[Compte rendu] Lancement Deus Ex Human Revolution


Dans la catégorie : Compte rendu

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Hier Square Enix nous avait convié à une soirée de lancement en grande pompe pour la sortie de Deus Ex Human Revolution. Avec une surprise de taille, la présence de David Anfossi (producteur) et Jean-François Dugas (Directeur) du studio Eidos Montréal qui développe le jeu. Forcément je ne pouvais être que ravi, ça fait déjà plusieurs jours que je vous tannait avec Deus Ex par ci, Deus Ex par là sur mon Facebook ! Nous nous sommes donc rendu dans la première salle de cinéma parisienne certifiée THX au cœur de Paris : le Max Linder.

Pour ceux qui se réveillent à peine, Deus Ex Human Revolution vous place dans la peau d’Adam Jensen en 2027 dans une époque où la technologie et l’homme ne font presque plus qu’un : on parle de transhumanisme. L’homme perd peu à peu de son humanité et pendant que les entreprises privées se développent de manière exponentielle, les groupes de résistants qui dénoncent leurs méfaits naissent un peu partout dans ce chaos. Après une attaque sur Sarif Industries qui laisse Adam comme mort, il se retrouve malgré lui augmenté par des pièces cybernétiques.

Le cinéma Max Linder paré de décorations Deus Ex :)

La soirée s’est déroulée en plusieurs partie commençant par un débat plus ou moins intéressant, avec différents intervenants dont je préfère taire les noms. Malheureusement pour David Anfossi et Jean-François Dugas, le débat qui portait sur le transhumanisme s’est vite changé en débat sur les produits high-tech. Malgré les nombreuses tentatives du présentateur pour rester dans le sujet, nous n’avons fini que par parler Iphone 4, DoCoMo et lunettes virtuelles (avec la phrase choc : « La seule augmentation que j’accepte, c’est l’augmentation de salaire » à croire que la personne était plus un comique qu’un scientifique).

Pour ceux qui ignorent ce que signifie le Transhumanisme, il s’agit d’un courant de pensée prônant l’augmentation, l’amélioration de l’homme par la science et la technologie. Même si le mot en lui même peut vous faire peur, vous avez déjà pu aborder ce thème dans de nombreuses œuvres et même dans les jeux vidéo, je pense notamment à Metal Gear Solid ou Bioshock. La présentation s’est clôturée par une démonstration live de Jean-François Dugas qui je dois dire, donnait vraiment envie de mettre tout de suite la main sur le pad. Il nous a montré différentes facettes du jeu, les possibilités qui sont offertes au joueur pour mener à bien un objectif, ainsi que le « coup de l’ascenseur », il est mort directement après une sauvegarde automatique (travailler dans le jeu vidéo ne signifie pas être un bon joueur et puis faire un game over en pleine présentation, c’est toujours la grande classe).

Un débat qui aurait pu être intéressant :/

J’ai ensuite eu la chance d’avoir une interview avec David Anfossi et Jean-François Dugas, Elhyel n’ayant plus eu de batterie dans son appareil, il n’y aura malheureusement pas de vidéo. Attaquons donc directement avec les quelques questions que j’ai pu poser aux deux hommes (que je remercie infiniment au passage).

Uriel : La question que tout le monde doit vous poser, mais je pense que c’est un passage obligatoire, quelles ont été les œuvres qui vous ont inspiré dans la création de Deus Ex Human Revolution ?

Jean-François Dugas : Comme tu as pu le constater Deus Ex HR est une pré-quelle qui se déroule dans un univers Steampunk. Nous avons dû réinventer un univers à part, un peu différent de celui du premier Deus Ex. Nos inspirations viennent de différentes œuvres comme Blade Runner, Johnny Mnemonic, Ghost in the Shell ou Solty Rei.

Uriel : Je trouve ça étonnant de la part d’un studio occidental de prendre des références issues des mangas.

JF : Et bien tu sais, j’ai grandi dans cet univers là, les jeux vidéo, les mangas donc ce n’est pas si étonnant que ça.

Uriel : Impossible de ne pas sentir l’influence de Metal Gear Solid dans les phases d’infiltrations, le côté entrepôt métallique…

JF : C’est un peu ce qu’on recherchait, que les joueurs puissent y sentir nos influences. Mais en aucun cas il est possible de dire que DEHR est une copie de tel ou tel jeu. Les joueurs retrouveront d’ailleurs de nombreux clins d’œil tout au long de l’aventure.

Uriel : David a dit que sa seule grosse déception du jeu était les « boss fight », pouvez-vous m’en dire un peu plus dessus ?

JF : Je pense que nous allons sortir un Post Mortem bientôt… Pour tout te dire j’ai dû revoir mes ambitions à la baisse car nous n’avions plus le temps. Il fallait choisir entre peaufiner les boss fight et avoir des trous scénaristiques dans l’histoire ou nous contenter du système actuel avec un produit fini, choix que nous avons préféré faire (Note de moi même : pas comme dans Assassin’s Creed II et ses chapitres manquants…).

David Anfossi : En effet Jean-François voyait les choses en grand pour les boss fight. Nous aurions aimé améliorer la mise en scène de ces combats et surtout l’expérience du joueur. Deus Ex Human Revolution offre une sensation de liberté de choix tout au long du jeu sauf pendant les phases de boss fight, ce qui à mon goût casse cette expérience qu’on s’est efforcé à vous donner.

Uriel : Vous aurez toujours la possibilité d’arranger ça via du DLC ou des patchs.

David : Vous verrez ça dans un futur projet plutôt je pense.

Uriel : On a pu voir dans la démo live que le joueur pouvait choisir entre différentes façons d’atteindre un objectif donné, est-ce que ces choix stratégiques ont un impact sur la difficulté du jeu ? On pourrait penser que certains passages sont plus faciles en mode furtif et d’autres en mode bourrin ?

JF : Nous avons pris le temps pour réaliser un jeu balancé (note d’Uriel : équilibré). On voulait éviter la facilité en faisant en sorte que le joueur prenne son temps pour choisir, avec sa propre manière de joueur, la stratégie optimale selon la situation donnée.

David : D’autant plus que les joueurs pourront changer de façon de jouer en pleine partie. On peut commencer bourrin et finir en finesse, tout en gardant à l’esprit que ça aura un impact sur le déroulement de futurs évènements.

Uriel : Dernière question sur le devenir d’Adam Jensen. Avez-vous crée cet univers et ces personnages dans l’optique d’en faire une nouvelle saga ?

JF et D : Malheureusement nous ne pouvons pas en parler pour le moment. On fourmille d’idées et l’équipe est maintenant opérationnelle (note d’Uriel : Après un tel jeu, rien de plus normal), mais dans le futur proche ce sont les vacances qui nous attendent.

Je remercie une nouvelle fois David Anfossi et Jean-François Dugas pour les quelques minutes qu’ils m’ont accordés (ainsi qu’Iris et Sacha de Square Enix).

La petite photo souvenir avec David :)

Au même endroit avec Jean-François (merci Elhyel pour les photos !)

Ce fût donc une très bonne soirée pour ma part, présentation du jeu, interview du staff du jeu, sans oublier le passage obligé des dédicaces (j’avais ramené le guide collector ainsi que le steelbook). D’ailleurs, n’oubliez pas que Deus Ex Human Revolution est officiellement disponible depuis aujourd’hui, vous le retrouverez sur Amazon à environ 54€ pour les versions simples et il faudra compter 10€ de plus pour l’édition augmentée.

Pour conclure sur ce lancement je peux vous dire qu’avec Elhyel on est bien d’accord sur une chose : on a super envie de jouer au jeu (qui ne devrait pas tarder à arriver dans la boite aux lettres, je croise les doigts…) ! Étant vraiment fan de ce genre de jeu mêlant différents type de gameplay (action, infiltration, RPG), je suis déjà quasiment certain de le finir au moins 2 ou 3 fois le jeu pour voir les différents chemins que l’on peut prendre dans l’histoire.

Le guide collector et le steelbook Deus Ex Human Revolution.

Dédicaces de David et Jean-François dans la boite métal du jeu !

Et dans le guide en édition collector !

L’info en plus : David attendait Catherine avec impatience, ce fût un grand plaisir de discuter de tout et de rien avec lui (et Jean-François aussi), décidément je l’aime cette équipe d’Eidos Montréal ! Sans oublier la question subsidiaire à David : « Et pourquoi pas des jeux doublé en québecois ? », il m’a répondu que ce n’était de son ressort mais pourquoi pas à l’avenir, il m’a promis qu’il essayerait ;)




Vous en voulez encore ?


2 commentaires sur “[Compte rendu] Lancement Deus Ex Human Revolution”

  1. cocole 27 août 2011 at 07:36 #

    Très intéressante interview ! Merci Uriel !

  2. Lionarkh 28 août 2011 at 13:28 #

    Sympa l’interview et la question bonus (mdr).
    Mince je pensais que tu allais mettre plus de photo que ça, car j’étais sûre d’être sur au moins l’une d’elles !


Laisser un commentaire