va même être recherché par les autorités mais pour des raisons plutôt confuses que nous n’arrivons pas réellement à cerner.

La façon dont sont traités les sujets sensibles est très délicate (et je suppose que c’est pour ne pas brusquer le public japonais) : le séisme est montré comme une sorte de gros monstre ravageur, la tuberculose n’est présentée qu’au travers de Naoko et on ne voit aucune image directe de la guerre, seulement des paysages détruits. Cette délicatesse est honorable, mais j’aurais préféré être confrontée directement à tout ça, presque de la même manière que le Tombeau des Lucioles.

le vent se leve jiro naoko« Le vent se lève, il faut tenter de vivre… » Lorsqu’ils se rencontrent nos deux personnages sont encore très jeunes et leur chemin se séparent très vite…ce n’est que plusieurs années plus tard qu’ils se retrouveront…

Conclusion

Le contexte ne s’y prêtant pas (ou beaucoup moins) il est normal d’avoir quelque chose de plus rationnel mais bon sang qu’est-ce qu’elle m’a manqué cette magie Miyazaki…et puisqu’on ne voit rien des conflits, le film manque clairement de rythme et parait long. Quitte à faire un film historique, j’aurais voulu quelque chose de déchirant, nous montrant la réalité aussi cruelle soit-elle plutôt que d’appliquer du baume sur la blessure.

Nous avons donc l’Amour d’un côté, l’Histoire de l’autre…mais les deux intrigues se gâchent l’une l’autre et au final, ce n’est ni une belle histoire d’amour, ni un beau film historique. Je n’ai pas été émue par la trame ou par Jiro (malgré le fait que ce soit un jeune homme très bien qui réalise ses rêves et qui trouve l’âme-sœur) et à mon sens, seul le personnage de Naoko est intéressant pour les raisons déjà évoquées. Heureusement que le travail de Joe Hisaishi sur la bande son est remarquable pour relever un peu le tout.

le vent se leve kurokawa

Petite mention spéciale tout de même à Kurokawa et Kayo (respectivement le patron et la sœur de Jiro) qui apportent la juste touche d’humour qu’il nous fallait :) 

2a

La note d’elhyel : 2/5 – Déçue, pour le dernier long-métrage d’un grand maître de l’animation j’espérais mieux. Cela reste un bel hommage au Japon et aux souffrances que le pays a subi mais cela ne suffit pas à mon goût pour que ce film fasse parti de mes coups de cœur aux côtés de Mononoke et Chihiro.

L’info en plus : Et c’est un détail, mais en VO, la voix de Jiro est affreuse x) et dédicace à Peco que nous avons pu croiser lors de l’avant-première au Forum des Images ;)

 

 




Vous en voulez encore ?

  • 10 juin 2014 [Ciné] Le Conte de la Princesse Kaguya Pfiou, beaucoup d'évènement ces derniers temps, entre les photos à traiter, les conférences de l'E3 à suivre et les visites au Centre Pokémon il y avait du lourd ! Mais nous avons quand […]
  • 12 février 2013 [Court-métrage] Paperman Un soir au cours de mes pérégrinations sur le net, je tombe sur un petit article parlant d'un court-métrage qui avait été manifestement diffusé en salle en première partie du dernier film […]
  • 24 juin 2014 [News] Du côté de Ghibli Pour l'instant, 2014 est une année qui réussi plutôt bien aux studios Ghibli et on ne vas pas s'en plaindre grands fans que nous sommes ! Voici donc un petit récap' des annonces et dates à […]

Laisser un commentaire