[Japan Expo 2017] Interview Anoop Shekar et Ryan McCabe pour Agents of Mayhem

Saints Row vous connaissez ? J’adore cette licence depuis ses début sur Xbox 360, d’ailleurs si mes souvenirs sont bons c’est le jeu qui m’a fait prendre la Xbox à l’époque. Le studio Volition qui est à l’origine de Saints Row travaille maintenant sur un tout nouveau jeu : Agents of Mayhem.

Dans le cadre de Japan Expo j’ai pu rencontrer Anoop Shekar (studio designer director) et Ryan McCabe (senior designer) pour leur poser quelques questions sur ce titre à venir !

Uriel : « Première question forcément que tout le monde se pose : pourquoi ne pas faire un nouveau Saints Row ? Est-ce une décision qui a été soutenue par l’ensemble de l’équipe ? »

Anoop : « Tout le monde au studio aime profondément la licence Saints Row. On s’est posé la question après le dernier épisode et on avait pas mal d’idées mais c’est l’envie de faire quelque chose de nouveau qui nous à motivé. Plusieurs petits groupes ont proposé des concepts de nouveaux jeux et une fois celui-ci choisi, l’ensemble de l’équipe a été excité à l’idée de travailler dessus. »

Uriel : « Concentrons nous maintenant sur Agents of Mayhem, parlez-nous un peu de l’histoire. A priori nous faisons face à une menace appelée LEGION qui cherche à dominer le monde, on peut en savoir un peu plus sur leur motivations ? »

Anoop : « Effectivement nous n’avons pas beaucoup communiqué sur le pourquoi. Vous le découvrirez en jouant pendant l’histoire principal. Quand à Mayhem (le groupe incarné par le joueur), l’agence s’articule autour de Persephone qui elle même faisait partie de LEGION autrefois. C’est la seule personne aujourd’hui à en savoir assez pour arrêter LEGION, j’insiste sur le arrêter LEGION et non pas sauver le monde. »

Uriel : « Nous ne sommes donc pas en face du cliché les gentils contre les méchants ? »

Anoop : « La façon dont nous avons à décrire tout ça c’est plutôt les méchants contre les pires méchants (voir démoniaques). La population les considère comme des héros car ils se dressent face à LEGION mais pourtant il y a quand même énormément de dommages collatéraux. »

Uriel : « Il y a énormément de personnages jouables dans le jeu, pouvez-vous m’en dire un peu plus. Si vous deviez en choisir un favoris ? »

Ryan : « Le développement des personnages a été quelque chose qui nous tenait à cœur. Nous avons des héros allant de très sérieux à hyper marrant. Cette diversité s’illustre aussi du côté gameplay, ce qui permet au joueur de pouvoir choisir sa manière d’aborder les missions. Pour moi ce serait Scheherazade, nous n’avons pas encore beaucoup parlé d’elle mais c’est à mon sens le personnage le plus exotique. Elle tranche avec les autres puisqu’elle se bat au corps à corps et c’est avec elle que j’éprouve le plus de plaisir à jouer. »

Anoop : « Pour moi ce serait Oni, ex-Yakuza. Il crée la panique chez les ennemis avec des tirs hyper précis mais c’est surtout son histoire touchante qui me plait. Au fil du jeu on en découvre plus sur lui, sa famille et les raisons pour lesquelles il a rejoint Mayhem. »

Agents of Mayhem – Firing Squad

Uriel : « Si j’ai bien compris en jouant on débloque de nouveaux personnages et on en apprend un plus sur leur background, du coup si on joue toujours avec les même personnages, on passe à côté de l’histoire des autres ? »

Ryan : « Il existe deux types de missions, des principales pour faire avancer l’histoire mais aussi des missions liées à chaque personnage pour en apprendre plus sur eux et débloquer des bonus. Ces missions doivent être joué par le personnage en question. Par contre si vous ne jouez que les héros de base, vous n’en apprendrez pas plus sur les autres. »

Uriel : « Il y a un fort accent sur les agents de MAYHEM mais on n’en sait pas beaucoup sur les agents de LEGION, est-ce qu’il y a des personnages marquants au sein des ennemis ? »

Anoop : « Oui bien sûr ! LEGION est séparés en plusieurs ministères, dont celui de la fierté qui sera votre adversaire principal pendant le jeu. Le Docteur Babylon est le leader de ce ministère mais il y a aussi plusieurs lieutenants. Ils ont aussi une IA Aisha qui est une idole de la KPOP (rires…) il y a vraiment un cast varié d’ennemis. »

Uriel : « Vous parliez de KPOP, parfaite transition. Pourquoi avoir choisi la ville de Séoul ? Parce que la KPOP envahit le monde ? »

Tout le monde : (rires…)

Anoop : « Non plus sérieusement nous voulions une scène pour notre jeu qui ne soit pas déjà surexploitée dans les jeux vidéo. Et l’Asie est généralement moins utilisée dans les jeux occidentaux. Seoul s’est imposée d’elle même car nous cherchions une ville représentant le berceau de la technologie avec des voitures qui volent et des gratte-ciels ».

Uriel : « Pourquoi avoir choisi une vue à la troisième personne ? »

Anoop : « Les animations, la profondeur des personnages, c’était tellement important pour nous. Même si l’immersion est meilleure sur un FPS, nous voulions vraiment mettre l’accent sur les personnages. La manière dont ils bougent, dont ils combattent dans cet univers, nous aurions perdu tout ça dans un FPS. Et puis c’est ce qu’on sait déjà très bien faire alors pourquoi changer ? »

Uriel : « Une dernière chose que vous souhaitez dire aux joueurs qui vont acheter le jeu ? »

Anoop : « Switchez entre vos agents ! Le jeu est fait pour que vous en profitiez un maximum en découvrant les différentes synergies possibles entre les personnages. »

Ryan : « Et nous vous laissons jouer comme vous le souhaitez. Vous choisissez les agents de votre équipe, votre niveau de difficulté, vous customisez leurs pouvoirs, profitez du jeu comme vous le voulez ! »

 

Encore merci à Anoop et Ryan pour leur temps, Agents of Mayhem sera disponible dès le 18 Aout sur Playstation 4, Xbox One et PC !

Merci à Koch Media et Japan Expo pour l’opportunité : Lucie, Celia, Fabrice et Nabil.

[Japan Expo 2017] Ce qu’il y a de sympa à faire Samedi

Troisième jour de Japan Expo. Les pieds commencent a lâcher mais nous tenons bon à la seule force de notre esprit. Aujourd’hui pour éviter de vous battre dans les allées pour au final acheter une figurine ou un ramune, je vous conseille de plutôt attaquer avec les concerts, concours et conférence !

Commençons par les demoiselles ! Et oui une fois n’est pas coutume, la chère Elhyel nous recommande le show du musical de Touken Ranbu. Toutes les amatrices (et tous les amateurs) de jeunes beaux mâles en kimono se doivent de connaître cette licence. Et comme au Japon on ne fait rien à moitié, il existe donc une comédie musicale dont vous pourrez voir un extrait en live à partir de 12h45 aujourd’hui sur la scène Ichigo (principale, après la verrière).

Touken Ranbu le musical !

Toujours en salle Ichigo, à 14h15 commence la finale de l’ECG (European Cosplay Gathering), le plus gros concours de cosplay européen. Les participants sont sélectionnés longtemps à l’avance dans leur pays et concourent pour un prix final lors de Japan Expo. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs de cosplay : costumes, prestations, props, il y en a pour tous les gouts !

Une fois le concours terminé, foncez en Yuzu pour une conférence donnée par le créateur de la saga Danganronpa Kazutaka Kodaka. Ce dernier s’est donné pour mission de faire localiser tous ses jeux (pourtant typé nippon) en français. Une conférence donc sur la localisation des jeux en français, ce qui intéressera la plupart d’entre nous au vu du nombre de jeu qu’on ne voit jamais arriver en occident.

Le meilleur du cosplay de compétition euro sur la même scène !

Ah j’allais oublier, petit conseil pour les fans de Jun Mochizuki (Pandora Hearts) si jamais vous souhaitez avoir une dédicace je vous conseille de vous rendre au plus vite au stand Ki oon, les dédicaces sont directement organisées sur le stand de l’éditeur : premier arrivé premier servi. Vous ne direz pas que vous n’avez pas été prévenu !

[Japan Expo 2017] A ne rater sous aucun pretexte ce vendredi

C’est le coup d’envoi de la deuxième journée de Japan Expo. Vous n’êtes pas trop fatigué ? On y retourne quand même quoi qu’il arrive ! Aujourd’hui j’ai noté un peu moins de chose, ce qui vous permettra de profiter de la journée pour faire le tour des magasins, figurines, mangas etc…

Néanmoins on ne perd pas le nord car c’est aujourd’hui la Masterclass : The Art of Legend of Zelda Series. Animé par Eiji Aonuma qui n’est autre que le producteur de Zelda Breath of the Wild. Du coup quelque soit votre programme, vous savez maintenant qu’à 12h30 il faut se rendre sur la scène Ichigo pour assister à cette Masterclass.

Sans doute L’EVENEMENT à ne pas rater lors de cette Japan Expo 2017

Le cosplay fête aussi les 100 ans de l’animation japonaise. Toujours dans la scène principale (Ichigo) mais à 16h30, Japan Expo vous propose de revivre des scènes cultes des films d’animation du studio Ghibli. Le spectacle sera de courte durée (environ 15 mins), aucune raison de ne pas en profiter !

Pour finir la journée je vous conseille vivement de vous rendre dans la salle Yuzu vers 17h30 pour assister à la projection du documentaire « We are X » en présence de Yoshiki. Ai-je besoin de vous rappeler à quel point X-Japan est culte ? Sinon ce sera la parfaite occasion de découvrir le groupe !

We are…. X !!!

[Japan Expo 2017] Ce qu’il ne faut pas rater aujourd’hui Jeudi

C’est le premier jour de Japan Expo 2017, vous n’avez pas dormi comme moi. Vous avez certainement oublié un truc à la maison mais trop tard vous êtes déjà dans les transports. Qu’à cela ne tienne, histoire de ne pas rater votre journée je vous propose un programme sur mesure concocté par mes soins !

On commence par une conférence et une session de dessin en live par Takuya Wada. Il a notamment travaillé sur Hokuto no Ken, Lupin III, Cobra ou même Cat’s Eye. Vous le retrouverez aujourd’hui de 10h15 à 11h30 dans l’espace Anime 100.

Monsieur Wada donnera aussi une Masterclass en fin de journée.

Ensuite de 11h15 à 12h30 séance de dédicace de Kazutaka Kodaka (attention c’est en premier arrivé, premier servi donc foncez au point dédicace) le créateur de la série de jeu à succès Danganronpa ! J’attends d’ailleurs la sortie du 3ème volet avec impatience !

A partir de 12h30 rendez-vous sur la scène Sakura pour admirer un spectacle mêlant calligraphie et art ninja. Un spectacle haut en couleur promet le staff de Japan Expo, en compagnie de Mai Yasuno et du collectif NINJA -KAGERO-.

Hâte de voir ce que ça donne en vrai !

Petite pause déjeuner pour enchainer sur une après midi résolument Cosplay. Au choix vous pourrez vous rendre au Cosplay Show à 13h30 sur la scène Ichigo. Vous y retrouverez de nombreux cosplayers français de talent et vous pourrez soutenir vos héros et héroïnes préférés.

Profitez de l’après midi pour faire un tour des stands, il y a vraiment beaucoup de choses à voir dans le salon et ensuite pour terminer la journée quoi de mieux qu’une présentation du nouveau jeu des créateurs de Saints Row : Agent of MAYHEM. Rendez-vous sur la scène Yuzu à partir de 16h30 !

N’oubliez pas d’attraper un plan et un programme en entrant dans le salon !

Mais au cas où j’ai pensé à vous !

Et pour les plus courageux si vous n’êtes pas encore fatigués, il y a la projection en avant-première du film Pokemon, le film : Je te choisis ! En présence de Pikachu, le réalisateur : Kunihiko Yuyama et de la comédienne de doublage/chanteuse Rica Matsumoto !

Je vous souhaite de passer une super première journée à Japan Expo et comme dirait l’autre : Bonne chance !

[News] L’incontournable Super Nintendo Classic Mini pointe le bout de son nez

Il est temps de surveiller les précommandes de toutes part. Nintendo à annoncé en début de semaine la commercialisation prochaine de la Super Nintendo Classic Mini. Ayant vu le succès de la version NES Mini (et le prix proposé par les revendeurs peu scrupuleux), il va falloir s’accrocher si vous voulez posséder cette petite merveille.

Son nom peut paraître un peu pompeux : Nintendo Classic Mini Super Nintendo Entertainement System (SNES quoi) mais la liste de jeux préinstallés est impressionnante. Au nombre de 21, on retrouvera des classiques du genre comme Zelda A Link to the Past, Secret of Mana, Final Fantasy III (VI chez nous), Super Mario World et bien d’autres…

J’avais pas craqué pour la première mais là je suis complètement hypé par la bête, nostalgie oblige.

Cerise sur le gâteau, Star Fox 2 qui n’était jamais sorti nulle part ailleurs sera inclus dans la liste, de quoi ravir les fans (attention chez nous ça s’appelait Star Wing). Les amateurs de jeux en multijoueur local seront ravis puisque la console sera livrée avec deux manettes et des jeux comme Street Fighter II Turbo ou Super Mario Kart.

Concernant le prix cela reste assez flou, 79$ aux US, 79£ en Angleterre, à priori on peut s’attendre à un 79€ en France. Prévu pour le 29 Septembre prochain je vous conseille vraiment de surveiller de près les préco sur des sites de bons plans comme Hamster-Joueur et d’autres. Micromania propose d’ailleurs une mailling list pour être tenu au courant du lancement des précommandes. Il n’y en aura pas pour tout le monde, en tout cas au bon prix, vous êtes prévenus !

Oh que j’ai hâte… Quelques notes de musique et le feeling est déjà là. A défaut d’avoir droit à la compilation Switch sortie au Japon uniquement, on se contentera de la version SNES Mini :)

[E3 2017] Nintendo ramène l’E3 à Paris

Comme chaque année il va être plus simple de vous parler de Nintendo puisque nous avons la chance d’avoir un évènement dédié à Paris. Après vous avoir rapidement parlé des deux autres (Sony et Microsoft) qui n’ont clairement pas été glorieux, il est temps de nous occuper du troisième joueur.

Nintendo a lancé sa Switch en début d’année et c’est unanime la console ne déçoit pas. Avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild à ses côtés la sortie ne pouvait que bien se passer. Mais une fois ce dernier terminé, il ne restait pas grand chose à se mettre sous la dent et la bande à Mario compte bien corriger ça.

Rien qu’avec ça, Ubisoft (via Nintendo) a remporté le duel des conférences.

Le premier coup de semonce vient de la conférence d’Ubisoft où le grand patron (Yves Guillemot) a fait monter Miyamoto san sur scène pour présenter un jeu inédit, du jamais vu : Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle. Connaissant les bougres on aurait pu s’attendre à un party-game et c’est là que ça devient intéressant car ce n’est pas du tout le cas.

C’est un T-RPG… un tactical RPG… non je n’ai pas bu, on croirait jouer à XCOM sauf que c’est avec Mario, ses amis et des lapins crétins. Croyez-moi ou non c’est le titre qui monopolisait l’attention durant cet évènement, les organisateurs ont dû raccourcir la démo pour permettre à tout le monde de jouer.

Cela ne se voit pas mais y avait une bonne file d’attente pour pouvoir mettre la main sur le jeu.

Je parlais d’XCOM mais les fans de la licence retrouveront vite leurs marques, les notions de bases sont totalement les mêmes : le tour par tour, le déplacement limité, les obstacles derrière lesquels se mettre à couvert. Univers de Mario et des Lapins crétins oblige, des nouveautés loufoques font leur apparition.

Plutôt que se déplacer et simplement tirer sur l’ennemi, on peut par exemple se déplacer sur un ennemi pour l’écraser (coup au corps à corps), puis se déplacer sur un allié qui va nous propulser plus loin (façon frères Tachibana/Derrick dans Captain Tsubasa pour les connaisseurs) et utiliser un pouvoir spécial pour au final s’enfuir dans un tuyau : du lourd en perspective !

Comme je le disais les fans d’XCOM ne seront pas perdus. Note, mon Luigi était un vrai tueur, il a explosé tous les lapins rebelles !

Vous n’êtes pas sans savoir que je me pique aux Dynasty/Samurai/Gundam/Ken/AOT Warriors ainsi qu’à la série des Fire Emblem. Pas de grosse nouveautés si on connaît déjà la série des Warriors/Musou mais quel bonheur de retrouver l’univers de Fire Emblem. Par contre je suis rassuré le jeu est fluide, ce qui a son importance quand on doit occire des milliers d’ennemis, surtout pour ceux qui comme moi ont essayés la démo de Dragon Quest Heroes 1 et 2 sur Switch.

Arms est une belle surprise de ce salon. Il nécessite un petit temps d’adaptation mais l’amusement est quasi immédiat. Les modes de jeu sont assez sympa, je pense au Volley et au Basket (on peut même faire un Buzzer Beater !). Je ne l’attendais pas plus que ça au départ mais après avoir passé un peu de temps dessus je pense que c’est un bon jeu à avoir si on veut s’amuser entre amis.

Petit conseil : bien attacher la dragonne, sauf si vous avez envie de changer de TV.

Last but not least, impossible de vous quitter sans parler du gros titre à venir : Super Mario Odyssey. Certainement le blockbuster attendu par tous les possesseurs de Nintendo Switch, Mario ne déçoit pas. Je n’ai testé qu’un seul niveau mais tout y est, l’exploration en 3D, les phases de plateformes, la sauce Mario.

Le moustachu dispose d’une nouvelle arme : Cappy. Façon Michael Jackson, Mario lance sa casquette avec style pour éliminer les ennemis. On peut réaliser différents mouvements grâce aux Joy-Con (attaque tournoyante façon Link) et même prendre le contrôle de certains ennemis pour atteindre des lieux cachés.

Il y a clairement du lourd à venir, on va pouvoir faire chauffer la Switch !

Bien sûr il y avait une tonne d’autres titres à découvrir, Splatoon 2, Sonic Forces, il y avait aussi des bornes non jouables diffusant des vidéos de Metroid, Xenoblade Chronicles 2 mais j’ai préféré me concentrer sur les titres que j’avais pu essayer. Ah et je vous avais dit que Nintendo va encore nous prendre des sous avec ses fichus Amiibo ? 

Shut up and take my money.

Shut up and take my money bis.

[E3 2017] Microsoft : Comment se planter en dévoilant sa nouvelle console

Salut à tous ! Vous aviez lu mon ressenti sur la conférence Sony il y a quelques jours et aujourd’hui je remets le couvert pour son rival le power ranger vert : Microsoft. Et pour rester dans le délire code couleur, et bien ça ne s’annonce pas rose…

Franchement des trois conférences c’était peut être celle que j’attendais le plus. Là où tous les autres annonçaient leur jeux à venir, Microsoft dégainait sa carte maitresse : le Projet Scorpio.

Phil et sa nouvelle console (credit : Metro Uk)

Je vais ouvrir la parenthèse console tout suite, je passe les 6 tera(flop)s et tout le baratin commercial de Microsoft, vous voilà prévenu. Phil Spencer dévoile donc le nom de la nouvelle bête pendant la conférence : la Xbox One X. Si le nom peut faire sens dans la logique Microsoft, il est certes peut inspiré, ne tranchant d’ailleurs pas assez avec ses sœurs : Xbox One et Xbox One S.

Peut être ont t’ils recruté quelqu’un de chez Capcom spécialisés dans les noms à rallonge (Street Fighter Ex Plus Alpha Prime Prime Turbo Championship Edition), en gros préparez-vous à la Super Xbox One X Slim SE Edge Double Flop d’ici l’année prochaine.

On est d’accord, elle ressemble à tout et à rien en même temps, c’est fort…

Après on est d’accord elle est plus petite… A part si on vit dans un mini studio ou être japonais, normalement on est pas à quelques cm près.

Outre le nom Microsoft a enfin dévoilé le design de la bête et là surprise la console est petite, vraiment plus petite. Du coup elle devient la console la plus puissante du moment et aussi la plus petite mais avec un design des plus quelconque. On a affaire à une petite boite sans caractère, ce qui est d’autant plus rageant quand on voit ce qu’ils arrivent à faire sur la gamme Surface par exemple.

Le prix quand à lui n’est pas forcément petit, 499€ prévu pour le 7 novembre prochain. Mais bon il parait que c’est le prix à payer pour avoir la plus puissante console du marché qui effacerait allégrement la PS4 Pro. Mais encore faut-il des jeux et c’est là que je vais râler : ZERO, c’est le nombre de jeux présentés par Microsoft exclusif à la nouvelle console.

Minecraft Super Duper Graphics Pack (en 4k)… c’est moi qui suis duper* (argot : se faire couilloner, se prendre une banane, se faire carotte, si besoin de plus de définition c’est par ici) ….

Bien sûr tous les anciens jeux Xbox One seront compatibles, certains bénéficieront même de patchs pour tourner en 4K, les nouveaux jeux seront optimisés pour la console « Xbox One X Enhanced ». Oui je peux concevoir qu’il faut rassurer le consommateur mais quand même, une fois que la console sera dans le salon je veux les voir, je veux les sentir les 6 teraflop feat. blabla de ta console.

J’aurais vraiment aimé pouvoir rêver un petit peu, Anthem l’a fait à moitié même s’il sera multiplateforme. Mais oublions tout ça car au final la grosse annonce de la conférence de Microsoft aura tout simplement été le nouveau Dragon Ball qui a lui tout seul aura éclipsé tout le reste. On se lève tous pour Namco Bandai s’il vous plait ! Développé par Arc System Works, Dragon Ball FighterZ est tout simplement le jeu de baston DBZ dont on a toujours rêvé point.

Je viens de revoir la vidéo et j’en peux plus. Regardez là, vous ne le regretterez pas.

[JE 2017] Eiji Aonuma présent à Japan Expo 2017

Pour ceux et celles qui sont passés à côté de l’information, l’une des figure emblématique de la saga Zelda : M. Eiji Aonuma sera présent à Japan Expo pour cette édition 2017. Travaillant sur la saga depuis l’épisode Ocarina of Time (rien que ça), c’est en parti à lui que l’on doit le succès incontesté du dernier Zelda, Breath of the Wild.

Il proposera une masterclass le vendredi 7 juillet à 12h30 sur la grande scène de Japan Expo. Sur le thème de « The Art of the Legend of Zelda series » ce sera à mon sens l’un des rendez-vous à ne pas manquer de cette édition ! Il sera accompagné de Satoru Takizawa (directeur artistique) et Yusuke Nakano (illustrateur) qui ont eux aussi travaillé sur Breath of the Wild.

Vous avez forcément déjà vu le monsieur. Non pas dans les pub japonaise de KFC mais lors des présentations vidéos de Breath of Wild pendant les Nintendo Direct par exemple.

[E3 2017] Sony le champion de la frustration

Hello ici, il fait chaud, on dort mal et en plus je suis resté réveillé jusqu’à 3h du matin pour suivre la conférence de l’E3 de Sony. Clairement leader du marché actuel, je m’attendais à un festival d’annonces et du rêve en veux-tu en voilà.

Les popcorns sont ready, le stream est en route, les yeux piquent encore un peu mais comme chaque année nous sommes prêt à faire face à ce que le géant nippon a à nous dire.

Petite musique d’intro, ça commence doucement et là BOUM, Naughty Dog lance les hostilités avec Uncharted The Lost Legacy. Okay c’est Naughty Dog, d’accord c’est Uncharted et oui le personnage de Chloé est badass à souhait… Mais non on ne commence pas la conférence avec un DLC.

Certes le jeu est devenu un Standalone entre temps (comprendre que ce n’est plus un DLC mais un « truc » jouable tout seul à part) qui reprend l’aventure après la fin du 4ème épisode. Une durée de vie estimée à un peu plus de 10h pour une sortie en Aout… en AOUT !!! depuis quand présente t’on des jeux à l’E3 qui sortent 2 mois après ???

Nan mais Nate on a compris, nous aussi on l’aime bien Chloé…

Bref je me dis que c’est peut être un échauffement, attendons la suite avant d’être mauvaise langue. Ah mais non ils m’en veulent vraiment, aussi excellent que soit Horizon Zero Dawn, c’est encore un DLC…. Ok ça à l’air sympa, Aloy pourra jouer dans la neige dans The Frozen Wilds mais quand même… mes popcorns commencent à avoir un gout de carton…

Oh attention un nouveau jeu… avec des colosses… La DA a l’air chouette et … Ah mais c’est… je connais c’est… c’est Shadow of the Colossus Remake. Après la hype et la joie, l’effet kiss cool retombe et je me dis « 2 DLC et un remake, Sony tu me tues ». Et histoire de me terminer comme il faut, ils enchainent avec 15 minutes de jeux VR dont l’excitant Skyrim le retour de la mort VR et FFXV Noctis et ses amis à la pêche.

J’ai beau avoir adoré Aloy, je la préfère en vrai :) (Auto promo feat Lili Din Cosplay)

Je grossi un peu le trait exprès, évidemment il y a eu du bon, Monster Hunter World, du gameplay de God of War et le final sur Spider-Man était quand même bien choisi. En dehors la mollesse de la conférence m’a emporté et même Days Gone n’a pas pu me faire changer d’avis. La faute peut être à des éléments de gameplay déjà vu et surtout à un charisme du héros digne d’un garagiste.

L’E3 me faisait rêver autrefois et peut être suis-je devenu un vieux con incapable d’apprécier le spectacle. En tout cas je suis parti me coucher à la fin de la conférence en laissant quelques commentaires aigris sur Facebook. Ne vous méprenez pas, la conférence était solide, c’est juste que je suis déçu, de ne pas avoir pu crier à la mort dans le premier wagon du train de la hype.

Nan mais le mec se plaint des DLC et des remakes alors que c’est le premier à pleurer comme une fillette quand ça parle de FFVII remake. Et ouais j’ai aussi précommandé Yakuza Kiwami et alors !?

 

[Japan Expo 2016] Compte rendu : le tour du salon

Salut à tous, c’est bientôt la rentrée et aujourd’hui je vous propose mon retour sur Japan Expo 2016. Bien sûr je n’ai pas tout vu, mais je vais partager avec vous un aperçu de tout ce que j’ai pu y voir et qui a retenu mon attention !

Cette première partie va traiter du salon dans son ensemble, dans les articles suivant je parlerais des invités, évènements et bien sûr du cosplay (vous devez savoir que je fais de la photo, si ce n’est pas le cas il n’est pas trop tard pour suivre ma page photo c’est par là).

WP_20160707_09_10_51_Pro_resize

L’entrée de Japan Expo une fois qu’on est sortie du RER B. Avec ticket, sans ticket ! C’est parti !

[Lire la suite…]

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.