[Ciné] Arrietty, le petit monde des chapardeurs


Dans la catégorie : Films/Séries and Manga/Anime

Étiquettes : , , , , , , ,

Il y a une dizaine de jours, je me suis rendu à la Salle Universal Pictures Internationnal pour la projection presse du dernier née du Studio Ghibli : Arrietty, le petit monde des chapardeurs. Réalisé par Hiromasa Yonebayashi, il a notamment travaillé sur des titres comme Princesse Mononoke, Jin Roh la brigade des loups, le voyage de Chihiro et même la série animée Serial Experiment Lain en tant qu’animateur (Key Animator) ou intervalliste.

Il réalise ici son premier film d’animation sur un scénario d’Hayao Miyazaki qu’il est inutile de vous présenter, puisque ce nom est intimement lié au studio en lui même. L’histoire s’inspire librement de l’œuvre de Mary Norton : Les chapardeurs (The Borrowers). En parlant de Chapardeurs, une invité fait son apparition sur le blog (à lire en violet, je garde le noir pour moi), profitant de la nouvelle année :) Nous feront les présentations plus tard, j’espère que cette surprise vous plaira, en avant Elhyel !

Elhyel : Ça fait 40 ans que Miyazaki et Takahata projetaient de faire cette adaptation et si l’idée n’a été remise sur le tapis qu’en 2008, c’est que Miyazaki trouvait qu’elle correspondait à notre époque (en gros : dénonciation de la société de consommation, il vaut mieux emprunter plutôt qu’acheter etc…vous voyez l’idée).

L’affiche du film.

En allant voir le film, je ne m’attendais clairement pas à grand chose. J’avais vaguement entendu parlé du film mais je fais malheureusement parti de ces « vieux cons » qui n’ont que le « c’était mieux avant » à la bouche. D’autant plus qu’il s’agissait d’un tout jeune réalisateur, quand on a connu Mononoke et Chihiro, la peur d’être déçu se fait sentir. Pour passer rapidement sur la partie synopsis, l’action est centrée sur Arrietty et sa famille de chapardeurs : des petits êtres de la taille d’une petite souris (sur)vivant non loin des habitations humaines (entre les minipouces et Poucelina).

Malgré tout dès les premières secondes on se retrouve transporté dans un univers fantastique bien que réaliste. Bienvenue dans l’univers Ghibli, émouvant à souhait et sous ses airs de films pour enfants, le film délivre un message fort. Une espèce en voie de disparition qui se doit de s’adapter, des humains qui peuvent être aussi mauvais que bons et bien sûr l’espoir.

Personnellement, je placerais Arrietty à peu près au même niveau que Kiki ou Porco Rosso non pas au niveau de la qualité car ils sont très différents mais dans le sens où il ne contient pas LA magie Miyazaki que l’on peut retrouver dans Mononoke ou Chihiro (mes chouchous Ghibli avec Totoro <3) mais qui mêle agréablement la réalité à une touche de fantastique, le tout traité avec douceur et poésie et c’est personnellement ce que j’attendais du Studio.

The Borrowers, par Mary Norton. Qui fût aussi adapté en film il y a une dizaine d’années.

 

Trailer Arrietty.


Le film n’atteint malheureusement pas le niveau de chef d’œuvres cités plus haut (Chihiro ou même le Royaume des Chats), néanmoins à la vue d’Arrietty on peut se rassurer quand à l’avenir du Studio Ghibli, le relève est largement assurée ! Si lorsque je vais voir un Ghibli, j’ai l’impression de laisser mon âme partir en ballade et se reposer loin de mon corps, Arrietty serait une fenêtre ouverte sur une merveilleux jardin avec lequel j’ai pu prendre une magnifique bouffée d’air frais.

La musique par contre compense aussi ce manque de magie et fantastique, composée par la française Cécile Corbel, harpiste et chanteuse aux mélodies celtiques. J’écoute Arrietty’s song en ce moment même et je dois vous avouer qu’aujourd’hui encore, j’ai la chair de poule et qu’une émouvante mélancolie me traverse tout le corps. En clair, si on peut l’être, je suis amoureux de cette mélodie.

Après en tant que fille, il y a quelques détails que j’ai adoré comme la pince qu’elle utilise pour ses cheveux ou sa chambre avec des feuilles tout partout, j’ai trouvé ça trop mignon mais ce qui m’a aussi beaucoup marqué (ce n’est pas un détail car sans elle, un film n’est rien)…l’OST ! \o/ Donc pas d’orchestre symphonique ici, juste un petit groupe, une musique simple, légère, sans chichis et touchante avec par moment une petite tendance pop (je pense à « Our House Below »). Je trouve que le côté celte colle parfaitement au style du film, aux « légendes », ça donne un ensemble harmonieux =)



Cecile Corbel – Arrietty’s Song Live.

A tous ceux qui comme moi n’en attendaient pas grand chose, Arrietty vaut le coup d’œil (voir plus que ça), et même s’il ne devient pas un classique (on ne sait jamais), on passe tout de même un moment plus qu’agréable en compagnie de la poésie qui a fait la renommé des films d’animation du studio Ghibli. Je ne peux que vous inviter à aller le voir lorsque ce dernier sera en salle, le 12 Janvier prochain, loin des blockbusters et des lunettes 3D.

Arrietty fera parti je pense des Ghibli discrets tels que Omoide Poroporo, pas exceptionnel mais que l’on prend grand plaisir à regarder….en tout cas j’ai vraiment aimé et j’irais volontiers le revoir à sa sortie =)

L’info en plus : Très bonne année à tous, j’essaye de faire un article dans la soirée (mais je ne promets rien). Pour ceux qui auraient été intéressés, dans 5 jours sort la bande originale du film Arrietty. Ca se passe chez Kaze (Wasabi Record) vous savez ce qu’il vous reste à faire.








3 commentaires sur “[Ciné] Arrietty, le petit monde des chapardeurs”

  1. Flow42340 31 décembre 2010 at 11:26 #

    Très belle article sur Arrietty, j’ai vraiment trop hâte de le voir.
    Il y a un petit moment que j’ai pré-commandé la bande originale,ces chansons me font rêver.
    Et merci des commentaires très avisé de Elhyel…

  2. Alex 1 janvier 2011 at 12:13 #

    Bienvenue à Elhyel et bonne année ;)

  3. Igor 29 janvier 2011 at 23:08 #

    Comme dans tout bon Miyazaki, j’ai été agréablement surpris par sa poésie, et sa capacité à rester surprenant, même si ce dessin animé m’a semblé plus orienté enfant, un peu comme Ponyo ou Totoro..


Laisser un commentaire