Archive for 'Manga/Anime'

[Anime] Flame of Recca

Ou Recca no Honou en japonais (烈火の炎) est un manga de Nobuyuki Anzai (auteur aussi de Mär). Il se compose de 33 mangas papier et l’anime quand à lui comprend 42 épisodes qui ne couvrent (hélas) pas la totalité de l’intrigue (environ la moitié seulement).

Flame_of_recca_title

A méditer : « Un flamme rouge, un flamme violette… »

Comme je viens enfin de finir de les regarder, je me permet de partager mon ressenti vis à vis de la série animée (un jour peut être on parlera du manga). Attention de légers risques de spoils, mais rien de bien méchant.

Tout d’abord il faut savoir que c’est une vieille série, il ne faudra donc pas s’attendre à un graphisme digne des productions actuelles. D’autant que c’est loin d’être régulier, on oscille donc selon les épisodes (la quantité de budget alloué d’un épisode à l’autre change, c’est partout pareil) entre du très beau, fin, détaillé et du moins bon, brouillon.
Je vous rassure ce n’est pas pour autant moche, je dirais même que dans l’ensemble ça reste joli.

.

ReccaRecca Hanabishi est un jeune collégien passionné par l’univers des ninjas. Cette innocente passion cache en fait un lourd passé dont il ignore l’existence. Il est en fait le dernier de la lignée des Hokage (J’ai déjà entendu ça quelque part), et 400 auparavant lors de la destruction du clan Hokage par Nobunaga Oda (Le roi des démons, Onimusha, Devil Kings, Samurai Warriors, et aussi une figure historique qui a réellement existé qui a entre autre unifié le Japon), il fût envoyé dans le futur par sa mère via un sort interdit.
Sa rencontre avec Yanagi Sakoshita sera déterminante, après avoir vu les pouvoirs de la jeune fille, il fera d’elle sa princesse et jurera de la protéger et ce quoi qu’il lui en coûte.
Comme le titre l’indique, Recca découvrira très tôt qu’il maitrise les flammes. Seul un membre du clan Hokage peut maitriser les flammes, chaque maître ayant une forme de flamme différente. Il dispose quand à lui des 8 Dragons légendaires, réputés pour être les flammes les plus puissantes.

.

YanagiYanagi Sakoshita est la nunuche de la série. Il faudra sans cesse se battre pour la sauver et elle ne sert (à part se faire attaquer) à rien. Elle a le pouvoir soigner les gens, ce qui attire la convoitise de la plupart des gens malintentionnés (diaboliques même) dont Koran Mori, un homme d’affaire ultra riche, rêvant de la seule chose qu’il ne peut pas obtenir avec de l’argent : l’immortalité.

Malgré son apparence fragile, elle cache une grande compassion et force de caractère. Elle est profondément attachée à Recca et son groupe.

.

.

FukoFuuko Kirisawa est une amie d’enfance de Recca. Vrai garçon manqué, dans un corps de fille qui aime se battre, elle sera tout d’abord jalouse de l’arrivée de Yanagi puis l’acceptera (non sans dégâts collatéraux). Suite à l’intervention de Kagehoushi, Fuuko deviendra alors la maitresse de Fuujin et pourra invoquer le vent. Il faut savoir qu’à part le clan Hokage, les autres (les gens dit « normaux ») sont obligés d’utiliser des armes magiques afin de contrôler quoi que ce soit, ces armes fabriqués par le clan Hokage sont appelés Madogu et disposent d’une âme leur permettant de choisir leurs maitres.

Ses formes plutôt généreuses seront souvent propice à des situations plutôt incongrues, type le méchant qui la frappe uniquement pour déchirer ses vêtements ou la création d’un fan club à son effigie en plein tournoi à mort.

.

Domon

Meilleur ami et rival du héros, Domon est la montagne de muscle de l’équipe passionné par le catch professionnel. Pas grand chose à dire sur lui, si ce n’est qu’il s’entraine férocement dans le but de battre Recca et qu’il est secrètement (ouvertement, ça dépend des fois) amoureux de Fuuko.

Il dispose quand à lui de l’anneau de Saturn (un piercing au nez) qui augmente drastiquement sa force physique.

.

.

Tokiya

.

Tokiya Mikagami apparaitra un peu plus tard dans la série. Mystérieux, il est à la recherche du meurtrier de sa soeur. Il se joindra au groupe suite à la ressemblance frappante entre sa sœur décédée et Yanagi.
Bretteur hors pair, il porte avec lui Ensui, une lame d’eau.

.

.

.

kagehoushi

Apparaissant tout d’abord comme une ennemie, Kage Hoshi ou plutôt Kagerou n’est autre que la mère de Recca. Elle prépare nos héros à affronter le danger qui les guette.
Jeter un sort interdit sur son fils, la condamna à errer dans le monde des humains pour l’éternité. La malédiction qui la touche l’empêche de toucher l’objet du sort en question : Recca.

.

.

.

Kurei_kurenai

.

Kurei est le fils de Mori et maitrise lui aussi les flammes (je vous laisse deviner pourquoi, c’est pas dur). Sa flamme violette prend la forme de la femme qu’il a aimé, Kurenai.
Il entretient une haine depuis 400 ans, il est aussi à la tête d’un groupuscule d’assassins d’élites : Uruha.

.

.

.

Kaoru

.

Pfiou et j’en oublie certainement dont Koganei, petit garçon recueilli par Kurei. Il se prendra d’affection pour Yanagi lorsque cette dernière sera captive et décidera de rejoindre les rangs de Recca.
Il dispose d’une arme assez spéciale qui change de forme selon le choix de l’utilisateur : la Kougan Anki.

.

.

.

Bref l’anime est vraiment sympa à regarder malgré les défauts techniques visible. Les personnages sont super attachants ce qui fait la force de cet anime (en dehors de l’univers et des combats).

L’ambiance est décalée, j’ai adoré le côté gamin de Recca et Domon qui se battent pour un rien, sous les yeux médusés de Tokiya par exemple qui lui est plutôt réfléchi et distant (même s’il finira quelques fois par craquer).
L’anime mélange une action toujours soutenue, des moments très drôles et aussi des instants mémorablement héroïques (et pas seulement Recca).

Et je vous fait grâce (ou pas) du côté sexy (ecchi), je pense notamment à l’homme tentacule qui aime tuer les femmes, du vieux pervers qui parie sur un match dont l’enjeu est de faire paf paf (voir Dragon Ball pour la traduction), des héros (Domon et Recca) qui saignent tout le temps du nez ;p Mais ça reste bon enfant ;) (Ce qui reste à voir pour le manga).


Zutto Kimi Ni Soba De ~ Flame of Recca 2nd Ending Song

Ce fût en tout cas un plaisir pour moi de regarder cet anime qui m’a bien scotché (environ une petite semaine pour regarder l’ensemble des épisodes). Puis on se rend compte que les mangas/animes récents s’inspirent largement des plus vieux. Je pense à un animal en peluche doté d’une conscience complètement barrée, à un type qui se protège en contrôlant du sable… ah non de la pierre autour de lui pardon, d’un groupe de ninja du son etc… etc… A croire qu’on invente rien ;)

Sans plus attendre, Flame of Recca : C’est validé !

Flame_of_recca

A savoir que Flame of Recca est disponible en DVD chez nous (à bas prix, environ la série pour 10€) chez Déclic et en manga chez Tonkam.

L’info en plus : J’adore vraiment le générique de début, Nanka Shiawase chanté par le groupe The Oystars (ils sont de chez Pony Canyon comme LM.C). La chanson de fin (la deuxième en particulier) est une superbe ballade comme je les aime. Aucun rapport mais après vision de l’anime on ne peut que se dire (en tout cas c’était le cas pour nous) que Flame of Recca c’est la source ;)

L’info en plus en plus : Il existe plusieurs titres Flame of Recca en jeux vidéos dont une version PS2 pas trop mal. Un jeu de baston avec uniquement des scène animées, typiquement japonais, ça ressemble beaucoup à Yuyu Hakusho sur Super Nintendo. Et plus récemment le jeu PSP Sunday VS. Magazine Shûketsu!, un jeu de baston où on peut retrouver quelques héros connus en France : Kyo, Ippo, Inu Yasha, Recca etc…


sunday vs magazine shuketsu chojo daikessen trailer

[Manga] Zoom sur « Doubt » et « Bamboo Blade »

Petit article pour vous en dire un peu davantage sur Doubt et Bamboo Blade (comme promis ici), deux mangas publiés chez Ki-oon.

En temps normal je fais plutôt des articles sur des séries terminées histoire d’avoir un point de vue un peu plus « exhaustif », une vue d’ensemble en somme. Mais sachant que ces deux titres étaient en avant première à la Japan Expo, c’était l’occasion de vous en dire un tout petit peu plus dessus avant leur sortie officielle.
On va commencer par une bonne dose de bonne humeur, j’ai nommé Bamboo Blade.

Bamboo_01

Il s’agit de l’histoire d’un professeur de Kendo à la situation des plus modestes, puisqu’il ne peut plus se nourrir que de nouilles instantané. La situation est des plus désespérées lorsque son ami et rival lui propose un marché. A savoir, un an de sushis gratuit chez son père, si jamais son équipe féminine de Kendo arrive à battre la sienne.

C’est le cœur (et l’estomac surtout) remplit plein d’espoir que notre héros part à la recherche de jeunes filles pouvant être capable de surmonter le défi.

Bamboo_preview

Le dessin n’est pas des plus détaillés (une patte assez simple mais jolie et efficace, on alterne entre des SD et des instants enflammés comme Kintaro Oe de Golden Boy) mais que c’est frais et agréable à lire. L’humour y est omniprésent et les personnages sont vraiment énormes (hors normes ?). Entre le prof qui part sur de longs discours typiquement d’adulte mais qui en réalité ne pense qu’à se remplir la panse (ouch le vilain jeu de mot) et une prodige du kendo (blasée par celui-ci) qui s’inscrit au club afin de protéger la veuve et l’orphelin (du moins ce qu’elle croit) tout en cherchant à se faire des amis (ça c’est sûr).

Vraiment haut en couleurs (drôle de formulation pour un manga papier de type noir et blanc), je ne peux que vous conseiller ce titre qui sera disponible à partir du 10 septembre 2009 (en même temps que le second volume) et qui sans aucun doute vous mettra de bonne humeur.

On passe ensuite à Doubt qui est selon l’éditeur un mixte entre Saw et les 10 petits nègres (et j’ai une nette préférence pour le second).

Doubt_01

Rabbit Doubt est un jeu très à la mode sur téléphone portable au Japon. Le principe est simple, un loup se cache parmi les lapins (les joueurs) et il faut découvrir lequel c’est avant de tous se faire tuer un par un, au loup d’être malin et de semer le doute et des fausses pistes parmi les lapins.

Doubt_02

Des joueurs se retrouvent pour une « irl » (se voir en vrai pour des gens qui ne se connaissent qu’en ligne : In Real Life), lorsque tout bascule au Karaoke. Nos héros se retrouvent assommés puis se réveillent dans un genre d’entrepôt ou laboratoire (type Resident Evil).

Une personne est déjà décédée plantée contre un mur : le « Rabbit Doubt » peut alors commencer…

Doubt_preview

Autant pour Bamboo Blade, le dessin ne casse pas des briques, alors là pour Doubt, c’est vraiment sublime. Que ce soit au niveau du chara-design ou des détails, le tout est vraiment très beau. Il suffit de rajouter à cela une intrigue bien ficelée et on obtient un manga plus que sympa !

On a différents profiles de personnages dans le groupe, l’intelligent, le héros au grand cœur, la pleurnicheuse sans oublier un nerveux et violent. De plus l’avantage du titre est qu’on ne sait pas qui est l’assassin, à nous donc d’essayer de nous faire une idée tout en suivant l’aventure de notre petit groupe d’ami (si l’on peut dire) sachant que l’assassin se cache parmi eux.

Doubt sera disponible dès le 27 aout prochain, je ne saurais que vous jeter dessus, en tout cas moi j’accroche complètement et j’attends avec impatience la suite.
L’info en plus : Petit bonus avec quelques pages du premier tome de Jusqu’à ce que la mort nous sépare (dont je vous avait parlé précédemment ici) qui sont mises à disposition gratuitement par Ki-oon.

[Comics] InFamous : dernier chapitre.

Et voilà après une petite semaine de retard pour cause de Japan Expo, je vous propose la traduction en français du quatrième chapitre du comics d’inFAMOUS concluant d’ailleurs ce petit prologue.

Je vous invite donc à aller voir du côté droit du blog comme d’habitude dans la section galerie :)

Ça me rend un peu triste dans le sens où j’aurais bien aimé continuer un peu la traduction etc… mais bon on trouvera bien autre chose !

En vous souhaitant bonne lecture et surtout bon courage à tous car une nouvelle semaine commence.


L’info en plus : Puis je ne le répéterai pas assez mais, si vous voulez connaitre la suite des aventures de Cole, vous savez ce qui vous reste à faire. (enfin on ne sait jamais alors je souffle la réponse : « allez vous procurer le jeu ! »)

[Amie]illustrations de Nadou

Voilà une petite sélection des dessins que vous pourrez retrouver sur le blog ou le deviantart de Nadou.

Présente à la Japan Expo 2009 !

InFAMOUS chapitre 3

infamous_2_hand.jpg

Uriel no Sekai Prod. présente :
InFAMOUS chapitre 3

Traduction & Paint Shop : Uriel

Photoshop : Dorothée

Good mood : Siobhan

[Comics] InFamous : chapitre 3/ [Pub] Nadou

Et oui les deux derniers chapitres du comics d’InFAMOUS ont été rendu publique par Sucker Punch et Sony. Toujours en anglais, c’est pourquoi Uriel no Sekai Prod. est de retour ! C’est donc avec plaisir que je vous propose le chapitre 3 traduit en français en exclusivité (je crois).

infamous3_fr_01

Toujours pareil le chapitre entier est disponible sur votre droite, dans la section « Galerie ». Bonne lecture à tous et comme d’habitude, n’hésitez pas à laissez un commentaire, si vous avez des suggestions ou critiques à faire !

Et maintenant un petit peu de pub pour Nadou.

Je vous avais déjà parlé de cette dessinatrice de talent (ici ou dans la vidéo ici). Je tenais tout de même à faire un plus ample point sur elle avant la Japan Expo, où vous pourrez la rencontrer (dédicaces !!!!). En tout cas moi j’y serais.

Un petit paragraphe de présentation écrit rien que pour vous les loulous (merci encore Nadou !)

Chibi_Nadou_by_Nadou

Je m’appelle Nadine, Nadou pour les intimes (je préfère), dessinatrice passionnée depuis mon plus jeune âge, je cultive depuis plusieurs années une grande passion pour les manga et japanimes, et le Japon en général. Je suis également une petite geekette accro aux jeux vidéos, bercée lors de ma tendre enfance par les mélodies de Sonic sur sega megadrive, aujourd’hui membre de la Horde sur World of Warcraft XD. Le dessin reste néanmoins ma plus grande passion et j’espère un jour pouvoir en vivre!

Je pense qu’elle a tout dit, si ce n’est qu’un avis extérieur c’est toujours mieux. On va choisir quelqu’un au hasard dans l’assistance… hmmm et bien moi ! (Oui apparemment sur mon canapé, il n’y a que moi de disponible). C’est vraiment une artiste à mes yeux, ses dessins sont magnifiques et elle n’a pas pour autant la grosse tête. Vraiment sympathique (quoi qu’un peu trop overbookée), c’est toujours un plaisir de lui voler 5 mins pour un brun de causette.
Elle aura donc son stand à la Japan Expo, où vous pourrez acheter son Fanzine (voir plus bas) : Start Up (qu’elle fait avec des copines). Et aussi des cartes, des marques-pages, des goodies à l’effigie de ses illustrations. Je compte bien la dévaliser, donc attention ceux qui comptent y aller, foncez !

Je vous laisse avec une phrase volée lors d’une conversation qu’on a eu :
« J’ai souvent eu droit à la remarque « tu dessines du manga parce que c’est facile, c’est pour les gens incompétents » sauf que moi je m’en fous de ça, je dessine avec mon cœur et mon cœur me dit que j’aime dessiner manga alors c’est tout xd« 

L’info en plus : N’hésitez plus, même si vous ne venez pas à la Japan Expo, rendez-vous sur :

Prelude

L’info en plus en plus : Ajout d’une nouvelle galerie comprennant quelques illustrations que l’on peut trouver sur son blog ou son deviantart.

InFAMOUS chapitre 2

infamous_2_hand.jpg

Uriel no Sekai Prod. présente :
InFAMOUS chapitre 2

Traduction & Paint Shop : Uriel

Photoshop & bonne humeur : Dorothée

[Comics] InFamous : chapitre 2

Le premier chapitre ayant reçu un bon accueil, c’est donc avec un plaisir non dissimulé que je met en ligne la seconde et dernière partie de ce comics servant d’introduction à InFAMOUS.

Infamous_evil.jpg

Ça a été une première pour moi (j’avais déjà fait de la traduction pour une team de Fansub mais c’est pas sur le même support). Vraiment ravi que le résultat ait plu :) tant mes notions de Paint Shop sont basiques.

Si un bon projet (plutôt court) voit le jour peut être qu’on remettra le couvert, sur ce je vous souhaite une bonne lecture.
Edit : Toujours pareil pour accéder au chapitre complet, ça se passe dans le menu à droite par là -> dans la section « galerie »

inFamous2_FR_01.jpg

Comment ça ? On me dit que la mise à jour est trop court… Et c’est pas faux ^^

Que diriez vous d’une petite vidéo de gameplay d’InFAMOUS réalisé par mes soins ? Oui j’en ai beaucoup parlé dernièrement mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron, donc j’en profite pour m’exercer à faire de bonnes vidéos. Je la poste sur ce billet, mais vous pourrez aussi la retrouver dans l’article concernant le test d’InFAMOUS.

L’info en plus : Il est dit à la dernière page : « A suivre », je pense qu’avec un peu de chance la suite sortira en version reliée. Si jamais ça sort gratuitement sur le net alors peut être qu’Uriel no Sekai Prod. reprendra du service (rires…)

L’info en plus en plus : Désolé, j’ai l’impression d’imiter Marcus (si vous le connaissez) avec sa lubie de « PAIN » sur PS3 dans son émission sur Nolife. Promis je vous parle plus d’InFAMOUS… jusqu’au prochain volet :)

InFAMOUS chapitre 1

infamous_2_hand.jpg

Uriel no Sekai Prod. présente :
InFAMOUS chapitre 1

Traduction & Paint Shop : Uriel

Photoshop & bonne humeur : Dorothée

[Surprise] InFamous : le comics (et plusieurs MAJ)

La tornade Prototype est passée ? Je vais donc me permettre de vous embêter une fois de plus avec InFAMOUS.

MAJ du 13/06 à 7h du matin : Ça y est tout est en place et fonctionnel.

Comme vous le savez, un comics de deux chapitres servant à introduire l’intrigue d’InFamous est disponible en téléchargement sur le site officiel du jeu. Ce n’est pas nouveau et vous avez du en avoir un aperçu ailleurs sur la toile, mais malheureusement celui-ci n’est disponible qu’en anglais.

C’est pour cela qu’après une petite nuit de labeur, Uriel no Sekai (je vais pas me linker moi-même) est fier de vous présenter le premier chapitre d’InFamous le comics, traduit en français !

inFamous_FR_01.jpg

Je tiens à remercier Dorothée qui m’a tenu compagnie et qui s’est occupée avec ses talents de photoshopeuse, des bulles oranges. Quand à moi je me suis chargé du reste (et oui, Uriel no Sekai Production n’est en fait composé que de 2 personnes…)

J’en profite pour la même occasion d’inaugurer la section galerie (juste à droite en dessous de mon avatar) où vous trouverez les 7 pages du premier chapitre. Pour ceux qui ont vraiment du mal, c’est par ici !

L’info en plus : Bien sur c’est du fait maison avec passion pour un jeu qui le mérite, rien d’officiel là dedans hein ! N’hésitez pas si vous avez des suggestions/reproches à faire et si vous souhaitez oui ou non avoir le chapitre 2.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.