[Compte rendu] Japan Expo Sud 2011 première partie


Dans la catégorie : Compte rendu

Étiquettes : , , , , , ,

Comme vous avez pu le remarquer, ce début d’année est synonyme de nombreuses activités pour moi ce qui me pousse à me surpasser pour continuer à tenir le blog à jour (recherche d’appart’ surtout). Et si vous aviez tout suivi, il y a quelques temps, je me suis rendu à Marseille afin de couvrir et découvrir (hoho) Japan Expo Sud.

C’est donc à 800 kilomètres de Paris que je suis allé me fondre avec les otakus en tout genre, fans de manga, fans de J-music, passionné(e)s de jeux vidéo et bien d’autres… Et puisqu’il parait que l’herbe est toujours plus verte ailleurs, voici donc un premier tour d’horizon du salon, au pays du Pastis ;)

3ème vague pour Japan Sud (toujours illustré par Aurore)

C’est au Parc Chanot de Marseille qu’avait lieu l’évènement qui a rassemblé plus de 35 000 passionnés de la culture japonaise (et ouais ça en fait un bon paquet). Le salon accueillait cette fois-ci deux grands noms du manga et de l’animation japonaise, à savoir : Osamu Kobayashi qui n’est autre que le réalisateur de Beck et Yûsuke Kozaki qui s’est, entre autre, occupé du chara-design de la saga No More Heroes (1 et 2) sur Wii.

Mais la chose qui m’a vraiment marqué et m’a le plus plu, c’est l’exposition en mémoire de Satoshi Kon, qui je le rappelle est décédé en Aout dernier d’un cancer. Un geste qui me touche personnellement, étant un grand grand fan de ce qu’il a fait, d’autant plus qu’il y a eu très peu de choses faites en hommage à ce grand monsieur (à quand un coffret retraçant sa carrière ?). Ce sont donc des artistes français (connus pour la plupart, dans le monde de l’animation, la bd ou du net) qui ont participé à réaliser des œuvres en l’honneur de monsieur Kon.

Placé près de l’entrée du salon, impossible de rater l’exposition en l’honneur de Satoshi Kon

Quelques unes des illustrations que j’ai préféré !

On ne le voit pas sur la photo, mais chaque illustration est accompagné d’une petit mot : « Aux fantastiques personnages que tu nous as présenté. Merci monsieur Kon. »

Comme toute « convention manga », c’est l’occasion pour les visiteurs de faire leurs petites emplettes sur les stands allant de la grosse boutique spécialisée bien connu, à la petite boutique n’ayant qu’un site internet. On trouve de tout, du manga d’occasion, des raretés, du jeux vidéo (qui a parlé de Vectrex ?) et même des objets décoratifs traditionnels japonais. Comme d’habitude, la vigilance est de mise, surtout si vous achetez des figurines : attention aux contre-façons.

Comme lors de tout achat, un prix trop faible indique toujours une entourloupe, au pire demandez à voir le produit (et foi d’amateur de figurines PVC, ça se voit de suite quand on fait face à une fausse fig’). Le second conseil, c’est évidemment de se rendre dans des boutiques connues et sûres, comme nos amis de chez Alix Online ! Mais trêves de bavardages sur ce sujet, nous y reviendront lors d’un prochain article.

Et oui Japan Expo Sud c’est aussi du Retro Gaming. Des jeux Megadrive, Nes et même une Vectrex.

Les mangas d’occaz, un marché juteux. Pas ma tasse de thé car je préfère le neuf, mais si ça peut permettre à certains de faire des économies, pourquoi pas ?

La preuve qu’on peut faire le tour des stands, acheter des choses et en apprendre sur le Japon et sa culture en générale en dehors du manga.

Au niveau activités, j’ai quand même été agréablement surpris ! On retrouve tout de même certains classiques comme le karaoke, les quizz et les jeux de plateau comme le Go, le Shôgi ou le Mahjong. On retrouve aussi de nombreuses associations présentes pour promouvoir autre chose que cette vision que l’on a de la culture japonaise, uniquement basée sur les mangas et les jeux vidéo, comme par exemple l’origami (l’art du pliage), la cérémonie du thé ou même la calligraphie (volée à nous les chinois !).

Parmi les activités, j’ai apprécié la petite démonstration de kyûdo (comprenez la voie de l’arc). Portant au mieux son nom d’art martial, on est carrément à 10 000 lieues de notre tir à l’arc de barbare. Mélangeant la voie de l’arc avec le zen, on se rapproche plus d’un état d’esprit comme l’art de servir le thé plutôt qu’un moyen de faire la guerre.

Et oui, savoir faire des animaux en pliant du papier, n’est pas forcément signe que vous êtes un tueur psychopathe (cf Heavy Rain).

Pas de salons sans jeux de Go.

Démonstration faite par une toute jeune fille… j’étais vraiment impressionné !

On continue avec la calligraphie, l’art d’écrire des kanjis comme il faut au pinceau.

J’ai noté une particularité lié au Sud apparemment, de nombreux stands proposaient de se faire tirer le portrait façon manga. Il est vrai que certains dessinateurs/trices de Fanzine peuvent proposer ce genre de services, mais là il s’agissait de stands dédiés à ça (corrigez-moi si je me trompe). Autre petite particularité, cette fois-ci je me suis davantage attardé sur le village des créateurs, dédié à la mode et (comme le nom l’indique) aux jeunes créateurs. L’occasion pour moi de me faire alpaguer par de très jolies pirates… mais là on sort du sujet (merci My Oppa !)…

En conclusion, je regrette d’avoir ratés pas mal de choses comme le défilé de cosplay ou les concerts (et oui je ne peux pas être partout à la fois), mais dans l’ensemble Japan Sud a été assez convaincant en terme de contenu et d’amusement, pour moi en tout cas. Certes il m’est impossible de dire qu’il faut absolument faire le voyage jusqu’à Marseille pour assister à l’évènement, mais si jamais vous êtes dans le coin, il faut aller jeter un œil à Japan Sud, ça en vaut le coup !

Ah la piraterie, un monde qui m’a toujours attiré, pas vous ?

Et voilà la demoiselle se fait faire son portrait façon manga, moyennant finance évidemment !

 

L’info en plus : Je laisse Elhyel prendre la partie suivante, concernant les différentes évolutions du salon. Puis on reviendra sur les achats et dédicaces, ainsi que des photos de cosplay si jamais vous êtes très très sage.




Vous en voulez encore ?


3 commentaires sur “[Compte rendu] Japan Expo Sud 2011 première partie”

  1. Seiken 23 mars 2011 at 13:20 #

    Bon compte rendu, comme toujours, et surtout un bel Hommage à Satoshi Kon.

    Vivement la partie 2 avec Elhyel !

    Ps: la demoiselle se faisant redessiner est vraiment mignonne ! Bizarre que tu n’aies pas relevé :D

  2. Uriel 23 mars 2011 at 14:39 #

    J’avais déjà la remarque sur les pirates… J’aurais déclamé sur la petite, Elhyel m’aurait fait dormir sur le canapé lol

  3. Kazuki 23 mars 2011 at 15:24 #

    Beaucoup trop loin pour moi (je suis à l’extrême opposé), je me contenterais de Paris une fois de plus ^^

    Mais sinon pas mal, et sympa l’hommage à Satoshi Kon ;)


Laisser un commentaire