[Nostalgie] Devil May Cry


Dans la catégorie : Nostalgie

Étiquettes : ,

DMCjaquette.jpg

Hop retour en 2001, la PS2 fait ses débuts avec certes des jeux de qualités mais on est loin des gros blockbusters (des jeux de la mort qui tue kwa). Jusque l’arrivée de Devil May Cry.
A l’époque on voulait du nouveau, de l’action, du challenge et tout cela fût concentré en un superbe mélange et donna naissance au héros le plus classe de l’histoire du jeu vidéo : Dante.
Capcom sur ce coup là, alla bien plus loin que nos espérances, de l’action frénétique, des Boss gargantuesques et une ambiance d’enfer.


DMC1 – Scene 2

Dante est un chasseur de démon et travaille pour sa propre boite le « Devil May Cry ». Il est le fils du légendaire démon Sparda, le seul ayant tenu tête aux autres démons afin de préserver l’humanité.
Cependant un nouveau mal menace l’humanité et c’est Trish, une jeune femme blonde ressemblant trait pour trait à sa défunte mère qui vient le prévenir du danger et ainsi lui demander d’écraser la menace que représente les démons.

dmc4trishwallpapercomplete_2.jpg Bon okay là c’est version DMC4, mais ça me faisait trop de peine de vous la montrer sans un petit lifting technologique au préalable, sa beauté aurait été gaché ^^.

Voilà pour la base du scénario, rien de bien particulier, ambiance sombre, démons et super pouvoir, on commence déjà à avoir une petite idée de l’aventure qui nous attend. Et franchement on ne peut pas être déçu du voyage ! Ça se résume à déglinguer un maximum de démons de façon esthétique tout simplement dans une ambiance de folie. Capcom instaure ici le système de notation des combos, par une lettre (D, C, B, A, S, SS, SSS etc…) le principe étant de faire le plus de hit en variant un maximum les combos (à l’épée, au revolver, au sol et en l’air).

Graphiquement le titre est irréprochable vu l’âge peu avancé de la console, on frôlait même l’extase à l’époque : du jamais vu ! Maintenant c’est sûr que ça a vieillit, mais il faut savoir parfois se remettre dans le contexte des choses.
On avait le droit à des personnages très bien modélisés, des textures riches et variés ainsi qu’un très bon level design. L’île et son château nous offrait une architecture gothique sublime. Les Boss de gros calibre faisaient déjà leur apparition, on se rappellera surtout de l’araignée géante en fusion… >_< (de part son design soignée et sa difficulté -_-)

La prise en main est vraiment rapide, Dante répond au doigt et à l’œil. Le système des orbes rouges est vraiment sympa, on les récolte en tuant des ennemis et ces orbes serviront à upgrader (améliorer armes/combos et objets).

Je pense qu’on à faire un tour rapide du passé, le scénario dispose de quelques rebondissements que je ne dévoilerais pas (du moins je vais essayer). Le seul défaut notable serait peut être sa durée de vie, une petite dizaine d’heures à peine mais on refait DMC avec tellement de plaisir que ce n’est, au final, pas trop grave.
Devil May Cry sur Playstation 2 : C’est validé !!!

L’info en plus : J’oubliais, fils de démon oblige, Dante pourra se métamorphoser en démon afin de gagner en puissance et en pouvoir. A noter que tout au long de l’aventure on trouvera de nouvelles armes de corps à corps et de combat à distance aussi.





2 commentaires sur “[Nostalgie] Devil May Cry”

  1. David 29 janvier 2009 at 10:44 #

    Une petite infos que j’ai lu dans un mag la derniére fois (je sais plus lequel).

    Il y avait un dossier « Les jeux qui ne sortiront jamais » et « Ceux qui ont failli ne jamais sortir » avec la raison.
    Et dans la deuxième parie, on retrouvait DMC, qui, à la base aurait du être le premier Resident Evil sur PS2 mais Capcom jugeais le concept trop « acrobatique » (heureusement d’ailleurs) et a donc préféré en faire une nouvelle licence.

    Sinon, moi l’adversaire qui m’a le plus marqué dans DMC, c’est pas un boss mais plutôt les espèces de marionnette qu’on croise assez souvent.

  2. Uriel 30 janvier 2009 at 04:13 #

    Oui tout à fait, DMC était à la base un nouveau Resident Evil. En voyant le résultat, trop sombre, gothique et bourré d’action, ils ont préféré en faire une nouvelle licence.
    Les marionnettes en effet, ce sont les ennemis de bases qu’on rencontre tout au long du jeu, assez marquant ^^.


Laisser un commentaire