[Ciné] Le Conte de la Princesse Kaguya


Dans la catégorie : Films/Séries and Manga/Anime

Étiquettes : , , , ,

Pfiou, beaucoup d’évènement ces derniers temps, entre les photos à traiter, les conférences de l’E3 à suivre et les visites au Centre Pokémon il y avait du lourd ! Mais nous avons quand même réussi à nous poser un peu dans une salle de cinéma pour l’avant-première du prochain Ghibli : Le Conte de la Princesse Kaguya. Sans trop rentrer dans les détails culturels, ce long-métrage signé Isao Takahata (le Tombeau des Lucioles) est inspiré d’un conte traditionnel japonais qui serait apparemment le plus ancien du pays (selon certaines sources, le Mont Fuji aurait même tiré son nom de cette histoire). Il sortira sur nos grands écrans le 25 juin.

Tout commence avec un vieux coupeur de bambou, venant comme tous les jours travailler dans sa bambouseraie. Un jour une petite pousse de bambon luisante attire son attention. En s’en approchant, celle-ci se mit à grandir. Il la coupa et y trouva à l’intérieur une toute petite princesse. Il la ramène alors chez lui comme un trésor mais la petite précieuse se transforme rapidement un un beau bébé dont il va falloir prendre soin et pour le vieux coupeur de bambou c’est une évidence : pour qu’elle soit heureuse, il lui faut une vie de princesse.

kaguya 5

Le nom de Kaguya ne lui ai donné que tardivement dans le film, au début ses parents l’appellent simplement « Hime » (Princesse) tandis que les autres enfants la surnomment « Takenoko » (Pousse de bambou) car elle grandit aussi vite qu’une pousse de bambou. 

Une animation traditionnelle pour un conte d’antan

Comme je le disais, cette histoire est très ancienne car elle date du Xeme siècle. Je pense que c’est pour cette raison que les studios Ghibli ont opté pour un style de dessin plus épuré et traditionnel et je vous avoue avoir été un peu secptique au début car même si les dessins dégageaient un charme certain en image fixe, j’appréhendais un peu l’animation.Mais rien à dire, tout parait tellement juste, les mouvements de ses cheveux, du vent, des vêtements…rien n’a été fait par hasard.

Une scène m’a particulièrement marqué sur ce point car d’un coup le tracés est à la limite du gribouillage (pour le dire vulgairement) mais quand on voit le film, on sait pourquoi ce choix a été fait (c’était d’ailleurs un des passages que j’ai préféré par sa signification). Une autre remarque à faire serait sur le visage de Kaguya,qui « change » selon l’angle de vue : de profil ou de face, on a parfois l’impression que ce n’est pas le même personnage. Je ne saurais interpréter si c’est voulu car elle grandit et change à vue d’oeil ou si plusieurs personnes ont été en charge des dessins sans réussir à s’accorder (bien entendu pour le mystère je préfère la première version).

kaguya 8La dite scène en image, moins détaillé et précise mais tout aussi pleine de sens.

Une vie rêvée de conte de fée ?

Alors que Kaguya évolue avec la montagne, ses herbes hautes, ses champs, ses sols escarpés et ses animaux, son père pense qu’il est mieux pour elle et son bonheur qu’elle aille à la capitale afin de vivre une vie digne d’une princesse et au début, même si elle est triste de quitter ses amis, Kaguya est contente d’avoir une belle maison et de beaux habits d’apparat. Mais lorsque les leçons de bonne conduite commencent et que quelques princes la convoitent pour sa beauté (qui d’ailleurs fait sa renommée) Kaguya sent au plus profond d’elle que ce n’est pas ce genre de vie qu’elle souhaite.

On se rend compte à ce moment que le film nous fait aussi passer un message écologique sur la vie en montagne, la vie simple dans la nature mais aussi un peu féministe en nous montrant ce qu’une femme doit « subir » pour être bien vue à l’époque. Ce qui donne une autre profondeur au film et c’est tout aussi appréciable.

kaguya

« Tu n’es pas très nette ma mignonette mais crois moi j’ai vu pire. Je vais faire de toi cochonette le plus pûr des saphirs« …comment ça ce n’est pas le bon film ? ;)

Je ne m’attarde pas plus, je finirais sur mon très bon ressenti : le film se regarde très facilement malgré le fait qu’il dure un peu plus de 2h, une animation peu commune, une bande originale magique signée Joe Hisaishi (tant d’années de travail avec Ghibli et c’était la première fois qu’il collaborait avec Takahata) les personnages ont tous quelques chose d’attachant et de réaliste, c’est une belle histoire qui nous fait passer par les rires, la tristesse, l’agacement…j’ai vraiment vécu le film et je le reverrais avec très grand plaisir une fois sorti en blu-ray ! Et je vous conseille vivement à tous ceux qui aiment les drames et la poésie d’aller le voir !

L’info en plus : Si vous voulez en savoir un peu plus sur le conte, la page wiki est assez complète et si il vous plait, je vous conseille d’acheter Kaguya, La Princesse au Clair de Lune chez Nobi-nobi, l’histoire est la même et se lit rapidement mais vous avez en plus les superbes dessins de Shiitake (<3)

L’info en plus en plus : Je n’allais tout de même pas vous laisser sans bande-annonce et quelques images supplémentaires ;)

Le conte de la princesse kaguya – trailer




Vous en voulez encore ?

  • 15 février 2014 [Ciné] Le vent se lève Si vous êtes un tant soit peu intéressé à ce que font les studios Ghibli, vous n'avez pas pu passer à côté de leur dernière production sortie le 22 janvier. Après nous avoir fait rêver, […]
  • 12 février 2013 [Court-métrage] Paperman Un soir au cours de mes pérégrinations sur le net, je tombe sur un petit article parlant d'un court-métrage qui avait été manifestement diffusé en salle en première partie du dernier film […]
  • 15 juin 2013 [Film] Frankenweenie Je l'avais loupé au cinéma avec grand regret et j'ai enfin pu le voir en Blu-ray 3D tranquillement à la maison. Frankenweenie est le dernier film de Tim Burton sorti sur grand écran fin […]

Laisser un commentaire