[Déballage] Catherine Love is Over Deluxe Edition


Dans la catégorie : Achats

Étiquettes : , , , , , , ,

Et voilà, suite à un retard de la part de l’expéditeur, mon édition collector américaine de Catherine est enfin arrivée à la maison. Après une édition spéciale japonaise assez convaincante, il faut l’avouer, j’ai une nouvelle fois craqué lors cette sortie américaine du jeu. D’une part parce que j’avais envie de jouer à une version plus « compréhensible » de Catherine qui est quand même beaucoup basé sur son histoire bien glauque et sexy et d’autre part parce que le collector original proposé par Atlus me semblait plus qu’intéressant.

Nommé Love is Over Deluxe Edition (vous comprendrez le pourquoi de ce titre en jouant au jeu), cette édition collector joue la carte de l’originalité. Proposant un packaging en forme de boite à Pizza, c’est un peu du jamais vu en ce qui me concerne et pourtant vous savez que moi, des collectors j’en achète pas mal. L’éditeur a vraiment fait un effort pour nous proposer une édition collector à l’image de son jeu (loin des classique boite métal + DLC) et c’est ce que nous allons découvrir ensemble.

Vous vous demandez sans doute ce que Catherine cache sous sa nuisette…

Cette édition nous propose des éléments qu’on ne retrouve pas tous les jours dans les collectors (d’ailleurs je suis presque sûr qu’on aura pas la même chose en France). Pour rappel, Vincent est torturé entre deux femmes, Katherine sa petite amie de toujours qui commence à lui parler de marriage et Catherine la nouvelle venue aussi sexy que mystérieuse. Il fait des cauchemars la nuit, équipé de son caleçon et son oreiller, c’est d’ailleurs pour cette raison que le contenu colle avec le fond de l’histoire.

Cette édition propose donc (attendez je vais me servir de ce qu’il y a d’écrit sur la boite) : le jeu évidemment, un mini artbook ainsi que l’OST, un caleçon boxeur de Vincent, un chandail « Empty Hearts » (un t-shirt quoi…) et la taie d’oreiller Catherine. En fait Atlus vous offre tout l’attirail pour passer une bonne nuit de sommeil à compter des moutons, comprenne qui pourra…

Et une livraison spéciale de Stray Sheep !

Et voilà une fois ouverte, on se prend tout ça dans la figure :)

Le jeu garde la même jaquette que la version japonaise, par contre le Artbook change de format même si le contenu est identique.

A la fin du mini artbook on retrouve la bande originale du jeu.

Comme je vous le disais, la boite à pizza abrite une quantité non négligeable de tissu. On y retrouve donc le caleçon de Vincent, j’espère d’ailleurs ne jamais avoir à me balader avec, même s’il parait que les pois c’est tendance. Concernant le t-shirt, il parraitrait que Catherine elle-même aurait un faible pour celui-ci et le porterait de temps à autres. Une manière geek d’arborer fièrement sa jauge de vie, façon Zelda.

Et pour finir on a droit à une taie d’oreiller ce qui  va faire plaisir à la plupart des otaku ici présent (et moi le premier). On est loin du petit repose poignet de la version japonaise, néanmoins j’imagine que tous s’accorderont à dire qu’il aurait mieux valu une version où on voit entièrement Catherine, dans le genre traversin (appelé aussi Dakimakura pour les connaisseurs :p). Conclusion je me retrouve avec un collector plutôt pas mal et qui sort de l’ordinaire, qui ne m’a pas couté si cher que ça d’ailleurs (environ 70€ frais de port compris), alors qu’est-ce qu’on attend ?

Un ensemble que je n’oserais pas mettre de peur d’être maudit.

Par contre dormir avec Catherine… miam :p (je sens que je vais avoir droit au divan ce soir, mais bon pas grave y aura Catherine :D)

L’info en plus : Pour le moment, la seule chose que j’ai envie de dire après avoir joué un peu au jeu en version US, restez fidèle ;)

Je ne sais pas à quoi est la pizza mais en tout cas Catherine semble adorer…




Vous en voulez encore ?


1 commentaire sur “[Déballage] Catherine Love is Over Deluxe Edition”

  1. Kazuki 10 août 2011 at 22:58 #

    Et je rage une seconde fois !

    J’attends comme un con de voir ce qu’on aura en Europe, mais si c’est pourri je me prend cette Deluxe Edition !


Laisser un commentaire