[Ciné] Les Enfants Loups : Ame et Yuki


Dans la catégorie : Films/Séries

Étiquettes : , , , , ,

Ça fait un peu plus d’un mois que Les Enfants Loups est sorti au cinéma et je n’en ai toujours pas parlé. Je suis impardonnable, d’autant plus qu’Uriel et moi avons eu la chance d’assister à l’avant-première mondiale en présence du réalisateur qui avait eu lieu quand même le 25 juin à l’UGC des Halles (donc oui, j’ai vraiment mis le temps…mais vaut mieux tard que jamais parait-il). Les Enfants Loups Ame & Yuki est le dernier film de Mamoru Hosoda a qui l’on doit Summer Wars et La Traversée du Temps.

L’histoire commence avec la jeune Hana, une étudiante discrète. Un jour son regard se porte sur un jeune homme qu’elle n’avait jamais vu. Intriguée, elle va chercher à le connaître, à savoir qui il est puis à devenir amie avec lui. Malgré les premières réticences de ce dernier, leur relation évolue et laisse place à l’Amour. Mais si son compagnon était au début si distant, c’est qu’il a un secret : il peut prendre l’apparence d’un loup. Cette nouvelle, aussi surprenante soit-elle, ne changea rien aux sentiments d’Hana bien au contraire. Elle tombera une première fois enceinte puis une deuxième fois…ainsi la trame principale de tournera pas seulement autour de notre joli couple mais bien autour de leur famille et je vous laisse imaginer, avec la particularité de leur papa, que les enfants ne mènent pas une vie très ordinaire.

Okami Kodomo no Ame to Yuki.

La première transformation de l’Homme-loup devant Hana.

Un retour à la nature

Avec La Traversée du Temps et Summer Wars, Mamoru Hosoda nous avait montré un monde très actuel et moderne tandis que Les Enfants Loups, même s’il se déroule à notre époque, est plus centré sur un retour aux sources, sur ce qui est essentiel. Hosoda nous expliquait (lors de la cession questions/réponses après la séance) que pour ce film, il était retourné dans sa région natale et en avait enfin vu la véritable beauté après s’en être absenté tant d’années. C’est un peu le sentiment qu’il avait voulu retranscrire avec Hana et sa famille.

On est ainsi embarqué avec elle et ses enfant dans une campagne isolée de la foule, de la pollution et de toute la superficialité de la ville (j’y ai personnellement vu un peu de Omoide Poroporo et de Totoro). Faire pousser ses légumes, se balader en forêt, admirer la vue sur les montagnes, observer le passage des saisons…ce film est une véritable bouffée d’air frais.

De gauche à droite : Ame (le petit frère), Hana (la maman) et Yuki (la grande soeur)…ça respire le bonheur non ? =)

Même pas froid !

Notre belle famille

Les femmes ont un rôle important dans les films d’Hosoda, elles ne donnent jamais l’impression d’être trop effacées mais particulièrement dans ce film, j’ai trouvé Hana très touchante. Du début à la fin elle se bat pour sa famille, pour que ses enfants trouvent leur propre voies et suivent l’existence qu’ils auront choisi. Elle y met tellement d’énergie et tellement d’amour qu’on ne peut s’empêcher de trouver ça émouvant.

Yuki et Ame ne sont pas non plus dénués d’intérêt : quand ils sont enfants, Yuki est très vive et utilise souvent sa capacité de transformation tandis que Ame est plus timide et a peur de l’image que les gens se font sur les loups. Vaut-il mieux alors être Humain ou bien Loup ? Ils vont apprendre à chasser, aller à l’école puis en grandissant, ils vont peu à peu découvrir leur nature profonde et trouver d’eux-même la réponse à ce choix quelque peu particulier qui déterminera le reste de leur vie.

Enfant, Yuki enchaine les bêtises comme un petit chiot qui s’amuse alors que Ame ose à peine s’aventurer à l’extérieur.

L’émotion et la simplicité au rendez-vous

Aux premiers abords, les Enfants Loups nous raconte une histoire simple et c’est le cas. Ce sont les choix artistique et scénaristique qui forgent le tout et ça jusqu’au plus petit détail ne serait-ce que par les prénoms : Ame et né un jour de pluie (Ame signifie pluie en japonais) et Yuki un jour de neige (vous devinez bien que Yuki veut dire Neige). Rien n’est laissé au hasard et tout se fait en subtilité : la simplicité est synomyne d’émotion et prend ici un réel sens.

On prend un réel plaisir à voir les personnages s’aimer, , apprendre, évoluer, douter ou se remettre en question, ils sont tous attachants et aucun n’est mis sur la touche. Une animation simple et sans fioritures tout en étant efficace, une narration agréable et une jolie bande originale pour accompagner le tout…j’ai vraiment eu un coup de coeur pour ce film qui, avec pas grand chose, a réussi à m’émouvoir.

 

la note d’elhyel : 5/5 — J‘attends le blu-ray !!!

L’info en plus : Comme je le disais, il s’agissait de l’avant-première mondiale, le film n’était même pas sorti au Japon ! On a donc eu la chance de voir Mamoru Hosoda et par la même occasion de gratter une petite dédicace sur le coffret de Summer Wars. Je vous laisse aussi la bande-annonce, le film est encore à l’affiche dans certains cinémas donc si ça vous tente ;)

Les Enfants Loups : Ame & Yuki – trailer




Vous en voulez encore ?

  • 15 juin 2013 [Film] Frankenweenie Je l'avais loupé au cinéma avec grand regret et j'ai enfin pu le voir en Blu-ray 3D tranquillement à la maison. Frankenweenie est le dernier film de Tim Burton sorti sur grand écran fin […]
  • 6 avril 2011 [Ciné] Scream 4 Nous avons été conviés en début de semaine à voir en avant-première le film Scream 4 qui sortira en salle le 12 Avril prochain. Je ne suis malheureusement pas féru de film d'horreur mais […]
  • 28 avril 2011 [Ciné] Insidious Il y a un peu moins d'une semaine avait lieu au Gaumont d'Opéra (Paris) l'avant-première d'Insidious, prochain film d'épouvante du réalisateur James Wan, à qui l'on doit notamment la […]

Laisser un commentaire