[Nostalgie] La fin du monde, un clown et un américain en vacances à Paris.


Dans la catégorie : Nostalgie

Étiquettes :

BS_jaquette.jpg

Parler de templiers et ne pas évoquer « les chevaliers de Baphomet » (Broken Sword) serait un crime. Retour en 96 date de l’adaptation de ce titre sur Playstation première du nom. (A l’époque j’étais pauvre donc pas de PC ^^)
George Stobbart, touriste américain sirote tranquillement son café dans une terrasse parisienne, quand soudain tout explose. Son seul souvenir, un clown et un homme suspect avec une mallette.

Ce jeu n’est autre qu’un « point and click » en gros vous pointez et cliquez pour faire bouger votre personnage, fouiller les différents lieux afin de le faire avancer dans un monde en deux dimensions. Vous devrez user de votre talent de Mcguyver en herbe pour résoudre les différentes énigmes et trouver le fin mot de l’histoire.
Graphiquement pour un jeu de ce genre il est très beau, on a l’impression de se trouver dans un dessin-animé (la version PC est encore plus belle). Le doublage français est de qualité et on se surprend à adorer l’accent américain de George.

Ya vraiment pas grand chose à dire de ce jeu si ce n’est qu’il est génial, sous peine d’aimer le genre. Pas besoin de courir, tirer ou autre, juste résoudre une enquête, avancer dans l’histoire en rencontrant plein de personnages (dont un commissaire aux psycho-pouvoirs et une jolie journaliste parisienne etc… ^^).
L’histoire même si elle part de rien, vous amènera à voyager à travers le monde, France, Espagne, Irlande, Syrie etc… Et cette histoire de clown vous plongera dans une quête épique mélangeant complot international ainsi que les templiers et le Saint Graal. Avec pour point culminant la fin du monde.

La maniabilité sur PSX n’est certes pas évidente mais on s’en sort quand même après un certain temps d’adaptation. Mais si aujourd’hui vous deviez le tester, prenez le sur PC plutôt si possible.

Je vais conclure rapidement, c’est un jeu à ne pas louper pour ceux qui aiment se creuser les méninges à la manière d’un Layton. C’est coloré, bourré d’humour et le côté américain du héros : un régal. A faire les yeux fermés pour les Indianna Jones des temps modernes.

Un grand merci à JamesJeux007 pour cette vidéo, car j’avais du mal à en trouver une potable en français. Bien sûr il s’agit de la soluce mais vous pourrez vous faire une idée du jeu grâce à ces 10 premières minutes.
Edit : Promis j’ai trouvé la vidéo après avoir écrit mon article ^^. Ça fait plaisir de savoir que d’autres apprécient les mêmes classiques que moi ^_^, d’ailleurs si jamais tu passes par là James n’hésite pas à me contacter (message perso lol).
Edit 2 : Ca donne envie de faire des vidéos !

L’info en plus : Il existe une suite, nommé : Les boucliers de Quetzacoalt. Toujours aussi bien, en compagnie de Nicole et George, avec une histoire toujours aussi bien ficelé et des énigmes tordues à souhait. Graphiquement largement supérieur il est aussi à faire sans hésitations. Une autre suite à vu le jour sur PS2 mais le passage en jeux d’aventure en temps réel et en 3D a presque tué l’intérêt du jeu.





Laisser un commentaire